Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les lignes: "Eléonore ou les menus plaisirs" de Jean-François Lhérété.

12/08/2012 | Un vrai régal!

Eléonore ou les menus plaisirs, de Jean François Lhérété, éditions Confluences 2012

Il en va de certains livres comme de certains plats. Trop lourds parfois, ils restent sur l’estomac, ou bien, au contraire− et là quel régal − légers et pour autant fort goûtus, ils mettent de bonne humeur. A l’instar de son Eléonore, cuisinière de talent, Jean−François Lhérété a mitonné là un plat de choix, équilibré tout en étant relevé, piquant et délicieusement épicé. On en redemande !

Non « Eléonore ou les menus plaisirs » n’est pas un livre de recettes, même si l’intrigue se construit comme tel. Chaque intitulé de chapitre est le nom d’un plat qui, en plus de mettre l’eau à la bouche traduit parfaitement l’humeur ou les actes des personnages. « Eléonore ou les menus plaisirs » est un roman, et un bon.  L’histoire se déroule dans les années 1950, dans cette lumière que le temps a figée dans la fraîche clarté d’un matin, ou une brise légère fait s’envoler les robes en vichy et force les   dames convenables à se couvrir la tête de chapeaux à voilettes. Cette époque décalée est une vraie bonne trouvaille d’auteur. Un temps d’avant les micro−ondes, ancré encore dans une tradition parfois pesante mais porteuse de promesses de progrès, d’une certaine accélération soudaine de la vie, comme un imprévu intuitivement pressenti. A l’image de cette Eléonore, jeune oie blanche,  sage et malléable, belle : « Brigitte Bardot élevée chez les bonnes sœurs »… Eléonore, si jeune, est mariée, non pas de force mais quand même… au procureur Arthur Croquignol du Failly, notable de Périgueux, parti pour être  un vieux garçon heureux si ce n’était la bile malicieuse de sa tante Irène, richissime mais très garce. La vieille pie, de qui feu « Tatie Danièle » aurait pu apprendre beaucoup, refuse de coucher Arthur sur son testament s’il ne trouve pas femme et ne procrée pas enfant avant qu’elle passe l’arme à gauche. Eléonore au teint de lait se sacrifie  sur cet autel de fortune. Mais il faut toujours se méfier du lait, quand il est sur le feu… et au chapitre « Cuisses d’oie confites » Eléonore se métamorphose, prend le taureau par les cornes, remonte le soufflet qui dégringolait mollement et saisit les rennes de son vrai destin… Désolée, chers futurs lecteurs d’ « Eléonore ou les menus plaisirs » je n’en dirai pas plus, car il serait injuste de déflorer le piquant de cette histoire, pour laquelle, comme en toute recette secrète, chaque entrée d’ingrédient compte dans la réussite finale, et dans le plaisir de la dégustation surtout. Sachez seulement que vous trouverez là une écriture où affleure la malice, des situations fumantes, souvent à mourir de rire et des personnages aux petits oignons décrits avec beaucoup de sel  (« Il avait l’air de sortir d’un semainier où on l’aurait oublié depuis le front populaire »…). Dégustez sans crainte ce très bon cru à l’aveugle, vous n’en ressentirez que mieux toutes les saveurs.

Anne DUPREZ

 

Eléonore ou les menus plaisirs, accompagné des meilleures recettes d'Eléonore. Jean-François Lhérété, éditions Confluences.

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Editions Confluences tous droits réservés

Partager sur Facebook
Vu par vous
862
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !