Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

13/02/21 : Charente-Maritime: La préfecture signale des plaques de glace localisées notamment au droit des îlots. La circulation est délicate du côté de Mirambeau, Lorignac, Montendre, Archiac (D699), Jonzac (D28) et Pérignac (D732). Le salage est en cours.

11/02/21 : Après le vote du Sénat, l'Assemblée nationale a elle aussi voté ce 10 février le report des élections régionales et départementales. Elles se tiendront donc les 13 et 20 juin 2021.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/02/21 | A Canéjan, Hervé Thermique parie sur le numérique

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir la transformation numérique de la société Hervé Thermique, basée à Canéjan en Gironde. L’entreprise, répartie sur 60 sites en France, a décidé de poursuivre sa stratégie de croissance en améliorant son offre en matière de maintenance. Pour ce faire, elle compte développer un outil numérique innovant autour de la maintenance du bâtiment.

  • 24/02/21 | Cybersécurité: Escape Technologies innove à Biarritz

    Lire

    Créée en septembre 2020, Escape Technologies, basée à Biarritz, se positionne sur le marché de la gestion des vulnérabilités et de l’audit cyber. Elle souhaite aujourd’hui innover et développer le prototype de sa solution de cybersécurité visant la génération des règles de sécurité automatisées et basées sur l’intelligence artificielle pour le cloud. La Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 75 000 euros.

  • 23/02/21 | Une résidence étudiante et un foyer des jeunes travailleurs à Bruges

    Lire

    Mesolia Habitat construit sur l’îlot 5 du site Terrefort à Bruges (33) une résidence étudiante de 49 logements ainsi qu’un foyer des jeunes travailleurs qui se composera de 45 logements. Cette résidence mixte comportera des parties communes comme des bureaux, des espaces cuisine et animation ou encore un espace informatique. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 245 000 euros pour la résidence étudiante et à hauteur de 275 000 pour le foyer des jeunes travailleurs.

  • 23/02/21 | La voie verte se développe dans les Landes

    Lire

    3 870 mètres de voie verte vont être aménagés entre Ondres et Saint-Martin-de-Seignaux dans les Landes. Ce projet, à terme, permettra une connexion à la véloroute Euro-Vélo 3 au niveau des barthes de l’Adour, destination Saint-Jacques-de-Compostelle. La réalisation de cette Vélodysée bénéficie d’une subvention de 167 267 euros de la Région Nouvelle-Aquitaine, votée lors de la commission permanente du 1er février dernier.

  • 23/02/21 | Charente-Maritime : La tonnellerie Bossuet investit

    Lire

    La tonnellerie familiale, basée à Saint-Simon-de-Bordes en Charente-Maritime, propose des barriques adaptées aux nouvelles solutions de vinification. Elle souhaite engager un plan d’investissement de matériels de production performants qui privilégient les conditions de travail de ses salariés et l’environnement. Pour l’aider dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine vient de lui attribuer une subvention de 145 128 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Festival du film d'Angoulême : une 12e édition sous le signe de la nouveauté

10/07/2019 | Le Festival du film francophone revient du 20 au 25 aout avec une cinquantaine de films dont vingt inédits, et plusieurs nouveautés.

L'affiche du FFA 2019

Le Festival du film francophone d’Angoulême revient cette année du 20 au 25 août. Le pays francophone à l’honneur de cette 12e édition sera le Luxembourg, avec 6 longs-métrages présentés, et 3 courts. Le grand duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg sont attendus sur le tapis bleu durant les derniers jours du festival. Au programme, comme d’habitude : une dizaine de films francophones en compétition, des avant-premières, des cinés-concerts, des rétrospectives et des séances en plein air.

Quelques nouveautés sont à prévoir cette année. « Tous les festivaliers pourront désormais assister aux cérémonies d’ouverture et de clôture du festival puisque celles-ci seront retransmises en direct dans les 11 salles du CGR d’Angoulême », annoncent les deux délégués généraux du FFA Marie-France Brière et Dominique Besnehard, « Nous accueillerons un nouveau lieu sur la place du Champ de Mars avec notre partenaire historique Canal+ qui installera toute une structure d’animation dans laquelle les festivaliers pourront profiter de nombreuses animations : jeux, photos, tatouages, blind-test… et se faire photographier avec le Valois ». L’ancienne salle mythique de l’Eperon, réaménagée temporairement l’an dernier pour le festival, va rouvrir ses portes. Il serait d’ailleurs question de pérenniser désormais son ouverture au public… Autre nouveauté : « Le FFA proposera cette année une sélection de films accessibles aux petits comme aux grands enfants ». Au programme : La Fameuse Invasion des ours en Sicile, de Lorenzo Mattotti ; Donne-moi des ailes, de Nicolas Vanier ; La Vie scolaire, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir ; Fourmi, de Julien Rappeneau ; Croc-Blanc d’Alexandre Espigares.

La présidente du festival sera Jacqueline Bisset. La comédienne qui a tourné avec des monstres sacrés comme Frank Sinatra, Steve McQueen, Paul Newman ou François Truffaut, sera accompagnée dans les attributions des 9 Valois (scénario, musique, acteur, etc.) par les acteurs Hugo Becker, Maripier Morin et Mehdi Nebbou, ainsi que l’ex ministre de la culture Françoise Nyssen, le réalisateur Louis-Julien Petit et le journaliste Laurent Weil. Le prix du jury des étudiants sera lui chapeauté par l’actrice Claire Borotra.

Douze films hors compétition en avant-première

En avant-première, on trouvera le dernier film d’Yvan Attal, Mon Chien stupide, avec Charlotte Gainsbourg, ainsi que le dernier-né de Cédric Klapisch, qui revient au festival avec Deux Moi. A signaler, deux adaptations d’œuvres littéraires en films : Le Dindon, de Jalil Lespert, d’après la pièce éponyme de Feydeau, avec Dany Boon et Guillaume Gallienne ; Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part, d’Arnaud Viard d’après le livre d’Anna Gavalda – avec Jean-Paul Rouve et Alice Taglioni à l’affiche. Autre adaptation à ne pas rater : Donne moi des ailes, de Nicolas Vanier, que l’aventurier romancier a choisit d’adapter lui-même. Après Cold War (2018) et Marche ou crève (2017), Cédric Kahn devrait livrer une comédie grinçante avec son Fête de famille, dont Catherine Deneuve tient le rôle titre. A voir également : Les Éblouis, de Sarah Suco ; La Fameuse Invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattotti  ou encore Je ne rêve que de vous, de Laurent Heynemann.

Chaque année, le festival met à l’honneur une maison de production à travers une sélection de ses films les plus marquants. C’est au tour de la marque Haut et Court cette année. Sept films seront à revoir, du récent Jusqu’à la garde (2018), de Xavier Legrand, au plus ancien, Ma Vie en rose (1997) d’Alain Berliner, en passant par Sous le Sable (2001) de François Ozon. Côtés réalisateurs, le FFA rend hommage cet été à l’œuvre d’un réalisateur qu’il a lui-même été un des premiers à couronner : Nabil Ayoub, le père du multi-primé Much Loved (2015). Ce focus sera l’occasion de (re)découvrir ses films, avec Mektoub (1999), Ali Zaoua, Prince de la rue (2001), My Land (2012), Les Chevaux de Dieu (2013), Razzia (2018) et bien sûr Much Loved. Toujours du côté des rétrospectives, le FFA rend hommage au cinéma de Michel Deville en trois films : L’Ours et la Poupée, Raphaël ou le débauché, Péril en la demeure.

 

Les films en compétition : Adam, de Maryam Touzani ; Camille, de Boris Lojkine ; La Fille au bracelet, de Stéphane Demoustier ; Les Hirondelles de Kaboul, de Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec ; Lola vers la mer, de Laurent Micheli  et Mounia Meddour ;  Tu mérites un amour, de Hafsia Herzi ; Vivre à 100 milles à l’heure, de Louis Bélanger.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : FFA

Partager sur Facebook
Vu par vous
3412
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !