Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les Lignes: "Les fourmis n'aiment pas le flamenco", Auguste Derrière.

31/01/2013 | Comme l'écrit si bien Albert Muddah: "Gents gens, rejoignez les bienheureux disciples d'Auguste Derrière"!

Les fourmis n'aiment pas le flamenco, le Castor Astral et Maison PoaPlume 2011

On l’entend, oui, peut−être dans les chaumières : Aqui ressort les musts de derrière les fagots, Aqui remet une couche sur l’Auguste Derrière. Oui, c’est vrai, voici un ouvrage dont la parution date un peu (2011) mais, et de un : « quand on aime on ne compte pas », et de deux : on aime. Et de trois, on trouve encore dans toutes les bonnes librairies ce petit opuscule insolent et salvateur, aux côtés de son aîné, « Les Moustiques n’aiment pas les applaudissements ». Il s’agit donc cette fois des fourmis, qui n’aiment pas le flamenco. Autant le préciser, le titre n’a que peu à voir avec ce que contient le livre, mais justement tout est ici dans un art consommé du décalé et du très loin, très loin, dans le soixante millième degré. 60 000 degrés, c’est chaud, oui parfois, mais c’est surtout très frais et régénérant dans un monde qui oublie souvent la galéjade.

Les fourmis n'aiment pas le flamenco
Acheter ce livre chez Mollat.com

Là où les moustiques (premier tome des œuvres d’Auguste Derrière) nous avaient sérieusement aidé à piquer quelques fous rires, les fourmis chatouillent notre intérêt. Passée (avec bonheur précisons- le) la lecture des fausses réclames de la maison Poa Plume et « les petites annonces de Monsieur Pipotame », on en apprend un peu plus sur la vie d’Auguste, lequel tombe le masque et dévoile ce qui se cache derrière Derrière. Ainsi découvre−t−on les prémices de la création d’un génie, ses premiers gribouillis comme ces quelques vers parodiant le Cid, écrits à 9 ans sur un bout de carton (« O rage, ô désespoir, ô vieillesse ennemie, Fatale incontinance [sic…] j’ai encore fait Pipi «  A.D. 1901)… ses amitiés, ou inimitiés, dans le monde du spectacle et de ce que Paris compte d’étoiles.

« Devant moi, je vois Derrière
Devant Derrière, y a l’père Devant.
Le vent, soulevant sa soutane, dévoile son derrière.
Devant Derrière, le derrière devant !
C’est épatant ! » écrit Robert Desnos (« en petite forme ce jour là »).

Ces écrits sont émaillés de planches en couleurs : les posters rieurs, parmi lesquels figure en bonne place l’ « Ail Pod », premier diffuseur de musique transportable vendu avec sa gousse.

Certains trouveront peut−être que le rire est facile. Pourtant, on saluera une fois encore le travail des créateurs de Poa Plume : ces dessins qui, au-delà des textes, transportent dans une autre époque et une autre dimension. Et c’est bien là que se tient le charme de ces œuvres loufoques, là que la magie opère : dans cette faculté qu’on a enfant, mais qu’heureusement certains ont gardée, de dire « on aurait dit que ». On aurait dit que tu serais Auguste Derrière et que tu serais publicitaire, inventeur, philosophe… et d’un coup tout est possible ! Et c’est ça qui fait un bien fou. Le droit de tout dire, de tout tenter, de tout oser. Alors bien sûr rien n’est sérieux, rien n’est vrai mais simplement de penser à écrire « quand la raie manta, son nez s’allongit » ça mériterait bien une médaille !

Il y a encore des légions d’honneur qui se perdent.

"Les fourmis n'aiment pas le flamenco" Auguste Derrière, Le Castor Astral/ Maison PoaPlume 2011.

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Le Castor Astral et Maison PoaPlume.

Partager sur Facebook
Vu par vous
934
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !