Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/11/18 : Le Château Smith Haut Lafitte a été sacré International Best Of Wine Tourism 2019 à Adélaïde (Australie). Sur 393 candidats au plan mondial, seuls 10 ont reçu ce trophée venant récompensé les propriétés les plus remarquables en matière d’œnotourisme

19/11/18 : Une subvention de 50 000 euros a été votée en faveur de l’association « SOS Méditerranée » lors de la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenue le vendredi 16 novembre à Bordeaux.

17/11/18 : Lors de l'ouverture des Rencontres littéraires "les Idées mènent le monde" à Pau, François Bayrou a annoncé le désistement du penseur Edgar Morin, pour des raisons de santé. Il devait initialement intervenir ce 17 novembre dans la matinée.

15/11/18 : Une nouvelle invitée vient rejoindre les 21 personnalités des Idées mènent le Monde (Pau): Christine Ockrent interviendra sur "Europe : évitons la marginalisation", samedi 17 novembre à 16h30.

15/11/18 : L'auteur palois David Diop, lauréat ce 15 novembre du prix Goncourt des lycéens pour son ouvrage Frère d'âme (Editions du Seuil), participera au Grand débat de Lettres du monde – Welcome ! vendredi 23 novembre, 18h30 à la cour d'appel de Bordeaux

15/11/18 : Journée nationale d’action samedi 17 novembre. En Lot-et-Garonne, les accès aux supermarchés, stations-service, centres-villes et à l’A62 risquent d’être perturbés. Plus d'infos sur http://www.lot-et-garonne.gouv.fr/

14/11/18 : Rencontre/débat avec les parlementaires du 47 autour de la réforme des retraites et des nouvelles revendications de l'ADRA 47 le vendredi 16 novembre à 14 H 30 à la Salle de l'Orangerie du Conseil Départemental d'Agen.

14/11/18 : Dans la continuité de la réflexion d’Agen 2030, des tables rondes autour du handicap et de l’accessibilité de la Ville d’Agen sont proposées le lundi 19 novembre de 14 h à 16 h 30, Salle des Illustres à l’Hôtel de ville d’Agen.

14/11/18 : Dans le cadre de la Journée international des droits de l’enfant, le centre social Maison pour Tous de la Masse (Agen) présentera le 20 nov dans son local à 17 h 30 les travaux des enfants inscrits au CLAS autour de la charte nationale.

14/11/18 : Invitée en Martinique afin de partager son expertise en vue de la création de La Cité du Rhum, La Cité du Vin accueillera à Bordeaux les 21 et 22 novembre une délégation martiniquaise porteuse de ce projet.

14/11/18 : Une lecture du livre posthume de « Charb » « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » se tiendra le 19 novembre à 20 h au théâtre du Pont Tournant, à Bordeaux.

14/11/18 : 10 établissements touristiques de Gironde viennent de recevoir l’Ecolabel européen hébergement touristique label officiel de la Commission européenne pour les établissements qui souhaitent allier qualité et écologie. En NA, 82 sont dénombrés.

14/11/18 : 10ème Forum Environnemental du Vin de Bordeaux le 6 déc au Palais des Congrès de Bordeaux. « Après avoir dressé le bilan des actions menées, cette journée permettra de partager l'ambition d'amener la filière vers une politique RSE collective. »

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/11/18 | Vienne: 2.9M€ en soutien aux FPF

    Lire

    Les "Fonderies du Poitou Fonte" (FPF) qui font l'objet d'un plan de redressement industriel de 12 M€, vont bénéficier de 2 aides du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine: une subvention d'investissements de 1,2 M€ et un prêt public de 1,7 M€ pour aider à la restructuration financière de l'entreprise. Les dispositifs régionaux de formations sont aussi mobilisés à destination des salariés. Le projet subventionné consiste notamment à consacrer une ligne de production à de nouveaux produits. Une diversification qui vise à sortir de la dépendance aux pièces du véhicule diesel vue la chute rapide des volumes de ce marché.

  • 19/11/18 | A Limoges, « La lavandière et le Tommy »

    Lire

    Le musée de la Résistance de Limoges présente dans le cadre du Centenaire de la Guerre une exposition pédagogique du 19 novembre au 17 février 2019. Au travers d’une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire grâce à la construction des monuments aux morts notamment.

  • 19/11/18 | Bordeaux : l'histoire de l'antisémitisme en expo

    Lire

    C'est une première à Bordeaux: l'exposition "L'Antisémitisme du Moyen Âge à nos jours", conçue par la LICRA, présente en 36 panneaux les origines et la montée de l'antisémitisme à travers le temps. Ayant pour but de sensibiliser à la lutte contre l'antisémitisme, cette exposition illustre l'histoire des attitudes hostiles aux juifs et de l'antisémitisme actuel qui durant le XXème siècle a causé la mort de millions de personnes. Une exposition qui permet aussi de mieux appréhender certains faits de l'actualité, en Europe ou au Moyen Orient. A voir jusqu'au 23 novembre dans le hall d'entrée de Bordeaux Métropole.

  • 16/11/18 | Libourne et le dessin...180 ans d’amour

    Lire

    Du 19 au 23 novembre, pour fêter les 180 ans de l’Ecole de Dessin de Libourne, l’école municipale se délocalise au sein de l’Hôtel de Ville pour proposer de nombreuses séances de dessins gratuites et ouvertes à tous : dessin d’observation dans l’Hôtel de Ville, dessin d’après des sculptures au musée, workshop arts graphiques, exposition...Mais attention le nombre de places est limitée. Inscription : 05 57 25 02 58

  • 16/11/18 | Tout ne va pas à l’égout

    Lire

    A l’occasion de la Journée mondiale dédiée aux toilettes et portant sur les enjeux de l’assainissement des eaux usées le 19 novembre, l’Eau de Bordeaux va mener une campagne de sensibilisation « Le geste essentiel : les lingettes dans la poubelle » durant 3 semaines. Celle-civise à rappeler qu’il est primordial de jeter les lingettes dans la poubelle. Cette campagne cible les structures de la petite enfance de Bordeaux Métropole mais aussi le grand public avec un affichage dans les bars et restaurants de Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les Lignes: La carapace de la tortue, Marie-laure Hubert Nasser.

16/12/2013 | Ne pas se fier aux apparences!

La carapace de la tortue, Marie-Laure Hubert Nasser, éditions Passiflore 2013

Sans sa carapace la tortue n’est rien. C’est d’elle qu’elle tire sa protection, c’est elle qui signe son identité. Sans sa carapace de graisse, Clotilde n’est rien. Sans grâce ni angle, sans même un reflet ami dans le miroir depuis l’âge de 6 ans, Clotilde avance à tâtons dans l’existence, rompant les amarres avec sa famille, et appréhendant le monde aux deux sens du terme, en se cognant dedans comme une boule de flipper. Cette disgrâce pour Clotilde, malgré tout, c’est son identité. C’est ainsi qu’elle se présente aux autres, en retrait d’elle−même, là où elle loge ses secrets, sa richesse, que d’aucuns sont contraints d’aller chercher. La carapace pour la tortue c’est aussi sa maison. Clotilde va s’en réinventer une nouvelle, au 7 de la rue Ferrère à Bordeaux, sa ville natale, où elle revient quand l’histoire commence…

Au départ, il faut l'avouer, et la couverture où s'alignent en couleurs d'appétissants macarons y est aussi pour quelque chose, on se croit un peu face à un remake d'"Ensemble c'est tout". Une fille paumée qui débarque dans une maison immense, où elle va rencontrer autant de personnages atypiques qui vont finalement enjoliver son existence en construisant autour d'elle un univers chatoyant de bons sentiments. Au fil de la lecture, pas du tout: l'affaire est plus complexe! Dans cet immeuble où atterrit Clotilde, ex bordelaise en fuite des brimades et mésamours de ses parents et partie se perdre à Paris, règne "La Vilaine", la propriétaire faussement acariâtre, qui n'est autre que sa tante. Cette Vilaine là tire les ficelles  et tisse autour d'elle une toile faite pour la distraire de la solitude que lui impose son poids imposant. Thérèse, femme d'un certain âge et au poids certain, reine mère ou poulpe c'est selon, préfigure le destin de "sa petite", Clotilde, chenille en surpoids prête à devenir papillon. Dit comme ça, ça paraît simpliste, pas du tout. « La carapace de la tortue » décrypte les fêlures de tout un chacun réuni dans une galerie de portraits déclinés en paliers d’appartement. D’étage en étage on navigue dans le cœur, blessé ou conquérant, de chacun des locataires, dont chacun, à sa façon et parfois malgré lui, révèle un pan de la personnalité cachée de Clotilde. Peu de gens savent à quoi ressemble une tortue sans sa carapace. On devine ici la force nécessaire pour faire de cette lourdeur  de tank, peu propice aux câlins, une source de belle énergie.

Marie−Laure Hubert Nasser qui a fait carrière dans la communication politique connaît bien les rouages qui prévalent aux relations humaines mais aussi sans doute aux faux semblants. Elle construit ici son premier roman comme un jeu de miroirs où le regard de l’autre peut tour à tour détruire ou édifier. Clotilde se reconstruit dans l’immeuble bourgeois de sa tante Thérèse, où n’est pas « bourge » qui l’on croit.  Cet immeuble, qu’on imagine peut−être encore noirci des fumées du port ou de la pollution (la rue Ferrère, à Bordeaux, n’est pas encore la plus lumineuse…), recèle les désirs, les rancœurs et les élans du cœur d’une vie en concentré. Thérèse en est la reine et la prisonnière, Clotilde va apprendre à s’en échapper, et traversera la rue comme on traverse le monde.

Non, « ensemble » ce n’est pas tout ! Encore faut−il apprendre à marcher seul et connaître, pour ça, sa vraie richesse intérieure, accepter de s’en faire un appui pour avancer. Qu’importe que ce chemin soit chaotique et plus lent qu’à l’accoutumée. D’ailleurs dans la fable, n’est−ce pas la tortue, face au lièvre, qui est victorieuse ?  Que sa gloire d’alors rejaillisse sur tous ceux qui, défaitistes de nature, ont baissé ou baisseront les armes. Tout peut toujours, et à tout moment, arriver. Même le vol gracieux d’un albatros à col noir au dessus de la Garonne blonde. Comprenne qui lira… et, foi d’Aqui, qui lira aimera.
www.editions-passiflore.com

Mais aussi: Les éditions Féret fêtent leur 200 ans!A cette occasion Antoine Lebègue signe « La mémoire de Bordeaux et ses vins ». Cet ouvrage qui retrace l’histoire de la maison d’édition nous transporte en 1812, au moment de la création de la librairie, puis en 1813, bulletin de naissance des éditions Féret. En 1850 « Le Féret » encyclopédie des vins de Bordeaux voit le jour. Il est toujours aujourd’hui, la référence incontournable du monde viticole bordelais. Antoine Lebègue, auteur, journaliste, directeur de collections, conseiller éditorial pour de nombreuses maisons d’édition, historien, homme de communication, spécialiste du Sud Ouest et de l’Aquitaine, est l’homme de ce bicentenaire qui célèbre l’ « Editeur gourmand ». Levons nos verres aux éditions Féret !
www.feret.com

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Editions Passiflore

Partager sur Facebook
Vu par vous
4194
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !