15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Entre les Lignes: "Chroniques du racisme ordinaire, le livre noir de la littérature du XIXème siècle." Editions Pimientos

07/04/2013 | ça pique, ça gratte, mais ça réveille.

Chroniques du racisme ordinaire, editions Pimientos, 2013

Voici un livre sous l’écho duquel bien des statues de commandeurs vont trembler. Voici un livre courageux qui ébranle les idoles mais aussi les certitudes endormies. Alexandre Hurel, directeur des éditions Pimientos, s’en explique dans sa préface : « Je publiais des textes négligés de grands écrivains du XIXème siècle, dans une collection dédiée aux voyages, quand je décidais de travailler sur deux nouveaux albums, l’un consacré à l’Andalousie, l’autre à Jérusalem. Comme par un fait exprès, c’est à Jérusalem que ça a commencé. Le texte de Loti était immonde. » L’éditeur choisit alors d’édulcorer les écrits de Loti, « la plus mauvaise des solutions » avoue-t-il. « J’entreprends aujourd’hui de réaliser le volume dont j’eus l’idée à ce moment là : traquer dans la littérature, celle des « grands écrivains », ceux- là même qui ont laissé des textes inoubliables, devenus avec le temps des « classiques », traquer donc la propension à juger l’autre en fonction non de ses actes, mais de sa naissance, non de sa geste, mais de son sang ». Derrière l’image d’Epinal de ces grands modèles apparaît la face sombre de l’homme dans ce qu’il a hélas de moins exceptionnel : la facilité d’un jugement englué dans le plus mal odorant des lieux communs, celui qui fait que toute différence induit une hiérarchie. Mise en lumière de traces d’ombres oubliées et pourtant écrites de main de grand homme, noir sur blanc.

Chroniques du racisme ordinaire au XIXe siècle
Acheter ce livre chez Mollat.com

« Petit, malingre, les yeux vifs mais faux, le nez busqué, la barbiche jaunâtre, la chevelure inculte, les pieds grands, les mains longues et crochues, il offrait ce type inconnu du juif allemand, reconnaissable entre tous. » écrit Jules Verne. Le même précise : « Même à l’âge d’homme, combien de ces noirs ne possèdent pas les notions premières d’un enfant de cinq à six ans ». Question de contexte colonisateur ?  A propos d’ « un peuple sauvage et pourri que nous civilisons » comme le proclame Daudet à propos de l’Algérie.  Pas seulement, et Alexandre Hurel cite, en contre-exemples, d’autres grands tels que Chateaubriand, Lamartine, Flaubert ou Gérard de Nerval, prouvant la possibilité d’un autre regard, de la part de frères écrivains nés et ayant grandi pourtant dans le même contexte. Alors quoi ? Que penser ? Qu’être un grand écrivain n’est pas la garantie d’être à toute force un grand humaniste. Que l’homme qui nourrit l’esprit garde son paradoxe, qui peut être graduellement et en fonction de chacun, condescendance, mépris, haine. La parole s’envole dit-on, les écrits restent. Là est sans doute le propos de ce livre, l’importance, la nécessité d’une constante vigilance. De ne pas se laisser aveugler par la brillance qui peut, aussi, s’entacher de salissures.

Car ce qui fait froid dans le dos c’est de constater, au travers de ces écrits, le cheminement d’une pensée commune. C’est de trouver là, sous la plume de Jules Verne, de Loti ou de Daudet, les échos des haines voraces et cannibales d’époques plus proches de la nôtre. Les écrits restent… on frémit de terreur en imaginant  que certains des grands monstres du XXème siècle avaient sans doute eux aussi des lettres. Quand Maupassant écrit, en 1879, que « la race juive se révèle sous un aspect hideux qui fait comprendre la haine féroce de certains peuples contre ces gens, et même les massacres récents » on comprend aussi, avec effroi, que le mal n’est pas une génération spontanée, que la haine germe depuis longtemps dans d’anciens ferments.

« La plupart de ces textes seraient impubliables aujourd’hui, tombant sous le coup de la loi pour incitation à la haine raciale » précise Alexandre Hurel. On respire : nous, hommes et femmes du XXIème siècle savons enfin nous diriger vers la bonne lumière. « Ils sont pourtant largement diffusés, comme Nanette Salomon, trouvé en livre de poche. » Un souffle voile soudain notre respiration, et la lumière d’un coup s’assombrit. Nécessité de vigilance, toujours. Ces « Chroniques du racisme ordinaire » feront grincer des dents c’est certain, mais  c’est un livre militant, courageux et essentiel. A lire et à réfléchir.

http://editionspimientos.com

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Editions Pimientos

Partager sur Facebook
Vu par vous
836
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !