Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les Lignes: "Chroniques du racisme ordinaire, le livre noir de la littérature du XIXème siècle." Editions Pimientos

07/04/2013 | ça pique, ça gratte, mais ça réveille.

Chroniques du racisme ordinaire, editions Pimientos, 2013

Voici un livre sous l’écho duquel bien des statues de commandeurs vont trembler. Voici un livre courageux qui ébranle les idoles mais aussi les certitudes endormies. Alexandre Hurel, directeur des éditions Pimientos, s’en explique dans sa préface : « Je publiais des textes négligés de grands écrivains du XIXème siècle, dans une collection dédiée aux voyages, quand je décidais de travailler sur deux nouveaux albums, l’un consacré à l’Andalousie, l’autre à Jérusalem. Comme par un fait exprès, c’est à Jérusalem que ça a commencé. Le texte de Loti était immonde. » L’éditeur choisit alors d’édulcorer les écrits de Loti, « la plus mauvaise des solutions » avoue-t-il. « J’entreprends aujourd’hui de réaliser le volume dont j’eus l’idée à ce moment là : traquer dans la littérature, celle des « grands écrivains », ceux- là même qui ont laissé des textes inoubliables, devenus avec le temps des « classiques », traquer donc la propension à juger l’autre en fonction non de ses actes, mais de sa naissance, non de sa geste, mais de son sang ». Derrière l’image d’Epinal de ces grands modèles apparaît la face sombre de l’homme dans ce qu’il a hélas de moins exceptionnel : la facilité d’un jugement englué dans le plus mal odorant des lieux communs, celui qui fait que toute différence induit une hiérarchie. Mise en lumière de traces d’ombres oubliées et pourtant écrites de main de grand homme, noir sur blanc.

Chroniques du racisme ordinaire au XIXe siècle
Acheter ce livre chez Mollat.com

« Petit, malingre, les yeux vifs mais faux, le nez busqué, la barbiche jaunâtre, la chevelure inculte, les pieds grands, les mains longues et crochues, il offrait ce type inconnu du juif allemand, reconnaissable entre tous. » écrit Jules Verne. Le même précise : « Même à l’âge d’homme, combien de ces noirs ne possèdent pas les notions premières d’un enfant de cinq à six ans ». Question de contexte colonisateur ?  A propos d’ « un peuple sauvage et pourri que nous civilisons » comme le proclame Daudet à propos de l’Algérie.  Pas seulement, et Alexandre Hurel cite, en contre-exemples, d’autres grands tels que Chateaubriand, Lamartine, Flaubert ou Gérard de Nerval, prouvant la possibilité d’un autre regard, de la part de frères écrivains nés et ayant grandi pourtant dans le même contexte. Alors quoi ? Que penser ? Qu’être un grand écrivain n’est pas la garantie d’être à toute force un grand humaniste. Que l’homme qui nourrit l’esprit garde son paradoxe, qui peut être graduellement et en fonction de chacun, condescendance, mépris, haine. La parole s’envole dit-on, les écrits restent. Là est sans doute le propos de ce livre, l’importance, la nécessité d’une constante vigilance. De ne pas se laisser aveugler par la brillance qui peut, aussi, s’entacher de salissures.

Car ce qui fait froid dans le dos c’est de constater, au travers de ces écrits, le cheminement d’une pensée commune. C’est de trouver là, sous la plume de Jules Verne, de Loti ou de Daudet, les échos des haines voraces et cannibales d’époques plus proches de la nôtre. Les écrits restent… on frémit de terreur en imaginant  que certains des grands monstres du XXème siècle avaient sans doute eux aussi des lettres. Quand Maupassant écrit, en 1879, que « la race juive se révèle sous un aspect hideux qui fait comprendre la haine féroce de certains peuples contre ces gens, et même les massacres récents » on comprend aussi, avec effroi, que le mal n’est pas une génération spontanée, que la haine germe depuis longtemps dans d’anciens ferments.

« La plupart de ces textes seraient impubliables aujourd’hui, tombant sous le coup de la loi pour incitation à la haine raciale » précise Alexandre Hurel. On respire : nous, hommes et femmes du XXIème siècle savons enfin nous diriger vers la bonne lumière. « Ils sont pourtant largement diffusés, comme Nanette Salomon, trouvé en livre de poche. » Un souffle voile soudain notre respiration, et la lumière d’un coup s’assombrit. Nécessité de vigilance, toujours. Ces « Chroniques du racisme ordinaire » feront grincer des dents c’est certain, mais  c’est un livre militant, courageux et essentiel. A lire et à réfléchir.

http://editionspimientos.com

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Editions Pimientos

Partager sur Facebook
Vu par vous
962
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !