aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Entre les Lignes: "La Rue des Silences", Olivier Darrioumerle.

21/10/2013 | Pantomime aux pays des mafieux, où le sang se mélange au maquillage du clown.

La rue des silences, Olivier Darrioumerle, Stephane Million éditeur 2013

Voici l’Automne, la saison des belles feuilles, la saison des couleurs qui flambent et des crépuscules des Dieux. Justement, en voici des belles feuilles : Olivier Darrioumerle signe « La Rue des Silences » chez Stéphane Million. Où la voix d’un nouvel auteur se fait écriture. On connaissait la fougue des gaves béarnais aux accents de tempête de l’ami Darriou, on découvre ici un style coloré comme un manteau d’Arlequin, une gouaille grimaçante de Polichinelle, un univers aussi : Naples aux baisers de poudre et de sucre. Son premier roman est une histoire de fureurs et de colères, de rêves de gloire et de pantomimes. Une Comedia del Arte dont Naples est le « théâtre à ciel ouvert ». Une galerie de portraits en farandole autour de Roméo, surnommé Ragondin, à la douceur rugueuse d’une peluche infectée par la morsure d’une sale bestiole. « Ses larmes ne coulent même pas droit » ! Roméo –Ragondin- Pantenaca a le sourire ébréché du clown, une dent cassée comme une hargne timide, un couteau mal aiguisé. Et Olivier Darrioumerle une tendresse pudique pour un monde de brutes touchantes où les Maria Santa ne sont pas toujours des saintes Maries.

C’est parfois dans les silences qu’on entend le mieux. Sans doute parce que dans les silences on dit beaucoup. La beauté, avec un grand B, ne se dit pas toujours. Il arrive qu’on s’interdise de la décrire, de l’écrire même. Alors on la réinvente comme on repriserait une couverture jaunie qui devient un manteau de lumières. Roméo est un clown triste, un gamin des rues dont la vie a foiré dès le départ, en plus il est roux. Il se croit déphasé, à côté de la plaque, échu dans un monde où l’amour s’exprime en engueulades,  à coups de pompe dans le train. Elevé comme « un cresson de pissotière » par la Maria Santa, maquerelle d’un jour, maquerelle toujours, qui tente de se racheter une réputation dans la farine et le sucre de sa pâtisserie napolitaine achetée avec l’argent sale tombé dans l’escarcelle du marmot à peine poussé son premier cri, « Ragondin » depuis évite les cris : il devient mime, un peu par la force des choses, beaucoup par le feu des colères trop longtemps rentrées et qui coulent dans les veines comme la lave, impatiente,  menace de jaillir du volcan. La force du rêve qui cogne aux tempes.  Le petit Rat né du ventre des bas fonds, dans une lumière blafarde enfantée par l’ombre,  révèle peu à peu son incandescence : merveilleux et lumineux personnage du mime, à la grâce des funambules, à la folie douce reçue comme un don à celui qui, happé par l’abîme du désespoir, se relève et marche au dessus du ciel.

La rue des silences - Olivier Darrioumerle
Acheter ce livre chez Mollat.com

Olivier Darrioumerle décrit l’âme de Naples, empoisonnée par la Camora, tour à tour souillée et nourrie du sang des clans, le danger éternel comme un sort qui pèse sur la ville de ceux qui ont choisi de vivre et d’espérer au pied du Vésuve. Mais dans son cinéma napolitain, les masques et bergamasques ne cachent pas que du noir. Dans l’arène du bestiaire aux pactes de sang et de poudre, le fard du clown est comme une fleur sur le bitume : Pantenaca –Roméo en équilibriste timide, tout roux, tout tendre, « camoriste un jour sur deux », porte un masque aux deux visages. Il est l’enfant qui bascule du côté sombre du conte, rapté par la rue et le chant des sirènes, contaminé par leurs baisers amers et l’or de leurs regards qui brûle l’âme et alourdit les ailes des illusions. Il est aussi le rayon de soleil qui fait penser, dans un instant léger comme un frisson, indélébile comme une fièvre, que parfois la vie aussi peut-être belle. Belle comme une fille trop fardée, comme un amour qui fait mal.

"La Rue des Silences": un vrai premier roman, à la beauté inconsolable. Muette et fière. A juste titre.
www.stephanemillionediteur.com

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Stéphane Million éditeur, Plaisirs de Myope

Partager sur Facebook
Vu par vous
578
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !