Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/03/19 | A Boulazac (24), une conférence sur le numérique et ses influences

    Lire

    A l’occasion de la 30e édition des Semaines d’Information sur la Santé Mentale, Le Grand Périgueux, l'hôpital, l’Union Nationale de Familles et Amis de Personnes malades et/ou Handicapées Psychiques organisent une rencontre baptisée « Le Numérique, ses influences sur notre quotidien » le 22 mars à la médiathèque de l'Agora de Boulazac à partir de 17 h. Le but est de répondre aux interrogations des parents et des adolescents sur les bienfaits et les risques potentiels du numérique dans notre quotidien.

  • 20/03/19 | Fermeture d'une partie de la Rocade de Bordeaux pour travaux

    Lire

    En raison de travaux, la Rocade de Bordeaux sera fermée dans les deux sens de circulation, ainsi que sur les pistes cyclables entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 20 mars à 21h au jeudi 21 mars 6h, du jeudi 21 mars à 21h au vendredi 22 mars à 6h et du samedi 23 mars à 22h au dimanche 24 mars à 18h. La Rocade intérieure entre les échangeurs 5 et 4 sera également fermée, mais uniquement, les 20, 21 et 22 mars, aux horaires indiqués.

  • 19/03/19 | Bordeaux : un tunnel sous la Garonne

    Lire

    Le Nord de la France possède le tunnel sous la Manche, la capitale girondine aura également son tunnel subaquatique. La seule différence est que ce dernier ne permettra pas le transit de voyageurs. En effet, le tunnel sous la Garonne est destiné au transfert et traitement des eaux usées de la Rive Droite. Il reliera les quartiers Bastide et Brazza à la station d'épuration Louis Fargue, située à côté du pont Jacques-Chaban-Delmas sur la rive gauche.

  • 19/03/19 | Neuf nouveaux cars au bioéthanol pour l'île de Ré

    Lire

    Neuf nouveaux cars au bioéthanol viennent d'être inaugurés sur la ligne 3 La Rochelle-Ré, avec des services numériques à bord, un meilleur confort et des nouvelles fréquences de passage. Ce biocarburant 2e génération est obtenu par fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marc de raisin en alcool brut, ensuite distillé et déshydraté - fourni par Raisinor France, société basée à Coutras (G33). La Région a investi 2,385M€ dans cette opération sur une période de six ans.

  • 19/03/19 | Finale régionale de "Ma thèse en 180 secondes"

    Lire

    La finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes" a eu lieu le 19 mars à la Salle de spectacle de la Maison des Arts de l’Université Bordeaux Montaigne. Elle a réuni les 16 candidats sélectionnés au sein des universités de Bordeaux, Pau et La Rochelle. Ce concours, organisé par le CNRS et la Conférence des présidents d’université (CPU), propose aux doctorants d’expliquer leur sujet de thèse en trois minutes. Leur exposé s'est voulu le plus clair possible pour le grand public. L'enjeu : une place en demi-finale nationale, à Paris en avril prochain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les Lignes: "Elle marchait sur un fil", Philippe Delerm.

07/04/2014 | Philippe Delerm décrit, comme on cisèle, les demies teintes de nos vies, l’essence diaphane des choses, comme l’atteinte cruelle ou enivrante des promesses de nos destins.

Elle marchait sur un fil Philippe Delerm Seuil 2014

Il y a dans la vie des grands bouleversements qui ne déclenchent aucune panique générale. Le jour qui succède à la nuit, par exemple, ce redémarrage quotidien, comme une nouvelle naissance à chaque fois, n’étonne personne, à part les très petits enfants peut-être qui pleurent au nouveau jour, qui pleurent au soir tombant. Pour les autres c’est la marche du temps. Rien de dramatique en soi, qui songerait à s’en plaindre ? Voilà l’ordre habituel des choses. Quand Marie, la cinquantaine, est quittée par Pierre après une trentaine d’années de souvenirs communs c’est hélas aussi un peu la marche du temps. Grand bouleversement intérieur pour Marie, nouvelle vie à reconstruire- au départ sans force- entourage qui sans doute compatit et pourtant… ça arrive. Comme la nuit qui succède au jour, comme le jour qui succède à la nuit. Alors que certains pleurent, désorientés par la peur de ce changement de rythme, le monde environnant continue de tourner.

On retrouve ici la grâce de l’écriture de Philippe Delerm. La grâce de ceux qui sont doués pour le bonheur parce qu’ils ont la préscience de l’insoutenable légèreté de l’être. Celle-là même qui  s’ assombrit de douleurs, grandes ou petites (c’est toujours de la douleur), parce que les zones d’ombre sont inévitables pour rehausser la lumière. Philippe Delerm raconte la petite musique intérieure, déstabilisée par les bécarres, les bémols, les dièses. Il raconte les dissonances non perçues par les autres, alors qu’elles sont pourtant l’écho sourd d’un profond déséquilibre. Il raconte les émotions. L’aventure intime de chacun. Ce que chacun a ressenti un moment ou un autre mais qui a été gardé secret, comme la peur devant la nuit qui s’annonce dont on ne parle pas. Là où d’autres vont créer des faits pour dire le vertige, Philippe Delerm dit le vertige lui-même, fait de ces infimes chutes, imperceptibles par autrui mais multitudes de cataclysmes pour celui qui les ressent. Savoir décrire cela, ça s’appelle la finesse. Philippe Delerm écrit comme d’autres filment, ce qu’on appelle « le cinéma d’auteur » : l’intelligence des émotions. Là où les cascades sont les revirements de l’âme, les courses poursuites celles de rêves presque accessibles et cruellement inaccomplis.

Comme en toile de fond au parcours de Marie, la musique est omniprésente. Et en même temps si légère. Juste pareille à la morsure fraîche de la brise du matin qui réveille, ou à la  caresse pudique de la nuit qui s’annonce. Les émotions, à peine dévoilées par les mots retenus, trouvent en la musique un véritable espace de liberté, plus même : de sincérité totale, dans ce qu’elle a de paradoxal parfois, car il est difficile, même pour soi-même, de savoir dire la couleur exacte de ce que l’on ressent. En suivant le personnage de Marie on a cette image d’une femme qui surprend son reflet dans le trouble diffus d’une eau calme. Quand elle effleure, presque sans oser, la surface de l’eau, celle-ci se disloque en reconstituant un autre équilibre où l’harmonie et le chaos seraient sœur et frère jumeaux, à la fois pareils, à la fois dissemblables. Une paix où toujours se méfier de l’eau qui semble dormir. Il y a, dans l’histoire de Marie, deux jumelles, dont la beauté qui apparaît au départ seulement anecdotique a ce sens du poison qui peut guérir ou perdre.  Le vertige du funambule, entre courage, foi, inconscience et chute.

« Prendre le risque du bonheur est un vertige » écrit Philippe Delerm. Comme se lever chaque matin et accepter le nouveau jour qui cherche à effacer la nuit. Comme se jeter dans le vide de cette nouvelle naissance, sans cesse remise en question. Elle marchait sur un fil est un roman qui révèle ce qui se cache derrière les choses visibles, « la vérité absolue de la voix humaine ». Il pourrait être « quelque chose comme ça jeté par-dessus l’épaule », il est, en vérité, « une mécanique impitoyablement réglée » où se révèlent « la clé des sentiments les plus profonds », les fêlures, les sorties de route, les désenchantements ainsi que la quête obsédante de quelque chose qui ressemblerait au bonheur. La danse tour à tour fratricide et renaissante du jour et de la nuit.

Elle marchait sur un fil, Philippe Delerm, éditions du Seuil.

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Seuil

Partager sur Facebook
Vu par vous
1686
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !