Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Et si demain on lisait sans papier avec l' e-book

29/03/2008 |

E si demain on lisait sans papier avec l' e-book

Le livre numérique ou e-book, est en plein essor. Développé depuis une vingtaine d'années, il n'a cessé de se perfectionner. Aujourd'hui performant et attrayant, il perce, doucement mais sûrement, sur les marchés et dans les mentalités. A ce demander si le livre numérique ne va pas remplacer le bouquin en papier....

La quatrième Journée Couperin, à Bordeaux, aura pour thème « L’e-book en action(s) : de l’acquisition à la diffusion ». Cette association regroupant des universités, écoles et organismes de recherche de toute la France, propose aux professionnels de la documentation de parler du livre numérique. Le sujet est à la mode. Un espace, intitulé « Lectures de dem@in », lui était consacré lors de la dernière édition du Salon du Livre, du 14 au 19 mars derniers. L’e-book séduit de plus en plus de lecteurs.
Le livre numérique permet de lire partout et à tout moment. A peine plus grand qu’un livre de poche et pesant autour de 200 grammes, l’e-book peut stocker 10.000 livres sur une carte mémoire. Il est doté d’une grande autonomie : près de 48 heures pour le « Kindle » d'Amazon, qui se connecte aussi à Internet par wifi ; l’équivalent du temps de lecture de 8 000 pages pour les appareils non communicants.
La qualité de lecture est proche du papier grâce à une nouvelle technologie, l’encre électronique. Elle est utilisé par le « Cybook » de Brokeen, une PME du 13e arrondissement de Paris. Le procédé fait l’unanimité chez les fabricants d’e-books : il a été adopté notamment par Amazon et Sony, deux géants du secteurs. L’écran du « Cybook » est une surface mate composée de millions de microcapsules de couleur noire et blanche. Résultat : L'appareil peut être employé des heures entières sans fatigue oculaire ni risque pour la rétine, et en plein soleil, sans réverbération. Bref comme un livre normal. Aujourd’hui en noir et blanc, le livre électronique devrait passer à la couleur « d’ici trois ou quatre ans », selon Michaël Dahan, fondateur de Bookeen. Et son prix, entre 200 et 600 euros selon les marques, devrait baisser.

Télécharger ses livres sur Internet

Le cybookAvec un livre numérique, le lecteur peut télécharger ses œuvres ou journaux de son choix. Le « Kindle », « éveiller » en anglais, a été lancé par Amazon en novembre 2007. Il permet de télécharger le livre de son choix, après l’avoir acheté sur l’Internet. Les sites gutenberg.org ou ebooksgratuits.com proposent des œuvres, essentiellement des classiques, gratuitement. Le « Kindle » offre quelque 88 000 livres, en anglais, journaux et blogs à ses clients. Les nouveautés, dont très peu de livres français, sont disponibles sur mobipocket.com ou numilog.com.
L'offre de livres numériques en français est très réduite. Seuls 500 à 700 ouvrages sont disponibles aujourd’hui et à un prix proche du livre papier. "L'élégance du hérisson," best-seller de Muriel Barbery, se vend à 19 euros, quand le prix éditeur est de 20. En règle générale, les versions pour e-books coûtent « 20 à 30% de moins qu’un livre papier », précise Michaël Dahan.
Initiée par Google en 2004, la numérisation des livres a été accueillie avec réticence par les éditeurs français. Google Print, devenu Google Book Search, s’est lancé dans un énorme programme de numérisation de livres, notamment des bibliothèques, avec un objectif de 15 millions d’ouvrages. Seul problème, la société ne respecte pas le copyright, ce qui provoque des conflits avec les éditeurs. La Bibliothèque Nationale de France (BNF) veut éviter cet écueil. « Gallica », sa bibliothèque numérique en ligne est ouverte depuis 1997. Elle propose quelque 90 000 ouvrages, appartenant au domaine public. Objectif pour 2008 selon le président de la BNF, Bruno Racine : « numériser 18 millions de pages dans l’année ».Au-delà de la conservation des œuvres, la BNF souhaite mettre en place un même portail pour consulter ses archives et les nouveaux romans, le tout numérisé.

Le numérique, un défi pour le livre

L’imposition de l’e-book comme avenir du livre pose un certains nombre de questions. Les éditeurs doivent répondre à la demande de livres numériques, vendus moins chers, tout en préservant leurs profits. Pour Stéphanie Van Duit, directrice du développement chez Hachette Livres, le livre numérique est un défi : « Le numérique fait partie de nos priorités mais il va nous obliger à repenser la création de tous nos produits. »
Le respect de la législation des droits d’auteurs promet aussi de beaux débats. Les artistes tiennent à protéger leurs œuvre intellectuelle. Si elle passe en numérique, elle pourra être facilement « copier-coller » ou pillée. Contrôle de l’œuvre, rémunération de son créateur, gratuité ou non de la version numérique, autant d’inconnues pour le moment.
Internet et le numérique bousculent les références. « Avec le papier, les encyclopédies faisaient autorités. Depuis l’émergence d’Internet, les spécialistes sont sur la toile parfois, encore dans le papier d’autres fois », explique la responsable d’Hachette. Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste est l’auteur de Virtuel mon amour, Penser, aimer, souffrir à l'ère des nouvelles technologies, analyse les conséquences sur les modes de penser de la lecture sur écran. Une consultation par pages, non chronologique, qui joue sur l’hypertextualité rend difficile une pensée cohérente et linéaire. C’est peut-être là que se situe la révolution.

Estelle Maussion

Partager sur Facebook
Vu par vous
398
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !