aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

28/05/17 : La Rochelle organise une grande fête ce soir sur le vieux port pour célébrer le retour de son équipe de rugby, le Stade Rochelais, parti affronter Toulon à Marseille en finale. Rendez-vous quai Duperré à 19h vêtus de jaune et noir

24/05/17 : La Rochelle met ses drapeaux en berne aujourd'hui en hommage aux victimes des attentats de Manchester.

23/05/17 : Législatives en Lot-et-Garonne : 38 candidats en lice le 11 juin prochain. Dans le détail : dans la 1ère circonscription (Agen-Nérac) : 13 candidats. Dans la 2ème (Marmande) : 13 candidats et dans la 3ème (Villeneuve) : 12 candidats.

22/05/17 : Une conférence ayant pour thème " Hydrocarbures non conventionnels : catastrophe écologique ou El Dorado futur ?" sera donnée le mardi 23 mai à 21h au bar-librairie l'Entropie, 27 rue Bernadotte, à Pau, par JP Callot, professeur de géologie à l'UPPA.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du nouveau gouvernement se rendra cette semaine sur le spot.

22/05/17 : La France a remporté un premier titre mondial de surf à Biarritz par la Française d'Hendaye Pauline Ado qui a battu en finale la Réunionaise Johan Defay. Après Tony Estanguet, un membre du noveau gouvernement est attendu cette semaine sur le spot.

22/05/17 : Vainqueur 41-20 de Montauban devant quelques 30.000 personnes au stade Chaban Delmas le SU Agen retrouvera l'élite du rugby français le Top 14 la saison prochaine.

19/05/17 : La traditionnelle cavalcade de La Rochelle se tiendra les 24 et 25 mai. Elle débutera le 24 à 22h avec un défilé nocturne, puis un défilé diurne le 25 à partir de 15h15 dans le centre-ville. Rens. 05 46 30 08 50.

17/05/17 : Salon du livre de Villeneuve-sur-Lot. Concert-lecture de et avec Marcus Malte, Prix Femina 2016, le vendredi 19 mai à 20h30, au Théâtre Georges-Leygues. Lecture de roman et concert jazzy. Entrée libre.

17/05/17 : Le Collectif Sortir des Pesticides 47 invite à « marcher contre Monsanto » à Agen le 20 mai à midi au Gravier. Ainsi, pour la 5ème année consécutive (2ème à Agen), des citoyens de tout le globe manifesteront contre « Monsanto et les multinationales »

17/05/17 : En rugby, le SUA LG disputera la finale de Pro D2 dimanche à 15h15 au stade Chaban-Delmas à Bordeaux face à Montauban. Pour suivre cet événement depuis Agen, la municipalité met en place un écran géant au Gravier.

17/05/17 : Le député béarnais Jean Lassalle, maire de Lourdios-Ichère, briguera un nouveau mandat aux légistatives dans les Pyrénées-Atlantiques. Il se présentera sous l'étiquette du mouvement "Résistons", qu'il a créé.

16/05/17 : En Dordogne, Jean-Pierre Cubertafon, maire Modem de Lanouaille, a été finalement investi pour les législatives par République en Marche sur la 3e circonscription de Dordogne (Périgord vert), détenue par Colette Langlade (PS), candidate à sa succession.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/17 | La Nouvelle-Aquitaine reprend quelques couleurs

    Lire

    Selon une dernière étude de l'Insee, la région Nouvelle Aquitaine profite d'une légère croissance économique. D'abord au niveau du chômage, qui baisse de 0,3 points au quatrième trimestre (9,3% contre 9,7% au niveau national); puis sur l'emploi salarié marchand (+1,4%), majoritairement poussé par l'intérim dans le secteur tertiaire. Enfin, les exportations régionales progressent elles aussi (+1%) mais l'ensemble des secteurs porteurs sont en recul, malgré la bonne santé de l'aéronautique et du spatial.

  • 24/05/17 | La ministre des Sports au Mondial de Surf... et au jaï alaï de Biarritz

    Lire

    Demain jeudi, Laura Flessel, la ministre des sports se rendra aux Mondiaux de surf, sur la Grande plage de Biarritz où elle sera accueillie par le président de la Fédération Jean-Luc Arassus et où elle passera une bonne partie de l'après midi. Puis elle ira au jaï Alaï d'Aguilera et sera accueillie par M. Lilou-Pierre Echeverria, président de la Fédération française de pelote basque et Michel Poueyts, directeur technique national. Elle en profitera pour visiter enfin l'Académie basque du sport.

  • 20/05/17 | Une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins

    Lire

    Avant de quitter son poste au ministère de l’Intérieur, Matthias Fekl a confirmé la construction d’une nouvelle caserne de gendarmerie à Tonneins, au profit de la brigade territoriale de proximité chef-lieu de Tonneins et du peloton de surveillance et d’intervention de Marmande, dès cette année.

  • 20/05/17 | François Amigorena persiste et signe dans la 6e des PA

    Lire

    "Dans l'attente de la décision finale de la Commission d'éthique et de la Commission d'investiture de la République en marche, j'ai déposé à titre conservatoire ma candidature à l'élection législative des 11 et 18 juin dans la 6° circonscription". François Amigorena, n'est pas tombé dans le piège de la résignation suite à la désignation, sur insistance de François Bayrou de Vincent Bru comme représentant de la République en marche dans la 6ème circonscription, Biarritz et sud Pays basque. 800 signataires s'étaient mobilisées contre l'investiture du maire de Cambo-les-Bains.

  • 19/05/17 | Pyrénées-Atlantiques: Michel Bernos, candidat En Marche face à Habib

    Lire

    Le doute planait jusqu'à présent. Mais il y aura bien un candidat de En Marche face au député PS David Habib sur la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il s'agit de Michel Bernos, le maire de Jurançon, également porte-parole de ce mouvement dans le département. Il aura pour suppléant Michel Cuyaubé, le maire de Sévignacq, qui a quitté le PS pour rejoindre En Marche. Agé de 57 ans et magistrat au tribunal administratif, Michel Bernos est également l'un des vice-présidents de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Entre les Lignes: un, deux, trois c'est parti pour L'Ire des Marges!

04/03/2013 | Trois oeuvres singulières pour une maison atypique.

Les trois premiers livres édités par L'Ire des Marges

Il y a quelques jours, Aqui se faisait l’écho de la naissance de la maison d’édition L’Ire des Marges. Obligation – morale – était faîte alors d’aller voir entre les lignes des trois premiers nés de la maison : le roman « Hydroponica » de Brigitte Comard, la pièce de théâtre « Flappers » de Renaud Borderie, la poésie des « Plains Regards » de Francis Julienpont. Obligation mais pas déplaisir, loin de là. Le choix éditorial annonce d’ores et déjà une volonté de non compromis avec toute forme de complaisance. Ici la jolie normalité n’est pas la norme. La création, la réaction, le ressenti bien plus, c’est certain, avéré et prometteur, à la lecture découverte de ces trois opus.

"Hydroponica" de Brigitte Comard."Hydroponica" est le premier roman de Brigitte Comard. Le titre initial "Le Mobil-Home" annonçait le destin chaotique d'Isa dont, un jour mauvais, la vie dérape et dont la dégringolade l'amène au camping avec son fils Enzo, huit ans. Un camping qui assemble là une curieuse caravane en marge du monde: Jamila, Aziz, Zora, Jean-Jacques et bientôt Magali. Un quotidien qui n'a que peu à voir avec les vacances, où la vie s'enlise, ni mobile ni volubile. Un paradoxe: survivre pour quoi? Ne plus vivre, végéter en faisant comme si tout allait bien pour le reste du monde, surtout calmer sa rage pour éviter de sombrer. Végéter oui, mais sans racine, sans rien ou presque de ce qui fait habituellement le substrat de la vie. C'est le sens de ce mot barbare inscrit sur une barquette de fraises pas chères venues d'Espagne: "hydroponico" qui devient "hydroponica" avec le a de Isa qui tente de faire surnager sa vie devenue plus que bon marché. Une vie discount. On est tous des Isa en puissance, en équilibre au dessus du vide, susceptibles de tomber sans avoir pour autant conscience de la possibilité de la chute. Vivants invincibles, mais si certainement déracinables... et en même temps, malgré tout, "en puissance". Isa qui a tout perdu, vacille mais tient debout, chute et se redresse. Le souffle de la vie jumeau de celui de la mort. Le prix à payer est à crédit, la carte passe mal, mais ... coûte que coûte, il arrive que la force s'inverse. Brigitte Comard décrit sans faux semblants la trajectoire hâchée d'Isa. Elle révèle un monde que beaucoup ne veulent pas voir, par indifférence, inconscience ou superstition. Elle révèle aussi ce qui, contre toute attente, permet aussi de survivre, voire de vivre à nouveau. La folle énergie du désespoir et l'immortelle étincelle qui parfois suffit pour revoir la lumière.

"Flappers" de Renaud Borderie.Ah, une pièce de théâtre ! Il est si rare de lire du théâtre … peut−être parce que l’effort n’est pas le même, il faut entendre une voix, imaginer des attitudes, tout en étant guidé par les injonctions de l’auteur, ces didascalies au mot magnifique qui sonne comme une cascade de mots. Lire du théâtre c’est se laisser aller à un autre rythme, mais c’est partir aussi, plus loin parfois qu’à la lecture d’un roman comme si les personnages étaient là soudain, criants de vérité. Et les personnages de Renaud Borderie sont criants, justement, hurlant même parfois, flirtant avec la folie, à tour de rôle. Renaud Borderie s’attaque à un mythe, Scott Fitzgerald, par la face nord, sa face sombre, sa femme Zelda. Zelda apparaît au début de la pièce dans une longue tunique blanche, internée, elle écrit. Elle écrit comme on respire et hurle pour qu’on lui apporte du papier, ce que fait le médecin comme un remède à sa furie. Dyo – Scott dit que l’écriture la rend folle. Tout comme la danse la rendait folle ou, au contraire, était le premier effet de sa folie. Il dit que tout acte de création la démange à se gratter au sang, car elle se couvre d’eczema quand elle écrit, quand elle danse à en mourir… « Moi je te vois mal » dit Dyo à Zelda, gêné par le soleil. N’est ce pas là la clé de ce mystère qui unit ou désunit ces deux là dont on ne sait qui est le plus fou des deux ? « Flappers » c’est la dissonnance des amants, c’est une sarabande folle et désespérée. C’est l’éclat d’une pureté sulfureuse, servile et rebelle à la fois. Démente. Un amour perdu dans les larmes, quand la sérénité ne vient que lorsqu’on rend les armes d’avoir trop souffert, qu’on est lourd de chagrin et de tourments. Une danse maudite et pourtant magnifique, de cassures en renoncements, de serments en déséquilibres.

"Plains regards, moment des renouées" de Francis Julienpont.La poésie est un souffle qui court sur la peau. Combien de fois entend−on : « Je ne lis pas de poésie, je n’y comprends rien ! ». Les mêmes diront plus tard que « la poésie c’est mièvre » quand ils comprennent trop. Il ne sert à rien de chercher à comprendre, mais juste de se laisser porter. Cherche−t−on à comprendre l’émotion ressentie quand soudain le vent souffle ?

« Demi fêlure et demi miel
Je sais siffler pour la broussaille absente »…

tel est l’autoportrait du poète. Il dit des choses qu’on n’entend pas. Il suffit alors d’écouter. Le frisson encouru peut être d’amour, de sensualité comme il peut être d’effroi. La poésie est une force qui s’arme sans prévenir, qui ne souffre aucune frontière pas même celle du temps. Les plains regards de Francis Julienpont sont un retour sur lui−même et les couleurs des émotions renouées. C’est un retour vers l’ocre brut des premières résonances, méandres secrets des émotions révélées.

« L’homme a trouvé son cœur
son regard intérieur…
et va par le vrai monde. »

liremarges.jimdo.com

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : l'Ire des Marges éditions

Partager sur Facebook
Vu par vous
561
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !