Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/03/19 | Bordeaux : du mouvement à la Maison Rose

    Lire

    Le vide dressing de la Maison Rose approche. La dernière née de l'association RoseUp, qui édite également Rose Magazine, organise un vide dressing solidaire ce samedi 23 mars. La Maison Rose accueille et soutient des femmes atteintes de cancer, mais aussi leurs proches, permettant ainsi de se ressourcer pendant ou après les traitements. L'intégralité des bénéfices du vide dressing solidaire seront reversés à la Maison Rose.

  • 21/03/19 | Nouvelle-Aquitaine : un jeu pour les malvoyants

    Lire

    Ce n'est pas la première fois que l'Institut Régional des Sourds et des Aveugles (IRSA) et Cap Sciences élaborent un jeu de société à destination des malvoyants. Time Loop est un jeu de stratégie, où les protagonistes sont perdus dans le temps et dont l'objectif est d'arriver à retourner à son époque. Une campagne de financement participatif a été lancée afin de doter toutes les antennes régionales de l'IRSA d'exemplaires du jeu. 400 euros sont nécessaires pour mener à bien le projet.

  • 21/03/19 | Bordeaux : une nouvelle école d'ingénieur !

    Lire

    L'École Nationale Supérieure pour la Performance Industrielle et la Maintenance Aéronautique ouvrira ses portes à la rentrée scolaire 2019. L'ENSPIMA sera la sixième école publique d'ingénieurs bordelaise avec pour domaines de prédilection les industries aéronautique, spatiale et de la défense. L'école sera basée dans les locaux de l'Institut de Maintenance Aéronautique à Mérignac. Les recrutements sont ouverts à partir du 20 mars pour ce cursus de 3 ans.

  • 21/03/19 | 1e édition de Gaspi'Halles pour une alimentation responsable

    Lire

    La première édition de Gaspi'Halles aura lieu les 22 et 23 mars aux halles de Bacalan à Bordeaux. Cet événement, organisé par l'EFAP et l'entreprise Biltoki, vise à sensibiliser les Bordelais au gaspillage alimentaire. Le vendredi matin sera consacré à des tables rondes destinées aux professionnels, tandis que le samedi après-midi sera ouvert au public pour des ateliers pratiques, de 14 heures à 18 heures.

  • 21/03/19 | Soirée ciné-débat sur la santé mentale à Pessac

    Lire

    Dans le cadre de la semaine d'information sur la santé mentale, le cinéma Jean Eustache de Pessac projettera le film documentaire "Locura al aire" le 22 mars à 20h30, en partenariat avec l'Unafam. Le film sera suivi d'un débat en présence du docteur Doumy, psychiatre au Centre Référence des Pathologies Anxieuses et de la Dépression (CERPAD) à l’hôpital Charles Perrens. Séance aux tarifs habituels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Franck Riester : « Nous ferons de 2020 l’année de la BD »

29/01/2019 | Le ministre de la culture est venu décliner son plan d’actions pour le monde de la BD au festival d’Angoulême

Le ministre de la culture Franck Riester et le directeur général de la Cité de la BD d'Angoulême Pierre Lungheretti

Le festival international de la bande-dessinée d’Angoulême, qui s’est tenu du 24 au 27 janvier, a été l’occasion pour le Directeur Général de la Cité de la BD d'Angoulême Pierre Lungheretti, de remettre au nouveau ministre de la culture Franck Riester, le rapport que lui avait commandé l’an dernier Françoise Nyssen. L’objectif de la ministre de tutelle de l’époque était alors de dresser un état des lieux de la profession, dans le but de faire émerger des pistes de solutions pour améliorer les conditions de travail des auteurs, de plus en plus nombreux et précaires.

Pierre Lungheretti a profité de la venue du ministre le samedi, pour présenter à la presse et à une poignée d’élus les grandes lignes de cet état des lieux, qu’il a mené avec ses collaborateurs auprès des acteurs du monde de la BD. « Le 9e Art vit un moment paradoxal […] lié au contexte économique peu favorable : la BD est elle aussi soumise aux effets de la mondialisation, à l’érosion de la lecture et de l’achat du livre papier, alors qu’elle n’a jamais été aussi qualitative et riche de créations », résume Pierre Lungheretti, « La bonne santé de la bande dessinée dépend directement de la situation économique et sociale des auteurs. Or cette situation s’est dégradée ces quinze dernières années […]  nécessitant d’actionner des leviers propre au ministère.  Il y a une attente forte d’un soutien par une politique publique, qui prendrait en compte les spécificités du secteur et les évolutions qui se sont manifestées ».

Des propositions concrètes des acteurs de la BD

Parmi les pistes de solutions proposées, le rapport préconise une intégration de la BD dans les programmes d’actions menées pour les Arts visuels, notamment pour y faire émerger de nouveaux projets innovants avec le monde des arts plastiques. Le directeur suggère également la création d’un fonds patrimonial, pour  « valoriser, conserver et transmettre » le patrimoine BD français qui émerge depuis 50 ans. Parmi les autres propositions : développer encore les ateliers BD auprès du jeune public, « bénéfiques pour les jeunes sur le plan culturel, de la transmission des savoirs et de l’apprentissage de la lecture », mais aussi à l’étranger, comme vecteur de la francophonie. Le rapport demande également un renfort du soutien aux diverses manifestations autour de la BD, terrains fertiles pour la création de projets connexes et la mise en réseau  des professionnels.

Faire d’Angoulême un pôle de compétitivité des métiers de l’image

Franck Riester à la tribune du vaisseau Moebius, le 26 janvier 2019.

Félicitant Pierre Lungheretti pour son « panorama complet de la bande-dessinée française », Franck Riester a déclaré d’emblée que « les propositions concrètes » proposées par le rapport ne seraient  « pas toujours possibles à mettre en œuvre ». Reprenant plusieurs points du rapport, il a encouragé en premier lieu Angoulême et son festival à poursuivre leurs projets en matière de promotion du 9e Art. Annonçant qu’il comptait pérenniser l’aide biannuelle de l’Etat au FIBD, il a encouragé les acteurs de la Cité de l’image à « créer des structures pérennes pour le festival ». « Ce sont des dossiers qui ne datent pas d’hier, je crois que c’est le moment de les mettre en œuvre. Il est nécessaire que les partenaires publics disposent très vite d’une programmation précise, technique, architecturale et financière », a-t-il lancé, précisant que le projet devra être piloté par une seule des deux collectivités partenaires du festival (à savoir le Département ou la Ville d’Angoulême). Sa vision de l’évolution de « la capitale de la BD française » va même au-delà du festival : «L’écosystème de l’image à Angoulême demande une gouvernance adaptée », rassemblant la Cité, les écoles de l’image, ainsi que la médiathèque Alpha d’Angoulême, « c’est ainsi que vous en ferez un véritable pôle de compétitivité », a-t-il précisé.

Un concours national pour les jeunes auteurs

« Nous ferons de 2020 l’année de la BD », a-t-il encore déclaré, annonçant davantage de manifestations dans les établissements scolaires et les bibliothèques. Une offre d’achat de BD devrait également être ajoutée au PASS culture à l’intention des jeunes, en test actuellement dans cinq départements. « Nous allons également lancer un grand concours national pour les jeunes auteurs, comme il existe des concours pour les jeunes architectes, pour leur permettre de se faire connaître ».

Bien que « conscient de la précarité d’un grand nombre d’acteurs » (scénariste, illustrateurs, coloristes), Franck Riester a renvoyé les éditeurs a leurs responsabilités : « Aujourd’hui, la BD représente 11% du chiffre d’affaires des métiers du livre, avec 9% de croissance par an : ce n’est plus un art mineur. La chaîne du livre doit en tirer des conclusions ». Le ministère a tout de même lancé une étude suite aux Assises des auteurs, dont la conclusion est attendue à la fin du 1er semestre, en vue de repenser le statut des créateurs. « Nous allons prendre des mesures après consultation des auteurs ». Une meilleure rémunération pourrait passer notamment par des activités de médiation et de transmission culturelle dans les milieux éducatifs et socioculturels. 

Suivant une préconisation du rapport, le ministre a également promis la création d’un fonds d’archives pour faire rentrer le patrimoine BD dans les Collections nationales. Il compte lancer prochainement « un recensement des planches originales dans les bibliothèques et les fonds privés, en vue de les confier aux archives de la Maison de la BD ». Cette Maison de la BD verrait le jour à Paris et viendrait non pas en concurrence mais en complément de la Cité de la BD, a promis le ministre. « Elle serait un relais des différentes expositions et salons organisés un peu partout en province », a-t-il explicité.

A l’issue de cette réunion, Pierre Lungheretti a assuré à Franck Riester qu’il « serait totalement engagé aux côtés du ministère de la culture pour contribuer à la mise en œuvre de la nouvelle politique ».

 

Et aussi…

Angoulême, candidate au réseau des villes créatives de l’Unesco

Franck Riester, Lara Scarlett Gervais et le maire d'Angoulême Xavier Bonnefont

Franck Riester a fait le tour du festival de la BD le samedi, visitant quelques expositions, dont Odyssée, une exposition supportée par l’Unesco, sur la thématique de la protection du patrimoine (bâti ou environnemental). Soutenue par l’Europe et le Ministère de la culture, cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la candidature de la ville d’Angoulême au réseau des villes créatives de l’Unesco. Portée par l’association Héritage et Civilisation, Odyssée a été montée en un mois avec 13 dessinateurs BD, pour la plupart primés au festival d’Angoulême.  Chacun d’entre eux a réalisé une planche racontant une petite histoire incitant à la préservation du patrimoine.  Pour créer leur univers, ils se sont inspirés chacun d’une photo réalisée par la présidente de l’association, Lara Scarlett Gervais. Archéologue de formation, cette angoumoisine, voyageuse au long cours, a photographié des sites patrimoniaux du monde entier, en particulier dans les pays en guerre. Ses photos, notamment de Syrie, ont déjà fait l’objet d’une exposition au musée d’Angoulême l’an dernier, ainsi qu’à l’Unesco. Objectif : sensibiliser les populations à la protection du patrimoine, en particulier les jeunes. Après le festival, l’exposition sera visible dans les écoles d’Angoulême, avant de partir dans les villes du réseau villes créatives de l’Unesco. Du CM2 à la 5e, les jeunes seront amenés à créer une vidéo de 5 à 10 minutes sur leur patrimoine local. Ils le partageront sur une plateforme internet, à l’intention des élèves d’autres écoles, y compris dans d’autres pays. Le meilleur film sera récompensé lors d’un concours annuel.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3610
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !