Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les lignes: La bouleversante intimité de deux infirmiers de campagne

11/11/2020 | De ce récit pour La Croix l'Hebdo, Fanny Cheyrou nous offre un livre précieux, à partager absolument

Les infirmiers de campagne de Fanny Cheyrou

D'un reportage comme on les aime, humbles et les yeux grands ouverts, accompagné des dessins d'une grande sensibilité de Jeff Pourquié, est né un des plus beaux livres qu'il nous ait été donné de lire en ces temps d'entre soi : « Ils sont infirmiers de campagne » ou la vie de deux hommes jeunes, Ludo et Max, dont le récit complice de Fanny Cheyrou nous fait entrer dans ce qui est bien davantage qu'un métier : un engagement, pour ne pas dire le don de soi, au service des villageois de ces Landes de Gascogne où si souvent les soins qu'ils apportent sont du registre médical et vont bien au-delà du corps . A travers ces témoignages nous est offerte une chronique de la vie dans un monde rural où l'infirmier de campagne est appelé à jouer un rôle essentiel, alors que la moyenne d'âge continue d'augmenter.

A Saint-Perdon où il a fondé, en 2011, son cabinet Ludovic qui y vit avec son garçon de cinq ans dont la maman a quitté le domicile familial a bien essayé d'attirer quelques collaborateurs ; peine perdue. « A la campagne note Fanny Cheyrou, le métier plonge l'infirmier dans une immense solitude. Il est tout à la fois, médecin, gastro-entérologue, assitant social, aide-ménagère, cuisinier, mécano, assitant informatique, coiffeur... » Ce n'est pas faute d'avoir été mis en garde par le docteur Falcinelli, du village voisin, qui justement prend sa retraite, mais Ludo le dit à son fils de cinq ans qui déjà s'inquiète de le voir tant accaparé : « tu reçois à mesure que tu donnes, Naël, tu n'es jamais perdant quand tu donnes, tu comprends ? » Encore heureux que Ludo ait finalement été rejoint depuis mai 2018 par Max l'alsacien son cadet de dix ans, ce qui lui permet de consacrer du temps à son fils dont ila la garde alternée.

La toilette de Mayou

Un tandem qui en a des histoires de vie à partager car la confidence des personnes soignées est à la mesure du lien qui se noue, au fil des jours, entre elles et leur infimier. Ainsi en est-il de Marguerite, de Mayou, l'extraordinaire vieille dame de 94 ans qui accueille Max au son du Quatuor en sol majeur de Mozart et dont la toilette, grandeur nature est bouleversante de vérité avant qu'il ne l'habille avec lenteur, la parfume, apprête son chignon, épingle après épingle, avant de la saluer et de filer, dare dare, au cabinet laisser les échantillons de prises de sang effectués de bon matin.

Ludo et Max qui, au fil des jours et des soins, ne pourraient se passer le relais sans prendre le temps d'un tiap, de partager, chaque vendredi, les informations essentielles à la continuité des soins qu'ils prodiguent à leurs patients. Et puis il y a ces disparitions qui sont comme des déchirures, celle de Marie 97 ans qui a tout appris du pays à Ludo, à trouver l'eau avec un bâton au jardin, comme le faisait ce sourcier de père Dartigas, à couper le feu, à soulager les maux au seul magnétisme de ses mains...Touchants témoignages de la communion d'un infirmier avec l'âme d'un village, de cette Lande de Gascogne riche de vies en osmose avec la terre.

Dans ce récit qui épouse le rythme des saisons surgit, un certain mois de mars dernier, un virus importé de Chine. Change-t-il le métier de nos deux infirmiers ? Les habits assurément, au moment de pousser la porte, et cette distance si dure à faire accepter, à Marguerite qui attend un baiser sur le front, ne peut enlacer Max comme d'ordinaire, mais sera heureuse de ce front qui viendra se poser sur son épaule... Cette Mayou qui s'en ira bientôt de vieillesse et dont Max redoutant le départ écrit, en larmes, à sa tante une lettre pour lui faire partager son chagrin immense.

Ils sont infirmiers de campagne, Fanny Cheyrou, illustrations de Jeff Pourquié; les éditions du Palais, 18 euros

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
9334
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !