Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Gilles Kepel et la passion du monde arabo-musulman à Sciences Po Bordeaux

30/01/2013 | Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain s'est rendu ce jeudi 24 janvier à Science Po Bordeaux

Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain

Il vient notamment faire la promotion de son prochain livre: "Passion arabe", œuvre qui se place dans la continuité de « Prophètes et Pharaons », publié en 1984 et réédité récemment, fin 2012 pour une nouvelle jeunesse, un nouveau témoignage. En outre, il a retrouvé les étudiants, non pas pour donner des cours cette fois. Mais pour parler de son histoire, de sa passion pour le monde arabo-musulman, de ses voyages.

Les étudiants étaient nombreux à venir écouter ce professeur des universités et directeur de la chaire Moyen-Orient à Sciences Po Bordeaux. Plein d'humour et de vivacité, répondant à l'aise aux questions de trois étudiants Il abordera les questions de la France et l'Islam aujourd'hui, la question du printemps arabe et le retour de l’islam politique. Un débat complexe et d'actualité qu'il a su mener sans sourciller. 

Il était présent au Caire en 1982-83, lors de la mort du président Sadate. Il évoque alors les mouvements islamistes en Egypte, puis en France. En effet, le but étant de comprendre les impacts que de tels événements entraînent dans notre pays et les liens qu'ils établissent. Il prendra l’exemple de Clichy car c'est la banlieue par laquelle les émeutes de 2005 ont commencé. Un exemple qui à l'époque lui avait valu moult remarques de la part du public. Public auquel il aura su répondre : « Que pour s'y rendre, il n'avait pas eu besoin de prendre l'avion ». Comme pour rappeler une proximité géographique, mais aussi une proximité qui rend compte de la réalité d'aujourd'hui. Sans tomber dans les clichés de la France métisse, il tisse les mailles d'une France qui doit s'entendre dans sa diversité.

Interrogé sur l'affaire Merah, véritable traumatisme social, Kepel marquera un temps d'arrêt. Il rappelle en effet que « nous sommes français par le droit du sol mais aussi par le droit du sang ». Cette affaire portera au paroxysme le discours opposé . En effet, on a à faire à une jeune homme qui est né et a grandi en France et a fini par se désintégrer dans un contexte culturel et social difficile.

Aujourd'hui, l'enjeu pour Gilles Kepel est " bel et bien celui de construire une laïcité d'intégration ". Une laïcité d'intégration qui devra renforcer son aspect égalitaire. Ainsi en ces temps de débat sur « la mariage pour tous », se pose encore la question de l'égalité pour tous. 

Aurélie Gruel
Par Aurélie Gruel

Crédit Photo : Chatham House

Partager sur Facebook
Vu par vous
681
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !