aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

25/01/17 : Chômage en Charente-Maritime : au 31 décembre, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A était de 33 376, soit +1,5% par rapport à novembre 2016. Toutes catégories confondues, ils sont 55 964 inscrits, un chiffre qui a augmenté de 1,5% en un an.

24/01/17 : Primaires de la gauche : en Charente-Maritime, Benoît Hamon arrive en tête de ce premier tour avec 35,8% des voix, devant Manuel Valls avec 32,8% et Arnaud Montebourg avec17,4% des voix.

23/01/17 : Benoît Hamon-Manuel Valls: ce sera donc le second tour de la primaire de la gauche dimanche 29. Arrivé 3° loin derrière Valls, Arnaud Montebourg a annoncé on soutien à Hamon tandis que Valls joue la carte du seul candidat vraiment présidentiable

22/01/17 : L'Académie Ravel de Saint-Jean-de-Luz propose un cycle de six conférences musicales à l'auditorium Ravel. La première, par Alexandre de la Cerda, a lieu ce lundi 23 janvier à 18 heures: "itinéraire musical européen de Saint Petersbourg à Bayonne.

21/01/17 : Un projet d'implantation de huit éoliennes (investissement: 24 millions d'euros) dans la vallée d'Ostibarret, dans la région d'Iholdy au Pays basque est menacé de ne jamais voir le jour. La raison? La présence de trois espèces protégées de vautours.

20/01/17 : L'accès à la station de ski de fond du Somport par la RN 134 sera possible le samedi 21 janvier à partir de 12 h, dans les Pyrénées-Atlantiques. La route menant au col du Somport sera en effet rouverte à partir des Forges d'Abel.

20/01/17 : La mortalité routière est en hausse en Charente-Maritime, avec 59 décès dans des accidents de la route en 2016. Le préfet du département Eric Jalon a donc décidé de faire de la sécurité routière la grande cause départementale de l'année 2017.

20/01/17 : La délinquance est en baisse en Charente-Maritime, selon le TGI et la Prefecture 17 : les vols avec violence sont en recul de 12%, de 17% avec arme(s), et les violences à caractère non crapuleux de -5%. Les vols de voiture ont augmenté de 7%.

19/01/17 : Alain Rousset a posé la 1ère pierre du Centre de Formation des Apprentis à La Rochelle. La Région investit 11 M€ dans la construction et l'équipement de ce site, en partenariat avec la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Charente-Maritime.

17/01/17 : Dans un courrier adressé à Dominique Bussereau, la ministre de la santé Marisol Touraine donne son aval au centre hospitalier de Royan (Vaux-sur-Mer) pour la construction d'un bâtiment en vue d'accueillir un IRM spécialisé en ostéo articulaire.

17/01/17 : La RN 134 a été rouverte à la circulation en vallée d'Aspe, ce mardi, par le préfet des Pyrénées-Atlantiques. Si l'accès au tunnel du Somport est rétabli, ce n'est par contre pas le cas de celui menant au col du Somport.

17/01/17 : Le plan "grand froid" est de nouveau activé en Charente-Maritime, depuis hier soir. Des températures allant jusqu'à -10 degrés étant attendues la nuit d'ici vendredi. Les 175places supplémentaires créées lors de la 1re vague de froid sont maintenues.

16/01/17 : En raison de la météo et du risque d'avalanche, la RN 134 est fermée aux poids lourds en vallée d'Aspe (64) dans le sens France-Espagne à partir de Gurmençon, et aux véhicules légers à partir d'Urdos. L'accès au col et au tunnel du Somport est fermé.

16/01/17 : La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED vous invite à vivre une soirée à l'heure allemande, le vendredi 27 janvier à la Maison de l’Europe à Agen. Une soirée présentée par Katharina, une jeune allemande en service volontaire européen

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/01/17 | Le "faucheur de chaises" à la BNP relaxé par le tribunal de Dax

    Lire

    Pour protester contre l'évasion fiscale, Jon Palais et ses amis ont "réquisitionné" des chaises dans des agences bancaires en 2015. Pour une de ces actions dans une agence parisienne de la BNP, le militant altermondialiste a été relaxé ce lundi par le tribunal de Dax, quinze jours après un procès très médiatisé avec son avocate Eva Joly, et des soutiens comme José Bové, Yannick Jadot (EELV) ou Philippe Poutou (NPA). "C'est un grand désaveu pour la BNP", s'est félicité Jon Palais.

  • 23/01/17 | J.-R. Etchegaray, premier président de l'agglomération Pays basque

    Lire

    Jean-René Etchegaray a été élu à la présidence de la Communauté d’agglomération Pays Basque lors du premier Conseil communautaire, ce lundi 23 janvier. Trois candidats étaient en lice et au terme d’un vote à bulletin secret, le maire de Bayonne a été élu à la majorité absolue par 157 voix sur 231 votants (dont 17 votes blancs ou nuls). Il présidera la nouvelle Communauté d’Agglomération Pays Basque, née le 1er janvier de la fusion de 10 intercommunalités du Pays Basque et représentant 158 communes et plus de 300 000 habitants.

  • 20/01/17 | Deux nouvelles gares de desserte sur la ligne La Rochelle-Poitiers

    Lire

    Deux nouvelles gares, à La Jarie et à Aigrefeuille-Le Thou, ont été inaugurées jeudi. Après avoir été fermées en 1987 et 1993, ces deux dessertes de la ligne La Rochelle-Poitiers, via Niort, ont été rouvertes à l'occasion d'une réhabilitation des voies par la SNCF pour des relèvements de vitesse de TGV. La Région, les agglomérations de La Rochelle et de l'Aunis, le Département et l'Europe ont investi 7,1M€ pour la création des quais et l'aménagement des abords, dont des parkings.

  • 19/01/17 | Le plan grand froid à Périgueux

    Lire

    La Préfecture de la Dordogne a activé le plan grand froid. A Périgueux, en plus des 54 places d'hébergement déjà existantes, un centre d'hébergement d'urgence de nuit est prévu salle du Rio. Il est équipé de lits, couvertures, d’un point hygiène, de tables sur lesquelles sont mises à disposition les boissons chaudes. La Croix Rouge y met à disposition 50 lits et y assure l'accueil et la surveillance. Les places sont attribuées par le « 115 » en fonction des remontées des appels reçus et des maraudes.

  • 19/01/17 | Bûche d'Hiver: appel "Grand Froid"

    Lire

    Née il y a 40 ans la Bûche d'hiver( 73 Av Thiers Bordeaux) vient en aide à quelques 500 familles en Gironde et a besoin de soutien pour son dispositif "grand froid" qui permet aux services sociaux et associations partenaires d'obtenir une réponse à des dossiers urgents et aux fournisseurs (gaz en cuve, fuel, bois, charbon) d'être réglés afin qu'il n'y ait pas de coupure dans le chauffage ou qu'elle soit la plus courte possible. Dans une partie de la Gironde et le sud Charente Maritime, la Bûche peut livrer du bois de chauffage, grâce au partenariat avec la tonnellerie Nadalié depuis 5 ans. Déduction fiscale 75% du don

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Festival Satiradax : La dérision et la déraison toujours au rendez-vous

16/05/2013 | Du 17 au 19 mai, la troisième édition de ce festival pas comme les autres promet de nombreux moments réjouissants avec notamment Guy Bedos ou Jean Pierre Mocky

Marc Large (à droite) entouré des bénévoles du festival dacquois

Du 17 au 19 mai, la cité thermale landaise s’apprête à prendre une claque à vous secouer sérieusement les méninges. Dans quelques jours, la troisième édition du bien nommé festival Satiradax battra son plein, et certainement ses records d’affluence, entre concerts, conférences, spectacles, dédicaces et autres joyeuses gauloiseries dont les organisateurs locaux ont le secret. Sous l'oeil aiguisé de Guy Bedos son parrain, le festival accueille entre autre Jean Pierre Mocky ou David Salles. Rencontre avec Marc Large, dessinateur à la plume acérée et créateur de ce rendez-vous aujourd’hui très prisé.

@qui! - Troisième édition pour ce festival pas comme les autres, comment en expliquez vous le succès ?
Marc Large  - Son succès est probablement dû à son caractère unique. C'est le seul festival de la satire. Dans son sens premier : le mot satire vient de l'indo-européen "mélange", "pot-pourri", "repus", "rassasié", "saturé". Plusieurs disciplines autour d'une même expression : concerts, spectacles, conférences, dessin de presse, cinéma, etc... Il y a une ambiance particulière qui fédère jeunes et vieux, gens de toutes catégories sociales... Une ambiance bon enfant placée sous le signe du rire. Notre époque a besoin de rire. Le politiquement correct fatigue les nostalgiques de Coluche, Desproges, Brassens... Il y a un besoin de se lâcher et de désacraliser. La dérision et l'autodérision permettent de supporter les mauvais côtés de la vie.

@! - Comment vous est venue l'idée de Satiradax ?
M. L. -  Par manque. J'ai fait le festival que j'avais envie de vivre en tant que festivalier. Je sentais en moi une frustration quand j'allais à un festival de théâtre, de cinéma ou de dessin. Je me disais : "pourquoi pas les trois en même temps ?". Pourquoi ne pas décloisonner les disciplines, pourquoi ne pas mêler dessinateurs et acteurs, chanteurs et journalistes ? J'aime fédérer, créer des rencontres. L'an passé, Edouard Baer a passé beaucoup de temps avec les dessinateurs et les bénévoles. Daniel Prévost était beaucoup avec Zebda ou Rémi Gaillard. C'est le but de ce festival, faciliter les rencontres. Une fan de Satiradax a écrit, un jour : "Satiradax est le seul festival où les gens sont des stars comme les autres". J'aime cette définition. 

@! -  Comment bâtissez vous la programmation ?
M. L. -  C'est à chaque fois un travail de plusieurs mois. je recherche des gens qui s'inscrivent vraiment dans la satire, la caricature, la rébellion, le non-conformisme, l'humour, la provoc intelligente. Ensuite, je cherche une particularité, chaque année, qui offrira au public une exclusivité : soit des retrouvailles, soit des adieux. Le retour de Zebda, les adieux de Marcel et son orchestre, le final de Guy Bedos, le centenaire du Canard Enchaîné, etc... Après, je cherche l'équilibre entre les offres, concerts, spectacles, conférences, cinéma. Que tout soit bien équilibré et représenté.

@! - Mocky, Bedos et bien d'autres sont à l'affiche cette année... La barre est haute...
M. L. - Mocky et Bedos, ce sont deux piliers de la satire française. Comme le Canard Enchaîné. Dans un autre registre, Didier Super va rassembler un public d'une nouvelle satire, d'avantage grolandaise. Yvan le Bolloc'h nous emmènera du soleil en plus du sourire. Et puis David Salles et Bruno Salomone qui explosent en ce moment... Il y aura aussi le plaisir de retrouver les Hurlements de Léo dans une nouvelle formule : Camping de Luxe.

@! - Quel est le type de public auquel vous vous adressez ?
M. L. -  Je crois qu'il n'y a pas de public type. Un jeune qui va rire avec Rémi Gaillard ou Fabrice Eboué, ne va pas forcément aller voir Daniel Prévost ou Christophe Alévêque. Et pour un festivalier qui a une autre culture, ce sera l'inverse. Pourtant, tous ces invités sont des satiristes. Les seuls critères pour un festivalier qui apprécie Satiradax, ce sont l'autodérision, l'humour, la désacralisation, la liberté d'expression et l'ouverture d'esprit. Et ça, ça n'a pas d'âge, pas de sexe, pas de couleur, pas de chapelle.

@! - Quels sont les temps forts de cette troisième édition ?
M. L. - Une plus grande vitrine offerte au dessin de presse avec des dessinateurs de tous les titres satiriques. Le centenaire du Canard Enchaîné, la cérémonie d'ouverture du festival avec les têtes d'affiche et de nombreuses surprises...

@! - Comment voyez vous évoluer le festival ?
M. L. -  J'ai toute une liste de noms qui s'étoffe, d'année en année, pour les prochaines éditions. Il y aura toujours des satiristes. On ne sait pas encore comment ce festival évoluera. Il a parfois fait l'objet d'un clivage politique à Dax. La majorité étant pour, l'opposition se manifestant contre... On trouve cela ridicule car les invités sont très souvent indépendants, des électrons libres. S'ils se sont moqué de Sarkozy, ils se moqueront aussi de Hollande. Mais pour comprendre ça, il faut une bonne dose d’autodérision, de tolérance et d'ouverture d'esprit...

Stéphane Baillet
Par Stéphane Baillet

Crédit Photo : Satirailleurs

Partager sur Facebook
Vu par vous
475
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !