Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Goya, derniers jours à Bordeaux

19/01/2021 | Maria Santos-Sainz : Le dernier Goya, de reporter de guerre à chroniqueur de Bordeaux- Éditions Cairn- 205 pages- octobre 2020-20 €

Maria Santos-Sainz : Le dernier Goya, de reporter de guerre à chroniqueur de Bordeaux- Éditions Cairn- 205 pages- octobre 2020-20 €

On oublie, et c’est bien dommage, que le grand peintre espagnol Francisco Goya passa les quatre dernières années de sa vie à Bordeaux, il y a presque deux siècles, de 1824 à 1828. Maria Santos-Sainz nous le rappelle avec beaucoup de talent. Son livre est consacré à cet ultime séjour, en même temps qu’il replace la période en perspective de l’ensemble de son œuvre.

Et d’abord le contexte : Goya, peintre officiel de la cour royale, déjà célèbre, effectue une espèce de retraite de la scène tourmentée de la vie politique espagnole de son temps. D’abord, il y a la meurtrière guerre d’indépendance de l’Espagne contre les armées de Napoléon 1er, de 1808 à 1814. Goya en avait saisi la terrible violence dans ses fameux Désastres de la guerre. Puis c’est la répression, menée par les partisans de l’absolutistes et le clergé contre les élites éclairées du pays, partisans des Lumières, et dénoncées comme pro- Français d’où leur nom : les Afrancesados, Goya libéral déclaré en est proche. Après un séjour-retraite dans un domaine où il peint des fresques sombres à même les murs de cette Quinta del Sordo, il prend le chemin de l’exil, avec sa compagne Leocadia Weiss.

Âgé de 78 ans quand il arrive à Bordeaux, totalement sourd depuis plusieurs années déjà, il déploie toutefois une activité artistique évidente : retrouvant le milieu des Afrancesados, colonie importante dans la ville, il n’est pas isolé, réalisant quelques portraits. Surtout, il se consacre à « un art privé d’une grande intentionnalité, éloigné de l’art public qui a présidé sa vie », comme le souligne l’autrice. Certes, il réalise des lithographies sur les courses de taureaux à Bordeaux. Il se fait surtout chroniqueur de la ville, attentif, citons encore Maria Santos -Sainz aux invisibles de la société. C’est ainsi que ses carnets de croquis montrent les malades mentaux de l’asile, alors situé quartier Saint-Jean, comme cette figure de fou pris dans l ‘épais tressage de sa prison de bois ; ou bien il retrace le châtiment suprême, exécutions à la guillotine des condamnés à mort sur la place d’Aquitaine (l’actuelle place de la Victoire). Il porte aussi son regard anticlérical sur des religieux, sur des « monstres » de foire, commentant chaque dessin d’un trait de plume, ce qui fait dire à l’autrice qu’il participe à la naissance d’un journalisme visuel.

On n’épuisera pas ici toute la richesse de ce livre soutenue par une iconographie abondante. Mentionnons toutefois La laitière de Bordeaux, son dernier tableau : « peinture matinale, diurne, à l’opposé de ses Peintures noires…Goya libère sa peinture » dans cette œuvre lumineuse représentant un travail féminin, dont on a pu dire qu’il était précurseur d’un art moderne et par ailleurs seul héritage de Goya à sa compagne Leocadia Weiss. Ajoutons ce mot de Suzan Sontag « Goya fait entrer dans l’Histoire, pour la première fois la notion de souffrance avec un commentaire moral ». À rapprocher de l’analyse qui inscrit Goya « dans la lignée profondément espagnole d’humour noir, de dérision, de satire humaine et sociale dominée par la raison » (Maria Santos-Sainz) qu’incarnèrent les auteurs du siècle d’or. Concluons par ces nouveaux mystères de Bordeaux : certaines de ces dernières œuvres (les Caprices de Bordeaux) nous sont parvenues incomplètes, et leur pérégrination a entamé un obscur chemin qui les a fait se retrouver au célèbre musée de l’Ermitage, à Saint -Pétersbourg, après la deuxième guerre mondiale ; elles y sont toujours. Et second mystère, celui de son squelette incomplet trouvé sans tête dans le cimetière des Chartrons, lors de l’exhumation réalisée à la fin du XIXème en vue du rapatriement vers l’Espagne de ses restes …

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : La Machine à Lire

Partager sur Facebook
Vu par vous
5602
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !