18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Entre passé et présent, les oeuvres du Frac et du Musée d'Aquitaine racontent "Les narrations de l'absence"

12/02/2015 | Du 10 février au 31 mai 2015, "Les narrations de l'absence" propose au public de revisiter la collection permanente du Musée d'Aquitaine grâce à une installation de 24 oeuvres du Frac Aquitaine.

"Les narrations de l'absence" au musée d'Aquitaine du 10 février au 31 mai 2015

Passé/présent, antiquité/modernité, absence/présence... dès lors qu'elle est confrontée à d'autres oeuvres, à d'autres pièces, une oeuvre d'art oscille entre différents sens, différentes impressions et, de fait, regards et perceptions du visiteur s'en trouvent modifiés, éclairés par une configuration nouvelle, parfois étonnante. C'est ce qui se passe en ce moment entre les murs du Musée d'Aquitaine où la collection permanente et connue du public bordelais est confrontée à l'art contemporain avec l'installation de 24 oeuvres du Fonds Régional d'Art Contemporain d'Aquitaine (Frac). Du 10 février au 31 mai prochain, l'exposition "Les narrations de l'absence" propose en effet un parcours inédit où les vestiges archéologiques et autres pièces allant de la Préhistoire à la période Renaissance du Musée d'Aquitaine partagent leur espace avec des oeuvres contemporaines, allant de la photographie à la vidéo, des vis-à-vis étonnants, parfois inattendus.

Nouveau regard sur le Musée d'AquitaineUne Antiquité pop, rock'n roll et, à l'inverse, un 20ème siècle puritan, parfois ennuyeux, une perception qui nait justement de la rencontre et de la confrontation des époques entre elles, des différents courants artistiques entre eux. Initiée par le Frac Aquitaine il y a deux ans maintenant, l'exposition "Les narrations de l'absence" à voir en ce moment au musée d'Aquitaine est en fait le quatrième et dernier volet d'un cycle reliant art et archéologie, après des expositions au musée Vesunna à Périgueux, au Pôle International de la Préhistoire en Dordogne et au Frac Aquitaine à Bordeaux. Installées de part et d'autre de la collection permanente du Musée d'Aquitaine, 24 oeuvres du Frac Aquitaine (parmi lesquelles des pièces de Dominique Blais, On Kawara, Ulla von Brandenbourg, Alexander Gutke ou encore Laurent Kropf) invitent le public à une nouvelle visite du musée bordelais, une visite où l'art prend alors un aspect parcellaire, fragmentaire,  un passage de "l'un à l'autre" qui crée une véritable poésie de l'absence, de la disparition.

Vénus à la corne et ardoise magique... L'une des stars du Musée d'Aquitaine, la Vénus à la corne ou Vénus de Laussel, joyau du paléolithique célèbre dans le monde entier, est à voir aujourd'hui, et pour quatre mois, en relation avec Dessins disparus, ensemble de 20 dessins réalisés sur une ardoise magique par l'artiste contemporain Sarkis, un vis-à-vis assez singulier entre le caractère immuable de la très ancienne Vénus et la dimension éphémère de ces dessins soumis à la disparition propre à l'ardoise magique. Ces narrations de l'absence continuent tout au long du nouveau parcours installé, "une configuration qu'on a souhaité organiser de manière à ce qu'elle raconte une histoire, un récit onirique où la présence dans un même espace d'oeuvres anciennes voire préhistoriques et d'oeuvres contemporaines éveillent l'imagination du visiteur", explique François Lousteau, concepteur d'expositions d'art contemporain et l'un des commissaires de l'exposition avec Daniel Gonzalez du Musée d'Aquitaine.

... Romains libérés et Amérique puritaine "Les narrations de l'absence", au-delà de voir se rencontrer et/ou se confronter des oeuvres d'époques différentes, c'est aussi un mélange de supports, de la sculpure à la gravure en passant par le dessin, la photographie ou la vidéo. Passant d'une époque à l'autre, d'un mode d'expression à l'autre, cette exposition rend compte de l'art en marche, un art qui se voit comme un puzzle, un puzzle auquel certaines pièces manquent, d'autres étant rattachées entre elles de manière parfois surprenante, n'obéissant pas à une logique chronologique mais de fait, donnant lieu à une narration parcellaire, poétique, une histoire où passer " du coq à l'âne" se fait en beauté. De fait, le passé apparaît ici ou là comme libéré, plus souple que le présent et, à l'inverse, le présent peut sembler moins léger, ennuyeux, voire puritain. Au milieu du parcours, ou de l'histoire, la confrontation entre passé et présent est en effet étonnante est rend compte de cette idée de disparition, d'un temps révolu, lointain avec la mise en présence d'une photographie en noir et blanc de Larry Clark et d'un bloc calcaire sculpté relatant les amours de Jupiter ou quand le regard oscille entre les moeurs libérés de la Rome Antique et la jeunesse mélancolique de l'Amérique puritaine des années 1960. D'autres passages de cette histoire artistique inédite ne sont pas nécessairement dans l'antagonisme mais se répondent, se complètent, inscrivent l'Art dans un système d'écho, à l'image des six dessins réalisés au crayon de graphite par l'artiste contemporain Dove Allouche, une série de dessins réalisée à partir de photographies d'une forêt d'eucalyptus calcinée installée tout près d'urnes funéraires appartenant à la collection permanente du musée. Même phénomène à la fin du parcours avec la rencontre de Conjecture d'Aquitaine, oeuvre datant de 2012 de Laurent Derobert, présentée en face du Cénotaphe de... Michel de Montaigne, la boucle est bouclée pourrait-on dire, elle est en tout cas faite de rencontres artistiques, de vis-à-vis plein de possible entre époques lointaines et démarches contemporaines, d'effet de miroirs ou de paradoxes et interroge ainsi l'homme sur la question de la trace, du permanent ou de l'éphémère. Des" narrations de l'abscence", un puzzle artistique intrigant auquel des pièces manquent, un parcours de la disparition qui offre au public un nouveau regard sur le Musée d'Aquitaine, parsemé de présent et de présences nouvelles, une histoire inédite à voir vite.

"Les narrations de l'absence", exposition du 10 février au 31 mai 2015, Musée d'Aquitaine, Tram B, arrêt Musée d'Aquitaine

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : L. Gauthier, Musée d'Aquitaine

Partager sur Facebook
Vu par vous
15648
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !