Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les Lignes: Bordeaux, l'Architecture et son double, Marc Saboya.

16/02/2014 | Rêveries d'un promeneur solitaire... chercheur de pépites !

Bordeaux, l'Architecture et son double, Marc Saboya, Le Festin éditions

On ne présente plus Marc Saboya. Historien d’Art, spécialiste de l’Art contemporain, professeur à l’Université de Bordeaux III, Michel de Montaigne … on attendrait de lui un cours magistral d’Architecture, déclinant au travers des plus célèbres monuments de Bordeaux, une évolution des styles. Ce serait mal le connaître. Marc Saboya est de ces professeurs allumeurs de lumières, de ceux qui donnent à voir par un angle nouveau, de ceux qui aident à comprendre que tout n’est pas théorie pure et que l’Art est avant tout liberté.

Quand Marc Saboya se promène dans la ville, il la regarde droit dans les yeux. Elle lui révèle alors ses vérités, ses splendeurs mais aussi ses plaies, ses bosses, ses cicatrices, en même temps que ses sourires en coin, ses pieds de nez, sa malice ! Dans son parcours tout autant temporel que géographique, au travers des rues et des siècles, mêlant émotion et érudition, il dévoile les liens qui unissent un homme avec l’endroit où il vit. Car la ville est avant tout un endroit où l’on vit avant d’être un plan, ou un répertoire d’époques historiques. Comme un arbre dont la spécificité ne peut se dissocier de la terre dans laquelle il a grandi et s’est façonné. Là où l’historien d’art théorise parfois à tout prix, Marc Saboya ravive la dimension humaine de l’Architecture, se laissant aller au revigorant « frisson de la confusion », hors des  sentiers battus et des balises de la connaissance.

 

Alors au-delà du monumental  devenu parfois trop conventionnel, malgré les indéniables chefs d’œuvres dont la légitimité n’est pas remise en cause, on apprend de la dissonance, de l’incongru, du décalé. « Bordeaux, l’Architecture et son double » est  un hymne à la ville et à l’art dans ce qu’il a de plus noble car de plus libre. « Bordeaux, l’Architecture et son double » devrait être le livre de chevet de beaucoup, et surtout de ceux dont le snobisme et le savoir de façade les font s’écrier, dans un « OH ! » de dégoût : « Mais comment a-t-on pu laisser faire ça ?! » devant la maison qui n’est pas comme les autres, le style inattendu d’un cube de béton et de verre au pays du classicisme. Non la beauté n’est pas un dogme, elle est suggestive et elle réside parfois bien plus dans ce qui bouscule et donne à s’interroger, donc dans ce qui permet d’avancer. La beauté réside dans l’acte créatif ! Quel qu’il soit.

 

Marc Saboya nous offre un voyage dans la ville, dont il donne les clés, celles d’en apprendre certains caprices des temps : la « fabrique », tour minuscule, à l’angle du cours de la Somme et de la rue Pierre-de-Ladime ; un immeuble de 1891, rue de Lyon, haut et fier au milieu des rasantes échoppes, mais en même temps un peu perdu comme un courageux soudain timide après s’être dressé dans une assemblée sans que personne ne suive cet élan… ; la maison faussement ancienne d’un descendant de Mansart ; la maison d’Yves Salier, à nouveau rue de Lyon… On comprend alors que la ville grandit et embellit au rythme de l'humain et que si parfois cette dimension humaine engendre des erreurs, celles -ci portent aussi les ferments de la création. Elle en constituent les avancées possibles, inenvisageables parfois, mais surtout porteuses de l'espoir "fou" de l'inenvisagé.

Un itinéraire qui donne à voir et à penser différemment, qui ouvre les voies de l'acceptation, loin du rejet systématique de ce "qui n'est pas comme" et trop rapidement jugé préjudiciable, voire dangereux. Une philosophie de la ville pas loin d'être une philosophie de vie. On y apprend beaucoup. Et en plus c'est passionnant, ce qui ne gâche rien!

www.lefestin.net

 

 

 

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Le Festin

Partager sur Facebook
Vu par vous
2568
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !