Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/19 : Le 22/09 dès 11h, le H14 accueille Cap associations,rdv annuel du monde associatif bordelais auquel participent 327 associations. L'occasion de s’informer, découvrir et essayer des pratiques sportives et culturelles ou s’investir en tant que bénévole.

20/09/19 : Le 24/09 le Centre Commercial Mériadeck reçoit le Forum des Acteurs Associatifs de l’Emploi. Les assos bordelaises liées à l’insertion professionnelle y présentent leurs services d'orientation et accompagnement des personnes en recherche d'emploi

20/09/19 : Le patron bordelais de Keolis, Jean-Pierre Farandou, succèdera à Guillaume Pépy à la tête de la SNCF en janvier. Il a effectué en Gironde une grande partie de sa carrière aux postes de chef de gare, chef de projet TGV ou responsable de la mobilité TER.

19/09/19 : Bordeaux - James Gray, le réalisateur New yorkais de Little Odessa, La nuit nous appartient, Two Lovers ou du récent Ad Astra sera l'invité d'honneur du 8èmé Festival International du Film Indépendant de Bordeaux qui se tient du 15 au 21 octobre 2019

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/09/19 | 1000 postes à pourvoir lors de la Journée de l'Emploi

    Lire

    Le jeudi 26 septembre, la 8ème Journée de l'Emploi se tient à la salle du Solarium de Gradignan (33) dès 9h30. Plus de 1000 offres d'emploi (tout niveau) seront proposées dans le secteur privé et des dizaines de postes dans les secteurs de l'armée et de la gendarmerie. 77 entreprises locales, de la start-up à la multinationale, seront présentes dans des domaines d'activités variés : commerce, industrie, banque, restauration, bâtiment, logistique ou encore l'aide à domicile et l'intérim. Possibilité d'entretiens individuels de conseils sur la recherche d'emploi, la formation, les métiers.

  • 21/09/19 | Niort : une semaine d'accueil pour les étudiants niortais

    Lire

    Jusqu'au 26 septembre, Niort Sup' organise une semaine spéciale pour l'accueil des étudiants. Au programme : une course à pied "Color Run" de 5 km suivie d'une soirée étudiante (le 24), un tournoi de basket (le 26), une initiation à la boxe (le 26), un "escape game polar" dans des lieux culturels de Niort, et plusieurs concerts dont la soirée Nitro (électro) du CAMJI, ainsi que des petits déjeuners d'informations sur la vie étudiante (les 23,24 et 25). Programme détaillé sur www.niortagglo.fr

  • 20/09/19 | Affaire SFR : Bordeaux à la barre

    Lire

    Après Nice, Dijon et Aix-en-Provence, c'est à Bordeaux que sera plaidé le jeudi 26 septembre le quatrième dossier de l'affaire SFR. 18 Conseils de Prud'hommes ont été saisis en France pour se pencher sur ce Plan de Départ Volontaire contesté par 427 salariés et qui a concerné 5000 personnes au total (soit un tiers des effectifs). En 2017, SFR avait été condamnée à verser 26,25 millions d'euros de dédommagement à d'anciens salariés ayant déposé un recours pour contester un premier Plan de Départs volontaires mis en place en 2007. Pour l'avocat qui plaidera l'affaire, "Il s’agit ni plus ni moins d’un plan social déguisé".

  • 20/09/19 | Bordeaux : l’église Saint-Michel retrouve ses trésors d’albâtre

    Lire

    Plus de 35 ans après avoir été volés, quatre reliefs du XVe siècle en albâtre polychromé -l’Annonciation, la Nativité, l’Adoration des Mages et l’Ascension- viennent d’être replacés dans leur écrin d’origine de la basilique Saint-Michel de Bordeaux. Samedi 21 septembre à 12h sur le site, dans le cadre des Journées du Patrimoine, une « cérémonie de réintégration » célèbrera ce retour en présence de Nicolas Florian maire de Bordeaux.

  • 20/09/19 | Vienne : un essai clinique "sauvage" interdit

    Lire

    L'agence du médicament (ANSM) a annoncé ce jeudi avoir interdit un "essai clinique sauvage" de molécules aux "effets inconnus" (sous forme de patchs) sur au moins 350 malades de Parkinson et Alzheimer réalisé en partie dans une abbaye de Saint-Benoît, près de Poitiers. L'ANSM a demandé aux participants de ces essais de "ne plus utiliser ces patchs" et de consulter "rapidement un médecin pour réaliser un bilan de santé et s'assurer que la prise en charge de leur maladie est adéquate". L'autorité a également annoncé avoir saisi le pôle santé du Parquet de Paris.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Festival du film francophone d'Angoulême : les femmes à l'honneur du palmarès

28/08/2019 | Les lauréats de la compétition de la 12e édition du FFA sont majoritairement féminins. Retour en images sur la cérémonie des Valois.

Papicha

Une fois n'est pas coutume, le jury présidé cette année par l'actrice Jacqueline Bisset a récompensé essentiellement des femmes lors de la cérémonie des Valois le 25 août au soir. Point de "discrimination positive" là-dedans, uniquement du mérite - le public a d'ailleurs suivi le jury sans le savoir en votant massivement pour Papicha, de Mounia Meddour, également primé par le Valois du scénario et par celui de la meilleure actrice (Lyna Khoudri). L'ultime prix du festival, le Valois de Diamant, a été remporté par Eléa Gobbé-Mévellec et Zabou Breitman pour Les Hirondelles de Kaboul.

L'ex ministre de la culture Françoise Nyssen, membre du jury, a rendu hommage "au cinéma pour ses histoires qui construisent notre société. La terre brûle, les espèces disparaissent, les sols s'appauvrissent, la violence est partout, les extremismes montent, les inégalités se creusent et nous en connaissons les causes [...] Merci aux auteurs qui nous parlent d'un passé, d'un présent et nous permettent d'inventer un futur." Elle a remis le prix du scénario à Mounia Meddour pour son film Papicha, qui parle de la guerre civile en Algérie, qui dura de 1991 à 2002.

 Prix du public pour Papicha, de Mounia Meddour

Juste avant de recevoir le prix du scénario, Mounia Meddour a reçu le prix du public par Macha Méril (photo). "Le prix du scénario, c'est le meilleur prix qu'un réalisateur puisse recevoir", a confié Mounia Meddour, très émue. Elle a confié avoir fait ce film en espérant que plus aucun pays "ne connaisse le scénario qu'à connu l'Algérie ces années là". Elle a rendu hommage au festival, pour sa chaleur et son accessibilité au grand public :  "nous avons pu beaucoup échanger avec les spectateurs, notamment sur la situation des femmes dans le monde". 

 Prix Valois diamant pour Les Hirondelles de Kaboul

 Les réalisatrices Eléa Gobbé-Mévellec et Zabou Breitman ont remporté le grand prix du festival, le Valois de Diamant, pour leur film d'animation Les Hirondelles de Kaboul. "Au moment d'attribuer un prix, évidemment il y a toujours des divergences d'opinion, mais sur celui-ci, il y a eut l'unanimité, c'était un moment évident où le silence s'est fait", a expliqué Jacqueline Bisset. "Faire un film d'animation, c'est long et fastidieux, donc merci", ont commenté les deux deux réalisatrices qui ont mis deux ans à boucler leur film. "Je n'aime pas les codes. Animer les imperfections d'un personnage, les erreurs de vie, ça empêche la rigidité des codes. Merci à l'équipe d'avoir animé avec délicatesse et nuances les caractéristiques des acteurs qui ont prété leurs voix et leurs traits au film", a déclaré Zabou Breitman, qui a tenu à rendre hommage à son père Jean-Claude Deret qui prête sa voix au vieux Nazim dans le film. Les Hirondelles de Kaboul fut sa dernière contribution, à l'âge de 90 ans. Les acteurs Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud, Hiam Abbass, Sébastien Pouderoux, Serge Bagdassarian, Michel Jonasz et Pascal Elbé ont également participé. Après une nomination à Cannes et le prix de la fondation Gan au festival d'Annecy, le film sortira le 4 septembre. 

 Prix de la meilleure mise en scène pour Tu mérites un amour d'Afzia Herzi

La révélation de La Graine et Le Mulet a fait bien du chemin depuis 2007. Hafsia Herzi a remporté le Valois de la mise en scène pour son premier long-métrage en tant que réalisatrice, Tu mérites un amour. "C'est un film fait avec le coeur commencé il y a tout juste un an - pour sa sélection à Cannes, j'étais encore sur son montage. Un prix est une véritable reconnaissance, car un film, c'est beaucoup de solitude et de questionnement", a remercié Hafsia Herzi, très émue.

 Prix feminin ex aequo

Exceptionnellement au festival d'Angoulême, le prix de la meilleure actrice a été décerné à deux actrices : Lyna Khoudri pour Papicha et Nina Meurisse pour Camille, de Boris Lojkine. A l'instar de sa réalistrice, Lyna Khoudri a rendu hommage aux victimes de la guerre civile algérienne, et dédié ce film aux Algériens descendus dans la rue ces derniers mois pour faire entendre leurs voix. Nina Meurisse a quant à elle dédié son prix à Camille Lepage, dont elle incarnne le rôle à l'écran. Le film de Boris Lojkine raconte l'histoire de cette jeune photoreporter en Centrafrique, tuée en 2015 aux cours d'un affrontement entre groupes armés. "Nous sommes allés tourner en Centrafrique et nous avons découvert des situations et des gens dont la richesse et la complexité vont bien au-delà de tous les clichés que nous avons sur l'Afrique. J'en suis revenue transformée. Ma rencontre avec Camille, avec cet univers, avec ces personnes, m'a bouleversé. Ce film a complètement changé ma vie", a-t-elle expiqué, émue, avant de remercier les photographes de l'AFP qui lui ont permis d'appréhender l'univers du photojournalisme durant deux mois à leurs côtés.

 Le prix meilleur acteur masculin pour Anthony Bajon

Le Valois du meilleur acteur a été attribué à un autre espoir du cinéma français : Anthony Bajon, déjà remarqué dans La Prière (2018), de Cédric Kahn, pour lequel il avait déjà été nommé aux Césars dans la catégorie espoir masculin. Le jury du FFA a confirmé son talent en le récompensant à la fois pour son rôle dans Au Nom de La Terre, d'Edouard Bergeon, et pour Tu mérites un amour, d'Hafzia Herzi, tous deux en compétition sur cette 12e édition. Modeste, Anthony Bajon a tenu à rendre hommage à Guillaume Canet, à qui il donne la réplique dans Au Nom de la Terre : "C'est lui qui porte véritablement le film d'Edouard Bergeon", a-t-il insisté, avant de remercier chaudement Hafzia Herzi pour lui avoir fait confiance sur son premier long-métrage, "C'était un grand honneur de jouer sous sa direction. Pour moi, une grande réalisatrice est née". 

Le prix de la meilleure musique a été attribué à les hirondelles de kaboul

En plus du premier prix, Les Hirondelles de Kaboul ont également remporté le Valois de la meilleure musique de film, composée par Alexis Rault. "Quand on fait de l'animation, recevoir un prix ici à Angoulême, c'est un peu comme célébrer Noël à la montagne - c'est magique", a déclaré le compositeur, qui a également tenu à remercier Dominique Besnehard : "C'est le premier producteur a m'avoir fait confiance quand je me suis lancé il y a plusieurs années".

Jacqueline Bisset était la présidente du jury de cette édition

Avant de clôturer la remise des prix, Jacqueline Bisset a tenu à dire quelques mots sur sa toute première participation au festival : "Ca valait la peine de venir. Cette idée de francophonie, ça agrandit le coeur." La duchesse du Luxembourg, présente avec son mari en fin de semaine, a remercié le festival d'avoir mis son pays à l'honneur de cette 12e édition: "Je sais qu'il n'est pas toujours perçu à sa juste valeur à l'exterieur. Merci de l'avoir montré sous d'autres couleurs et sous d'autres talents" (sept films luxembourgeois étaient à découvrir durant le festival). 

Le FFA Palmarès

Les lauréats de cette 12e édition, dont Maryam Touzani (au premier plan, à gauche), qui a reçu le prix des étudiants pour son film Adam, dont elle a co-écrit le scénrio avec Nabil Ayouch, le réalisateur du multi-primé Much Loved (2015). Présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, le film s'attache à la condition des femmes et mères célibataires au Maroc.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
2944
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !