30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/10/22 | Une filière locale de soja en développement

    Lire

    A Pamproux dans les Deux-Sèvres, Alicoop est spécialisée dans la fabrication d'aliments pour animaux de ferme. 4 de ses 5 usines sont en Nouvelle-Aquitaine. Pour pallier à la forte dépendance de l'alimentation animale aux importations de soja provenant de zones déforestées, la société souhaite mettre en place de nouveaux produits à partir de productions locales en développant notamment une filière locale de soja. Elle va ainsi investir dans une ligne de trituration de soja et une ligne de micro-nutrition.

  • 03/10/22 | Trois événements à Limoges pour la nuit du droit le 4 octobre

    Lire

    Pour célébrer la nuit du droit, trois animations sont organisées à Limoges : un débat « Le crime en Limousin : fiction ou réalité, hier ou aujourd’hui, immersion dans les enquêtes locales » de 18h à 20h30 par la Cour d’appel (Inscriptions lanuitdudroit.calimoges@ justice.fr); une table ronde sur « La lenteur de la justice : vertu ou défaut ? » de 20h à 22h à la cité judiciaire (accès libre dans la limite des places) et « Le Droit : une force sans les armes » de 17h à 22h à la Maison de la Région.

  • 03/10/22 | Un taux de chômage de 6,5% historiquement bas

    Lire

    L’économie se porte plutôt bien en Nouvelle-Aquitaine, avec 36 000 emplois créés au cours de la dernière année, soit 110 000 depuis dix ans. Le taux de chômage est historiquement bas à 6,5%, plus bas qu'au plan national, alors que le contexte régional est à la croissance démographique. "Le défi à relever porte sur les tensions de recrutement qui touchent tous les secteurs," indique la préfète de région Fabienne Buccio.

  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les lignes: La bouleversante intimité de deux infirmiers de campagne

11/11/2020 | De ce récit pour La Croix l'Hebdo, Fanny Cheyrou nous offre un livre précieux, à partager absolument

1

D'un reportage comme on les aime, humbles et les yeux grands ouverts, accompagné des dessins d'une grande sensibilité de Jeff Pourquié, est né un des plus beaux livres qu'il nous ait été donné de lire en ces temps d'entre soi : « Ils sont infirmiers de campagne » ou la vie de deux hommes jeunes, Ludo et Max, dont le récit complice de Fanny Cheyrou nous fait entrer dans ce qui est bien davantage qu'un métier : un engagement, pour ne pas dire le don de soi, au service des villageois de ces Landes de Gascogne où si souvent les soins qu'ils apportent sont du registre médical et vont bien au-delà du corps . A travers ces témoignages nous est offerte une chronique de la vie dans un monde rural où l'infirmier de campagne est appelé à jouer un rôle essentiel, alors que la moyenne d'âge continue d'augmenter.

A Saint-Perdon où il a fondé, en 2011, son cabinet Ludovic qui y vit avec son garçon de cinq ans dont la maman a quitté le domicile familial a bien essayé d'attirer quelques collaborateurs ; peine perdue. « A la campagne note Fanny Cheyrou, le métier plonge l'infirmier dans une immense solitude. Il est tout à la fois, médecin, gastro-entérologue, assitant social, aide-ménagère, cuisinier, mécano, assitant informatique, coiffeur... » Ce n'est pas faute d'avoir été mis en garde par le docteur Falcinelli, du village voisin, qui justement prend sa retraite, mais Ludo le dit à son fils de cinq ans qui déjà s'inquiète de le voir tant accaparé : « tu reçois à mesure que tu donnes, Naël, tu n'es jamais perdant quand tu donnes, tu comprends ? » Encore heureux que Ludo ait finalement été rejoint depuis mai 2018 par Max l'alsacien son cadet de dix ans, ce qui lui permet de consacrer du temps à son fils dont ila la garde alternée.

La toilette de Mayou

Un tandem qui en a des histoires de vie à partager car la confidence des personnes soignées est à la mesure du lien qui se noue, au fil des jours, entre elles et leur infimier. Ainsi en est-il de Marguerite, de Mayou, l'extraordinaire vieille dame de 94 ans qui accueille Max au son du Quatuor en sol majeur de Mozart et dont la toilette, grandeur nature est bouleversante de vérité avant qu'il ne l'habille avec lenteur, la parfume, apprête son chignon, épingle après épingle, avant de la saluer et de filer, dare dare, au cabinet laisser les échantillons de prises de sang effectués de bon matin.

Ludo et Max qui, au fil des jours et des soins, ne pourraient se passer le relais sans prendre le temps d'un tiap, de partager, chaque vendredi, les informations essentielles à la continuité des soins qu'ils prodiguent à leurs patients. Et puis il y a ces disparitions qui sont comme des déchirures, celle de Marie 97 ans qui a tout appris du pays à Ludo, à trouver l'eau avec un bâton au jardin, comme le faisait ce sourcier de père Dartigas, à couper le feu, à soulager les maux au seul magnétisme de ses mains...Touchants témoignages de la communion d'un infirmier avec l'âme d'un village, de cette Lande de Gascogne riche de vies en osmose avec la terre.

Dans ce récit qui épouse le rythme des saisons surgit, un certain mois de mars dernier, un virus importé de Chine. Change-t-il le métier de nos deux infirmiers ? Les habits assurément, au moment de pousser la porte, et cette distance si dure à faire accepter, à Marguerite qui attend un baiser sur le front, ne peut enlacer Max comme d'ordinaire, mais sera heureuse de ce front qui viendra se poser sur son épaule... Cette Mayou qui s'en ira bientôt de vieillesse et dont Max redoutant le départ écrit, en larmes, à sa tante une lettre pour lui faire partager son chagrin immense.

Ils sont infirmiers de campagne, Fanny Cheyrou, illustrations de Jeff Pourquié; les éditions du Palais, 18 euros

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
14299
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !