aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Entre les lignes: tu ne convoiteras pas... la cupidité, à la source de la crise

11/10/2013 | Comment un homme rompu aux arcanes de la finance et familier des "écritures" nous livre une analyse vigoureuse sur la crise actuelle et une de ses alternatives.

Jean-Philippe Larramendy

« Tu ne convoiteras pas »(1): le titre claque comme un commandement de l'Ancien Testament. Jean-Philippe Larramendy est trop imprégné de culture théologique et en même temps, de par sa profession, assez fin connaisseur des milieux d'affaires pour ne pas s'être privé d'afficher d'emblée son ambition éditoriale. Comprenez donc que les 150 pages de l'ouvrage que publie Bayard nous promettent une analyse sans concession, nourrie des écritures, des origines de la crise financière, née aux Etats-Unis qui a mis bas l'économie occidentale et dont les répercussions sont immenses et souvent accablantes pour les peuples.

A l'origine du mal, la cupidité. « La cupidité est à distinguer de la recherche du gain qui est une réalité anthropologique, un ressort essentiel de l'action de l'homme vers le développement de ses intérêts propres ». Et l'auteur d'entreprendre sa démonstration sous le double parrainage du pape Benoît XVI qui, en 2009, consacre une Audience générale à Ambroise Autpert, un moine bénédictin du VII° siècle qui « dénonce la cupidité comme la racine de tous les maux » et du prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz qui publie la même année « Le triomphe de la cupidité. »

Dix années follesJean-Philippe Larramendy ne manque pas de rappeler que la crise n'a pas surgi de nulle part mais qu'elle est née de ces dix années folles (1979-1989) où le système libéral semblait en quelque sorte avoir atteint son apogée, alors que s'effondrait le communisme du coté de Berlin et que Francis Fukuyama osait annoncer « The End of History », la fin de l'Histoire. Les vannes s'ouvraient pour l'avénement de cette trop fameuse « démocratie libérale » dont le bras financier armé s'appelait Alan Greenspan, le patron de la réserve Fédérale américaine, la FED. Liquidités à tout va, dérégulation systématique du cadre réglementaire mis en place pour sortir de la grande crise de 1929: voici que déferle la grande fraude à 50 milliards de dollars de Bernard Madoff, tandis que les agences de notation sont inopérantes... L'argent facile, l'endettement comme modèle de « l'Américan way of life », l'accélération déraisonnable du marché de l'immobilier... le marché se retourne alors et précipite les ménages et les banques dans la faillite. La chute de Lehman Brothers sonnera le tocsin, contraignant les dirigeants occidentaux à réagir, en toute hâte, pour éviter l'effondrement total du système. Ce rappel historique, très cursif, que l'auteur a nourri de quelques chiffres clés, outre qu'il est passionnant à « relire » est la porte d'entrée dans la partie la plus profonde et personnelle de l'ouvrage, celle qui entreprend d'explorer les racines de la cupidité.

L'exemple de la plus grande coopérative du mondeJean-Philippe Larramendy les trouve dans la pensée biblique et, singulièrement, soixante cinq fois dans la Bibe hébraïque. C'est  le "chamadh" . Et cette parole du prophète Ezéchiel: " les chefs cupides sont comme des loups qui déchirent une proie, prêts à faire périr des gens pour en tirer profit." Et puis vint Jésus, Jésus de Nazareth et cette phrase extraite des Béatitudes:" Heureux les pauvres de coeur: le Royaume des Cieux est à eux". L'auteur puise alors, pour les besoins d'une confirmation, ses références dans les évangiles où les exemples abondent avant de faire appel, treize siècles plus tard, à Saint Thomas d'Aquin qui classe la cupidité parmi les sept péchés (ou vices ) capitaux. Enfin, il ne pouvait pas ignorer les derniers enseignements de l'Eglise d'aujourd'hui, tels qu'ils ressortissent de l'encyclique "Caritas in veritate", publiée en juillet 2009 "porteuse d'une critique radicale de la cupidité sous ses différentes facettes." Mais, comme il ne saurait y avoir de constat d'impuissance, Jean-Philippe Larramendy met en avant, une nouvelle fois, le modèle coopératif, tant on sait qu'il est attaché à son Pays Basque (être basque aujourd'hui) et à une entreprise, un groupe, qui semble défier la crise, même s'il a aujourd'hui plus de mal à l'affronter: la grande coopérative de Mondragon...
Mondragon, du nom de ce petit village de la province du Guipuzcoa où, en 1956, un jeune prêtre, José Maria Arizmendiarrieta, l'a portée sur les fonts baptismaux. Mondragon, c'est la plus grande coopérative du monde, celle qui emploie 83.000 personnes dont 15.000 à l'international, un géant de l'électroménager entre autres qui porte des marques comme Fagor ou Brandt, une division 'connaissance' avec quatorze centres de recherches, de formation, d'apprentissage, une université... C'est, d'abord, un modèle de gouvernance unique à pareille échelle, celui des travailleurs-associés, les "socios" directement associés à la prospérité de leur coopérative. Un paravent contre les débordements du capitalisme financier mais pas une garantie absolue contre la rudesse du marché. Mondragon a du licencier des travailleurs non associés mais s'en sort beaucoup mieux que les autres entreprises d'Espagne.
Est-elle pour autant à l'abri des mutations de l'économie mondiale, et surtout des comportements humains? Les valeurs qu'elle défend, depuis l'origine, ne rencontrent plus forcément les mentalités d'une société qui change.  Jean-Philippe Larramendy n'élude pas ce redoutable nouveau défi, conscient qu'il est vital pour Mondragon de régénérer la philosophie qui anima son fondateur.

1.Tu ne convoiteras pas, De la cupidité dans la crise actuelle (15euros) www.editions-bayard.com

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Jean-Philippe Larramendy

Partager sur Facebook
Vu par vous
686
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
tchoo | 15/10/2013

Mais la cupidité est aussi vieile que l'homme et ce n'est pas la religion quelle qu'elle soit qui règlera le problème, mais l'action et le courage politique de mettre en place des règles et des lois qui limite l'accumulation et qui met l'humain devant l'économie ou le profit.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !