Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Festival du film francophone d'Angoulême : les femmes à l'honneur du palmarès

28/08/2019 | Les lauréats de la compétition de la 12e édition du FFA sont majoritairement féminins. Retour en images sur la cérémonie des Valois.

Papicha

Une fois n'est pas coutume, le jury présidé cette année par l'actrice Jacqueline Bisset a récompensé essentiellement des femmes lors de la cérémonie des Valois le 25 août au soir. Point de "discrimination positive" là-dedans, uniquement du mérite - le public a d'ailleurs suivi le jury sans le savoir en votant massivement pour Papicha, de Mounia Meddour, également primé par le Valois du scénario et par celui de la meilleure actrice (Lyna Khoudri). L'ultime prix du festival, le Valois de Diamant, a été remporté par Eléa Gobbé-Mévellec et Zabou Breitman pour Les Hirondelles de Kaboul.

L'ex ministre de la culture Françoise Nyssen, membre du jury, a rendu hommage "au cinéma pour ses histoires qui construisent notre société. La terre brûle, les espèces disparaissent, les sols s'appauvrissent, la violence est partout, les extremismes montent, les inégalités se creusent et nous en connaissons les causes [...] Merci aux auteurs qui nous parlent d'un passé, d'un présent et nous permettent d'inventer un futur." Elle a remis le prix du scénario à Mounia Meddour pour son film Papicha, qui parle de la guerre civile en Algérie, qui dura de 1991 à 2002.

 Prix du public pour Papicha, de Mounia Meddour

Juste avant de recevoir le prix du scénario, Mounia Meddour a reçu le prix du public par Macha Méril (photo). "Le prix du scénario, c'est le meilleur prix qu'un réalisateur puisse recevoir", a confié Mounia Meddour, très émue. Elle a confié avoir fait ce film en espérant que plus aucun pays "ne connaisse le scénario qu'à connu l'Algérie ces années là". Elle a rendu hommage au festival, pour sa chaleur et son accessibilité au grand public :  "nous avons pu beaucoup échanger avec les spectateurs, notamment sur la situation des femmes dans le monde". 

 Prix Valois diamant pour Les Hirondelles de Kaboul

 Les réalisatrices Eléa Gobbé-Mévellec et Zabou Breitman ont remporté le grand prix du festival, le Valois de Diamant, pour leur film d'animation Les Hirondelles de Kaboul. "Au moment d'attribuer un prix, évidemment il y a toujours des divergences d'opinion, mais sur celui-ci, il y a eut l'unanimité, c'était un moment évident où le silence s'est fait", a expliqué Jacqueline Bisset. "Faire un film d'animation, c'est long et fastidieux, donc merci", ont commenté les deux deux réalisatrices qui ont mis deux ans à boucler leur film. "Je n'aime pas les codes. Animer les imperfections d'un personnage, les erreurs de vie, ça empêche la rigidité des codes. Merci à l'équipe d'avoir animé avec délicatesse et nuances les caractéristiques des acteurs qui ont prété leurs voix et leurs traits au film", a déclaré Zabou Breitman, qui a tenu à rendre hommage à son père Jean-Claude Deret qui prête sa voix au vieux Nazim dans le film. Les Hirondelles de Kaboul fut sa dernière contribution, à l'âge de 90 ans. Les acteurs Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud, Hiam Abbass, Sébastien Pouderoux, Serge Bagdassarian, Michel Jonasz et Pascal Elbé ont également participé. Après une nomination à Cannes et le prix de la fondation Gan au festival d'Annecy, le film sortira le 4 septembre. 

 Prix de la meilleure mise en scène pour Tu mérites un amour d'Afzia Herzi

La révélation de La Graine et Le Mulet a fait bien du chemin depuis 2007. Hafsia Herzi a remporté le Valois de la mise en scène pour son premier long-métrage en tant que réalisatrice, Tu mérites un amour. "C'est un film fait avec le coeur commencé il y a tout juste un an - pour sa sélection à Cannes, j'étais encore sur son montage. Un prix est une véritable reconnaissance, car un film, c'est beaucoup de solitude et de questionnement", a remercié Hafsia Herzi, très émue.

 Prix feminin ex aequo

Exceptionnellement au festival d'Angoulême, le prix de la meilleure actrice a été décerné à deux actrices : Lyna Khoudri pour Papicha et Nina Meurisse pour Camille, de Boris Lojkine. A l'instar de sa réalistrice, Lyna Khoudri a rendu hommage aux victimes de la guerre civile algérienne, et dédié ce film aux Algériens descendus dans la rue ces derniers mois pour faire entendre leurs voix. Nina Meurisse a quant à elle dédié son prix à Camille Lepage, dont elle incarnne le rôle à l'écran. Le film de Boris Lojkine raconte l'histoire de cette jeune photoreporter en Centrafrique, tuée en 2015 aux cours d'un affrontement entre groupes armés. "Nous sommes allés tourner en Centrafrique et nous avons découvert des situations et des gens dont la richesse et la complexité vont bien au-delà de tous les clichés que nous avons sur l'Afrique. J'en suis revenue transformée. Ma rencontre avec Camille, avec cet univers, avec ces personnes, m'a bouleversé. Ce film a complètement changé ma vie", a-t-elle expiqué, émue, avant de remercier les photographes de l'AFP qui lui ont permis d'appréhender l'univers du photojournalisme durant deux mois à leurs côtés.

 Le prix meilleur acteur masculin pour Anthony Bajon

Le Valois du meilleur acteur a été attribué à un autre espoir du cinéma français : Anthony Bajon, déjà remarqué dans La Prière (2018), de Cédric Kahn, pour lequel il avait déjà été nommé aux Césars dans la catégorie espoir masculin. Le jury du FFA a confirmé son talent en le récompensant à la fois pour son rôle dans Au Nom de La Terre, d'Edouard Bergeon, et pour Tu mérites un amour, d'Hafzia Herzi, tous deux en compétition sur cette 12e édition. Modeste, Anthony Bajon a tenu à rendre hommage à Guillaume Canet, à qui il donne la réplique dans Au Nom de la Terre : "C'est lui qui porte véritablement le film d'Edouard Bergeon", a-t-il insisté, avant de remercier chaudement Hafzia Herzi pour lui avoir fait confiance sur son premier long-métrage, "C'était un grand honneur de jouer sous sa direction. Pour moi, une grande réalisatrice est née". 

Le prix de la meilleure musique a été attribué à les hirondelles de kaboul

En plus du premier prix, Les Hirondelles de Kaboul ont également remporté le Valois de la meilleure musique de film, composée par Alexis Rault. "Quand on fait de l'animation, recevoir un prix ici à Angoulême, c'est un peu comme célébrer Noël à la montagne - c'est magique", a déclaré le compositeur, qui a également tenu à remercier Dominique Besnehard : "C'est le premier producteur a m'avoir fait confiance quand je me suis lancé il y a plusieurs années".

Jacqueline Bisset était la présidente du jury de cette édition

Avant de clôturer la remise des prix, Jacqueline Bisset a tenu à dire quelques mots sur sa toute première participation au festival : "Ca valait la peine de venir. Cette idée de francophonie, ça agrandit le coeur." La duchesse du Luxembourg, présente avec son mari en fin de semaine, a remercié le festival d'avoir mis son pays à l'honneur de cette 12e édition: "Je sais qu'il n'est pas toujours perçu à sa juste valeur à l'exterieur. Merci de l'avoir montré sous d'autres couleurs et sous d'autres talents" (sept films luxembourgeois étaient à découvrir durant le festival). 

Le FFA Palmarès

Les lauréats de cette 12e édition, dont Maryam Touzani (au premier plan, à gauche), qui a reçu le prix des étudiants pour son film Adam, dont elle a co-écrit le scénrio avec Nabil Ayouch, le réalisateur du multi-primé Much Loved (2015). Présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, le film s'attache à la condition des femmes et mères célibataires au Maroc.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3534
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !