Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Fin de saison au TnBa : retour sur neuf mois d'une saison en prise avec le monde

04/07/2008 |

Bond-Françon - un duo mythique

Une saison supplémentaire s'achève au TnBA, avec son lot de déconvenues et d'agréables surprises. Pour le moins contrastée, parcourue de spectacles pluridisciplinaires, d'influences artistiques et géographiques multiculturelles, elle nous assurait en début d'année une saison entre insouciance et tension, entre art du divertissement et engagement politique.

Qu’en a t’il été de toutes ces promesses au cours de ces quelques mois passés, tapis dans une des trois salles obscures du Centre Dramatique National. A t’on perçu le monde dans toute sa complexité au travers de la quarantaine de spectacles de danse, théâtre, cirque, musique… présentés ? Et au delà du discours, a t’on retrouvé une exigence artistique qui, la saison passée nous avait parfois cruellement manqué.Retour sur une saison de théâtre.

« Novart» et « Les nouveaux Aquitains », deux rendez-vous disparates

« Novart» et « Les nouveaux Aquitains », deux rendez-vous pour deux moments incomparables. Le premier, divisé en deux cycles consacrés au théâtre du Moyen-Orient et aux nouveaux saltimbanques, nous offrait un florilège de pièces précieuses, tissées dans les plus belles étoffes théâtrales, d’une finesse et d’une sensibilité rarement égalées. L’excellent « Si loin, si proche : Iran/Liban/Tunisie » , interrogeait avec acuité une création contemporaine peu connue en France et invitait quelques représentants de cette scène à s’exprimer librement tels Fadel Jaïbi, Amir Reza Koohestani et Rabih Mroué. Signe des temps et intérêt de ces rencontres passionnantes, ce dernier, homme de théâtre libanais, nous confessait quelques semaines avant le début d’une nouvelle guerre civile, son inquiétude quant à l’instabilité politique de son pays. Véritable figure de l’engagement artistique, on le retrouvait quelques mois plus tard aux côtés de Catherine Deneuve, dans le film « Je veux voir », semi-documentaire sur le conflit libanais présenté à Cannes cette année. De cette quinzaine on garde également un vif souvenir du Boudu, présenté dans le cadre des « Nouveaux Saltimbanques ». Campé par le talentueux Bonaventure Gacon, cet auguste bourru nous rappelait avec tendresse et ironie que la réalité rattrape souvent la fiction et que Les enfants de Don quichotte ont encore du souci à se faire. Si les saveurs orientales et clownesques ont été délectables, du côté de l’Aquitaine en revanche, on peut dire que le cru était mauvais (un comble). Peu ou pas de révélations sur cette session dédiée aux « nouveaux » contemporains aquitains, ce qui ne les a pas empêché de continuer leur bonhomme de chemin. Signalons tout de même la présence de Frédéric Maragnani au théâtre de l’Odéon la saison prochaine. En espérant que 2008/2009 nous ouvrira les portes d’une création régionale plus fertile…

Un florilège de grands noms pour 50% de joies et de déceptions

Qui a peur de la représentation ?Le TnBA pourra se targuer encore une fois d’avoir affiché quelques uns des grands noms du théâtre contemporain européen à son palmarès. Français, Anglais, Allemands, Espagnols, Suisses… se sont relayés durant ces quelques mois pour nous faire partager leurs visions respectives de la création contemporaine et de l’Europe (géographique) d’aujourd’hui.
À commencer par le plus britannique d’entre tous, Declan Donellan qui, avec sa sobrissime « Andromaque » laissait une vague impression de trop peu, à un frôlement de l’instant gracieux. Des déceptions, il y en a eu, certaines plus cruelles que d’autres car plus attendues : « On n’oublie pas » d’Hamid Ben Mahi, « L’Oratorio D’Aurélia », « Le Russe sans douleur », « Sombrero » (terrible sombre héros…) de Philippe Découfflé, « Bérénice » de Martinelli. Par chance, celles-ci ont pu être compensée par d’autres beaux moments de théâtre ou de danse, dont on préférera parler. On pense notamment à la venue de Joël Pommerat et de son théâtre sociétal tout en clair obscur. Maîtrisant parfaitement l’art du récit pour adultes, il nous ouvrait à nouveau la voie de la création jeune public avec un éclatant « Pinocchio ». Le duo Françon-Bond avec son théâtre d’anticipation a su révéler sur scène l’angoisse d’un monde déshumanisé comme seule la littérature avait pu le faire jusqu’ici. Thomas Ostermeier , grand maître du théâtre allemand présentait une « Hedda Gabbler » magistrale et glaciale tandis que Jean-François Sivadier faisait appel à l’énergie renversante de sa troupe pour interpréter un « Roi Lear » décapant, véritable performance théâtrale dans laquelle excellaient Nora Krieff et Nicolas Bouchaud. Comment ne pas citer la venue du plus ingénieux metteur en scène suisse, Stefan Kaegi qui avec son « Mnemopark » et son « Cargo Sofia-Bordeaux » réussissait le tour de force de mêler, au quotidien désuet et atypique de maquettistes ou de routiers bulgares, l’actualité géopolitique. Nous faisans profiter en prime, d’une ballade en camion bourrée de charme et de fantaisie dans les zones industrielles de Bordeaux. Enfin, parce qu’il ne faut pas sous-estimer les bienfaits de la danse, même confortablement installé dans un fauteuil, on saluera la pétillante « Sinfonia Eroïca » de Michel Anne de Mey qui nous aura insufflé la joie de vivre et l’insouciance à grands coups de batailles d’eaux et d’échappées sautillantes. Et l’on se souviendra de l’ironie triviale de Catarina Sagna qui avec son « Basso Ostinato » nous offrait une danse de la déliquescence plus que douteuse mais franchement réjouissante. A ce jour, une seule question reste en suspens, celle de « Ni le Soleil ni la mort… » dernière création de Dominique Pitoiset, qui après trois semaines d’entraînement sur les planches de la salle Jean-Vauthier part en tournée pour s’affiner et s’affirmer. Espérons qu’elle aura le loisir de se bonifier avec le temps, à l’image de ce liquide qui fait la fierté de l’Aquitaine.

Une interrogation sur la marche du monde
Pour résumer aura t-on eu le droit à une saison toute en nuance, en prise avec le monde et ses aléas, propre à passer du singulier à l’universel ?Au sortir de 9 mois de représentations tout azimuts,le pari semble accompli, en tous les cas sur le plan du discours. Car si la forme a parfois manqué sa cible, ce n’est qu’une question de logique. Comment apprécier l’intégralité d’une programmation lorsqu’on connaît l’inconstance de l’être humain et les disparités de sensibilité de chacun. Alors, estimons nous chanceux d’avoir trouvé dans quelques morceaux de pièces ou dans quelques pas de danse un instant de bonheur, une émotion ressurgie du tréfonds, un malaise ou une interrogation supplémentaire sur la marche du monde. Et rendez-vous en octobre, pour bousculer à nouveau notre sens commun et attraper au passage un wagon de la création.

Hélène Fiszpan

Partager sur Facebook
Vu par vous
401
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !