24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Escale du Livre: Erri de Luca et sa "parole contraire" ouvrent la manifestation

10/04/2015 | La 13ème édition de l'Escale du Livre s'est ouverte au TnBA avec la présence de l'auteur italien Erri de Luca venu évoquer son engagement et la liberté d'expression aujourd'hui.

Erri de Luca, Escale du livre 2015

Parler de la liberté d'expression et du pouvoir des mots ou de toute autre forme artistique semble aujourd'hui plus que nécessaire, un écho aux évènements récents souligné par Pierre Mazet, Président de l'Escale du Livre, lors de l'ouverture, ce jeudi 9 avril, de la manifestation littéraire: "cette année, c'était très important pour nous d'ouvrir l'Escale avec une personnalité comme Erri de Luca, quelqu'un pour qui liberté d'expression et engagement sont indissociables de l'acte d'écrire". A ses côtés, s'exprimant dans un français parfait et évoquant la société actuelle avec autant de clairvoyance que d'humour, Erri de Luca a parlé de son dernier livre, "La parole contraire" (Gallimard), et plus généralement de son engagement depuis des années maintenant. Un moment précieux.

"Je suis poursuivi pour avoir employé un verbe"La présence cette année d'Erri de Luca sur l'Escale du Livre, une chance à double titre. Une chance bien-sûr d'un point de vue littéraire et culturel au vu de l'oeuvre et du talent de l'auteur italien mais également une chance d'un point de vue du calendrier puisque, rappelons-le, l'auteur italien est, depuis quelques semaines, jugé par le tribunal de Turin pour "incitation au sabotage" concernant le projet franco-italien de construction de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin. Revenant sur ces évènements récents, Erri de Luca a alors rappelé les faits, exposant de fait son engagement contre ce projet "absurde de construire une ligne sans intérêt", insistant aussi bien sur "l'appellation fausse" de "grande vitesse" que sur les "dommages considérables et irrémédiables" sur le plan naturel et écologique. "Je suis incriminé pour incitation à commettre des crimes pour avoir employé le verbe saboter, un verbe précis et si important qui s'applique ici bien plus au projet de construction de cette ligne qu'à un sabotage matériel; une ligne pareille mis en place serait en effet autant un sabotage politique qu'écologique".

Engagement nécessaire et pouvoir des mots Malgré la situation complexe évoquée lors de ce premier débat de l'Escale, la salle Vauthier du TnBA a ri à de nombreuses reprises tant Erri de Luca alliait lucidité et humour: "cette condamnation, je l'ai prise comme un prix littéraire, pour moi, c'est le pouvoir des mots et du sens, cela donne une responsabilité à mes mots et au vocabulaire, ce fabuleux compagnon que je respecte tant". Mettant en avant les divers sens du terme "saboter", l'écrivain a estimé que condamner de cette manière une phrase dans lequel il était employé, c'était faire "une réduction sémantique évidente" et combien il était pour lui "nécessaire et urgent de ne pas censurer les mots, de ne pas malmener le vocabulaire et de l'employer à juste titre, respectant son ou ses sens".

Interrogé ensuite sur ses différents engagements par le passé, Erri de Luca a parlé de prises de position nécessaires, frontales et évidentes, évoquant notamment la question de l'immigration sur l'île de Lampedusa. Le "courage de l'auteur le plus engagé" Pablo Neruda, la "très fine" liberté d'expression dans la presse italienne ou encore "le précieux soutien" ressenti aujourd"hui aussi bien de la part d'intellectuels et de personnalités que de ses lecteurs, l'auteur de Montedidio et d'Au nom de la mère a été acclamé par l'auditoire. A juste titre.

L'intégralité du programme de l'Escale du livre sur http://escaledulivre.com/

 

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
956
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !