Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Entre les Lignes: Un divertissement, Jean-Louis Bailly.

06/01/2014 | Le portrait d'un homme qu'un drame place face à lui-même. Le récit d'une épreuve, à double titre...

Un divertissement, Jean Louis Bailly

Quoi de mieux qu’une nouvelle maison d’édition pour célébrer une nouvelle année ? Louise Bottu est née il y a peu, à la fin de 2013, et nous offre à lire « Un divertissement », roman de Jean-Louis Bailly. Alors que l’été commence à vider les salles de classe, Pierre Helmont, prof de Français, s’apprête à faire passer le bac à quelques dizaines de lycéens fébriles. Comme chaque année… sauf que cette année là, si l’épreuve est un vertige pour beaucoup, elle apparaît comme une bouée de sauvetage à Pierre, père dévasté par la mort de sa fille, Lorraine. « Plongée indiscrète dans les coulisses du bac » résume la quatrième de couverture. Plongée indiscrète, surtout, dans la douleur d’un homme, dont l’activité ritualisée de professeur examinateur sauve un temps des abîmes de la désespérance. « Un divertissement » au sens Pascalien du mot…

Posée ainsi, l’histoire pourrait donner à penser à une épreuve aussi pour le lecteur, un drame lourd, insupportable. Il n’en est rien : c’est magistralement écrit, terriblement juste, sans pathos. Une écriture sans fioritures pour dire la lourdeur de la dérive d’un père désorienté par le choix du destin de sa fille. Jean-Louis Bailly parvient à un double divertissement : construire celui de Pierre, tout en tissant le notre, en parvenant à nous faire oublier, en l’espace de quelques phrases, le drame qui ronge Pierre. A l’image de l’échange qui se crée entre celui-ci et chacun des candidats qui se présentent face à lui, et dont chacun, ou chacune, colore sa peine d’une gamme de sentiments fugitifs et souvent contradictoires, Jean-Louis Bailly nous invite dans la danse des joies et renoncements, des anesthésies fugaces du cœur aux fulgurantes déchirures qui soudain se réveillent. Parce qu’on est tous à la fois des êtres agissant et des êtres souffrants et parfois agissant de travers. Pour qui soudain la souffrance est une clairvoyance contre les  impostures.

Lorraine n’était pas celle que rêvaient ses parents, et brûlait sa jeunesse dans des jeux interdits. Pierre, lui-même, ne s’est-il pas fourvoyé dans un mariage d’apparence, où l’amour résiste mal aux détresses indicibles ? Et, se croyant droit, honnête et père responsable, n’a-t-il pas précipité sa propre fille dans le vide ? De celui dont on ne revient plus. Cet été là, l’épreuve du bac est à l’épreuve des sentiments. De ceux qui font un homme, avec ses envolées et ses doutes, avec ses certitudes et ses blessures muettes, avec ses colères et son désarroi. « Un divertissement » place le lecteur devant lui-même, face à ses propres impostures, apaise aussi, autant que cela puissse être possible, la lancinante brûlure de celui dont la vie a dérapé, en offrant, dans le miroir, les multiples facettes de l’humain qui s’engage sur une route dont il ne pourra jamais éprouver tous les possibles. Les bons comme les mauvais.   
Voir aussi : www.louisebottu.com

Anne Duprez
Par Anne Duprez

Crédit Photo : Louise Bottu

Partager sur Facebook
Vu par vous
1924
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
BAILLY | 06/01/2014

Grand merci, une fois encore, pour votre lecture attentive et sensible !
JLB

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !