Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

  • 28/11/20 | Rajeunissement pour Les Halles d'Andernos-les-bains

    Lire

    L’équipe municipale d’Andernos-les-bains se lance un défi de taille : reconstruire son centre-ville afin de donner un coup de boost à son attractivité. Trois opérations principales : construction d’un complexe cinématographique et culturel, réaménagement des espaces publics dans la rue du 11-Novembre, sur la place du 14-Juillet et l’avenue de Bordeaux. La dernière, et pas des moindres : la démolition-reconstruction des halles du marché. Cette structure de 1200m2 qui accueille 25 commerces, ne répond plus aux usages et normes en vigueur. Pour cette reconstruction, la Région soutien la commune avec une aide de 600 000€.

  • 28/11/20 | Un magasin de producteurs à Châteauneuf-sur-Charente

    Lire

    En 2017, la commune de Châteauneuf-sur-Charente (16) a acquis un bâtiment au sein duquel différents commerces et services de proximité sont actuellement installés. Au sein de ce bâtiment, un magasin de producteurs va voir le jour sur une surface de 167 m² et où la gestion de celui-ci sera réalisés par les producteurs. Afin de permettre à la collectivité d’aménager les espaces adaptés à cette activité, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué lors de sa dernière commission permanente une aide de 32 750 euros.

  • 28/11/20 | Saintes : le site de la Palu va devenir un espace naturel sensible

    Lire

    Classé en zone Natura 2000, La Palu est un site naturel unique de 122 hectares, situé non loin du centre-ville et au bord du fleuve Charente, au coeur de la ville de Saintes. Le conseil municipal vient de valider une convention avec le Département pour faire du site un Espace naturel sensible (ENS). Le Département co-financera à hauteur de 40% l'ensemble des actions liées à la gestion, la préservation et la valorisation de l'environnement des lieux, ainsi que la mise en place d'une éco-taxe.

  • 27/11/20 | La collecte nationale des banques alimentaires est lancée

    Lire

    La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde organiste sa collecte ces 27 et 28 novembre. Cette fois-ci, elle sera physique dans le respect des gestes barrière,comme habituellement dans les magasins les plus importants. La seconde est dématérialisée, avec l’opération de distribution de coupons correspondant à des repas (2 euros pour un repas). Les sommes réunies sont transformées ultérieurement en achat de denrées alimentaires. Au niveau des produits, il est préférable de favoriser féculents et conserves de poisson, viande et légumes. Surtout pas de produits frais, ni de produits pour bébé.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Festival BD : la 47e édition placée sous le signe de l’année de la BD

16/11/2019 | Angoulême vient d’être labellisée ville créative par l’Unesco et nommée capitale mondiale de la BD.

Stéphane Beaujean présentant les trois affiches réalisées pour cette 47e édition par  Charles Burns, Rumiko Takashi et Catherine Meurisse, invités d'honneur

La 47e édition du festival international de la bande dessinée (FIBD) d’Angoulême sera placée sous le signe de l’excellence. L’édition 2020 lancera la fameuse « année de la bande-dessinée » annoncée par le ministre de la culture Franck Riester au FIBD l’an dernier. Dans le même temps, Angoulême et le pole Magelis viennent d’apprendre de la part de l’Unesco que la ville comme le festival sont désormais labellisés capitale mondiale de la BD (devant Bruxelles !) et ville créative par l’Unesco. Une reconnaissance pour le territoire et pour les organisateurs, mais surtout une responsabilité des plus, qui va obliger le festival à prendre une nouvelle dimension.

Le FIBD, qui réfléchit depuis deux ans à son agrandissement en partenariat avec les collectivités locales, a d’ores et déjà prévu des nouveautés pour cette 47e édition. Entre la médiathèque Alpha et le hall de la gare, 2500 m2 vont être aménagés sur l’îlot Renaudin, pour accueillir un espace exclusivement dédié à l’art du manga. Un espace lui était déjà dévolu l’an dernier, mais ce nouvel espace va permettre de lui donner une autre dimension, avec un lieu dédié aux professionnels et aux maisons d’éditions, et un autre aux animations et aux rencontres avec les auteurs. Une xxxxN (1) de mangaka du monde entier sont attendus. La Cité de la BD et les collectivités locales comptent également renforcer la position du festival comme place forte de rencontres professionnelles à l’échelle européennes, voire mondiale. Les partenaires travaillent en ce sens sur la création d’un site en dur dans le hall 57, des locaux proches de la gare appartenant à la SNCF. Là aussi, la Région et le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ont décidé de suivre le projet en mettant 1 million à eux deux.

Une riche programmation 2020

Visiblement rebootée par ces dernières annonces, le FIBD repart en 2020 avec une programmation ambitieuse et dense. Une trentaine de « stars » de la BD internationale sont attendus sur cette 47e édition : Juan Guarnido, Enki Bilal, Christin, Joe Sacco, Sansuke Yamada, Joann Sfar, Blain, Pellejero, Canales, Hisashi Eguchi, Kan Takahama, Charles Burns, ainsi Yukito Kishiro et Robert Kirkman qui donneront tous les deux une masterclass.

Une douzaine d’exposition sont au programme. Depuis quelques années, le FIBD met un auteur japonais en avant. Ce sera cette année Yoshiharu Tsuge, un auteur peu connu des années 1960, sur lequel les organisateurs travaillent à reconstituer son travail depuis quatre ans. Entre carnet de voyage, récits d’aventures et roman d’introspection quasi onirique, Yoshiharu Tsuge avait développé un mode de récit dessinée précurseur pour l’époque, dix ans avant les romans d’aventures américains.  En matière de fondateurs des manga, le FIBD est également aller exhumer 150 planches jamais exposées de GUNMM, sur « L’Ange Mécanique ». Toujours dans cet esprit de découverte d’auteurs fondamentaux mal connus, le festival met à l’honneur cette année l’autrice Nicole Claveloux, « pendant féminin de Moebius pour sa puissance graphique dans les années 1980  », selon Stéphane Beaujean, co-directeur artistique du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême. Le Fibd profite d’une réédition de ses œuvres pour lui rendre un hommage. La Cité de la BD va également consacrer une retrospective à Calvo (1892 -1957), un des pères de la BD mal connu, dont le musée de la BD possède un riche fonds – « aucune retrospective n’avait été jusqu’ici consacré à Calvo », explique Stéphane Beaujean.

Des auteurs connus à voir sous un autre angle

Le FIBD propose également de redécouvrir deux auteurs bien connus, mais en faisant un pas de côté pour regarder leur travail sous un autre angle. A commencer par Catherine Meurisse, connue pour son travail à Charle Hebdo de 2005 à 2016. Le FIBD propose une exposition sur la partie de son travail la plus introspective, loin de la caricature de presse, réalisée après les attentats. L’autre personnalité à découvrir sous un autre angle est Pierre Christin. « Scénariste bien connu de la série Valerian et Laureline, il est aussi l’un des premiers auteurs BD à avoir apporté un propos politique dans la bande-dessinée, avec Anne Goetzinguer et Enki Bilal », explique Stéphane Beaujean. L’exposition à venir revient notamment sur son travail sur une bande-dessinée consacrée à l’opposition des deux blocs Est-Ouest durant la Guerre Froide.

Les amateurs de frissons seront servis avec une rétrospective sur le travail de Robert Kirkman et une expo essentiellement dédiée à la série Walking Dead, qui parle de zombies. Une autre rétrospective est également consacré au travail de l’éditeur Jean Frisano, qui contribua à démocratiser les comics américains en France, de Tarzan aux super-héros de Marvel. Côté jeunesse, une exposition sera notamment consacré à l’auteur de la série Yakari (Naruto) et à l’univers de Voyages en Égypte et en Nubie de Giambattista Belzoni, du trio Grégory Jarry/ Lucie Castel/ Nicole Augereau.

Note/ Le festival se tiendra du 30 janvier au 2 février 2020, les jeudi et vendredi de 10h à 19h / le samedi de 10h à 20h / le dimanche de 10h à 18h. Programme et billeterie : bdangoulême.com

 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Julien Bonnet

Partager sur Facebook
Vu par vous
10394
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !