Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/06/18 : Après dix mois de travaux nécessités par le futur TramBus Tarnos-Biarritz, le pont historique qui enjambe l'Adour à Bayonne sera rouvert ce 2 juillet et festivement inauguré. Passage réalisé une habile quote-part entre voitures-bus, vélos- piétons.

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Evento 2011 : Demandez le programme !

06/10/2011 |

(De g à d) Eric Troussicot, Luigi Coppola, Dominique Ducassou, adjoint au Maire de Bordeaux et Gabi Farage

Pour sa deuxième édition, la biennale artistique et culturelle « Evento » a pris l'audacieux pari de mettre les individus au coeur des réalisations et des évènements. Une volonté de tendre vers la participation de tous afin de servir un concept de « ré-évolution urbaine » et de faire de cet Evento 2011 un espace de réflexions et de questionnements sur ce que pourrait être la ville de demain. Si les dates de la manifestation (du 6 au 16 octobre) sont bien définies sur le papier, difficile, au vu du programme, de s'y retrouver et de planifier exactement le déroulement des opérations. Car certaines ont déjà commencé et d'autres vont même continuer bien au-delà de la mi octobre. Pour éclaircir la situation, l'équipe artistique (privée exceptionnellement de son directeur Michelangelo Pistoletto), était ce vendredi 23 septembre à la librairie Mollat.

« L'heure est venue pour l'artiste d'assumer sa responsabilité et de créer des liens entre les activités humaines », c'est de cette conviction originelle signée Michelangelo Pistoletto, artiste italien à la base de « l'arte povera », que découle l'ensemble de la programmation de la deuxième édition d'Evento. Si l'édition inaugurale de 2009, autour de « l'intime collectif », avait été perçue comme inaccessible par le grand public, la « ré-évolution urbaine » participative et en perpétuel mouvement voulue par Pistoletto devrait au moins avoir le mérite de rompre avec cette image élitiste. « Cet Evento sera une co-production associant tous les publics dans la réflexion et l'échange de savoirs partagés » promet Luigi Coppola, directeur artistique délégué, « Les artistes auxquels nous nous sommes associés ne sont pas égocentriques. Ils veulent contribuer à une réflexion collective autour d'une révolution urbaine dans une optique de transformation sociale et responsable. Nous estimons que l'art et la culture doivent en effet participer à une politique de développement urbain et durable ». Voilà pour ce qui est de la philosophie globale. Une philosophie qui va se véhiculer à travers une programmation « très dense tout au long des 10 jours d'Evento» et dont voici les principaux axes.

Les expositions « racines »

Réparties entre le musée d'Aquitaine, le CAPC et les Abattoirs, les trois expositions phares d'Evento proposeront de s'interroger sur les évolutions historiques, artistiques et urbaines et sociales de la ville. La première, « C'est à ce prix que nous mangeons du sucre » (du 6 octobre au 23 janvier 2012 au Musée d'Aquitaine), a amené six artistes dont William Kentridge à relire le passé de l'esclavage, de la traite négrière et à rattacher ces thèmes à la société actuelle. De son côté, l'exposition « Etrange et proche » (du 6 octobre au 12 février au CAPC), conçue par le très engagé Van Abbemuseum d'Eindhoven au Pays-Bas, met en scène les vices et les tensions qui rythment les relations humaines. Enfin, l'exposition « Il était une fois demain » (du 6 octobre au 18 décembre aux Abattoirs), fruit d'une collaboration entre le collectif Stealth, l'écrivain Bruce Bégout et des dessinateurs bordelais, se projettera en 2030 et élaborera, selon les utopies urbaines de chacun, une fresque de la ville du futur.

Le chantier des savoirs partagés
C'est sans doute là le cœur de cet Evento et ce qui va faire sa spécificité. Ces chantiers se sont déjà installés pour certains et s'installeront pour d'autres du côté de Saint-Michel et du Grand Parc et susciteront, grâce à des échanges entre artistes et citoyens, des réalisations originales porteuses de la ré-évolution urbaine chère à l'équipe organisatrice. Qu'il s'agisse du théâtre évolutif (de mi septembre à mi octobre) place André Meunier, du « Grand déballage de la vie associative » organisé du 6 au 16 octobre au marché des douves, du « Palace » artistique (6-16 octobre également) au marché des Capucins, du « Dialogue » qui sera lancé dans les tramways par les comédiens, sociologues, créateurs et artistes du collectif « Eventail » ou de la réflexion urbaine menée au Grand Parc, rebaptisé « Central Parc » pour l'occasion, le chantier risque de ne pas passer inaperçu ! « Le chantier des savoirs partagés c'est la partie pratique où les artistes expliquent comment ils veulent s'impliquer dans la vie de la cité et entrainent les gens avec eux. Les chantiers devront produire des créations concrètes utiles pour la vie locale » explique Gabi Farage, l'un des commissaires d'Evento.

Des évènements participatifs

De l'inauguration officielle, le 6 octobre à 18h30 place André Meunier, à la première performance du festival, offerte par Pippo Delbono et sa troupe place de la Comédie (le même soir à 21h) autour de la couleur rouge, en passant par les ateliers de danses animés au Grand Théâtre par Claudia Castellucci les 7,8 et 9 octobre ou par les concerts « Sound Res » organisés dans tout Bordeaux (quais, rocher de Palmer, base sous marine, grand parc, place de la bourse, conservatoire) sans oublier le projet « La ville en commun » où des ateliers ludiques de création seront ouverts à tous sur les quais et au grand parc, les évènements ne vont pas manquer pendant les 10 jours du festival. « Ces projets s'inscrivent dans la durée, nous sommes déjà en train d'imaginer la suite et de nous demander comment les intégrer durablement dans la vie bordelaise » annonce Eric Troussicot, également commissaire d'Evento.

Au total ce sont plus de 80 artistes, représentant 22 nationalités différentes, qui seront sur le pont. « Pour eux et pour nous tous, l'enjeu est double » conclut Luigi Coppola, « Le premier c'est celui de la proximité, car nous devons être en accord avec les attentes des bordelais et des girondins et parvenir à les intéresser. Le second concerne la visibilité à l'international, car Evento a l'ambition de devenir un rendez-vous de référence en matière d'art». Une ambition qui sera défendue et expliquée durant les 10 jours de la manifestation, tout comme l'ensemble du fonctionnement d'Evento 2011, par une équipe de médiateurs en charge d'un espace d'informations situé rue Porte Dijeaux. De quoi rassurer les plus perplexes.

Programmation complète et détails pratiques sur http://evento2011.com
Crédits Photo : Aqui.fr
Aymeric Bourlot

Partager sur Facebook
Vu par vous
676
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !