Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

  • 29/09/20 | En Nouvelle-Aquitaine, la Nuit du Droit invite François Mauriac

    Lire

    La Région, l'Ecole des avocats, l'Ordre des avocats et la Conférence du Barreau de Bordeaux s'associent pour fêter la Nuit du Droit ce jeudi 1er octobre. Une Nuit pour le grand public qui marquera les 50 ans de la mort de François Mauriac, en présentiel à l'Hôtel de Région à Bordeaux, et en retransmission simultanée aux Maisons de la Région à Poitiers et à Limoges et sur le site de la Région. A 18h: le procès fictif d'Henriette Canaby, qui inspira le roman Thérèse Desqueyroux, par des élèves avocats, et à 20h30, une table-ronde « Du fait divers au roman : regards croisés sur une œuvre de François Mauriac ».

  • 29/09/20 | La librairie itinérante des Deux-Sèvres reprend la route

    Lire

    A partir du 30 septembre, les Deux-Sèvriens ont rdv avec Terre de lecture. Organisés par la Médiathèque départementale, ces rendez-vous mettent en lumière les lieux de culture indispensables en milieu rural. « L’objectif est d’élargir les publics fréquentant les bibliothèques, de favoriser le rôle de celle-ci dans l’animation locale et de stimuler les projets collectifs entre bibliothèques », pour Esther Mathiet-Lucas, conseillère départementale en charge de la culture.

  • 29/09/20 | Le Concours des Saveurs de Nouvelle-Aquitaine fait escale à Agen

    Lire

    Le 3 octobre, le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne accueille le Concours des Saveurs organisé par l’AANA. Il récompense les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories permettant de mettre en lumière le savoir-faire des producteurs locaux. Pour cette session, 200 produits, issus d’une soixantaine de producteurs et artisans, seront jugés par une soixantaine de jurés.

  • 28/09/20 | Dordogne : l'école de Savignac face à un foyer de coronavirus

    Lire

    L’école supérieure de management en hôtellerie-restauration de Savignac-les-Églises, qui accueille 374 élèves, est désormais touchée par l’épidémie du coronavirus. Mercredi 23 septembre, neuf cas ont été dépistés dans la communauté étudiante, puis 30 cas à la date du 28 septembre. La Direction Générale de la CCI Dordogne et la Direction de l’Ecole, en liaison avec l’ARS, ont décidé de passer toutes les formations en distanciel à partir du lundi 28 septembre pour une durée de deux semaines.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Goya graveur aux Beaux-Arts

23/05/2019 | L'exposition "Goya physionomiste" démarre aujourd'hui au musée des Beaux-Arts de Bordeaux, dans le cadre de la Fête nationale de l'estampe. Jusqu'au 23 septembre.

Juan Bordes, commissaire de l'exposition

Dans le cadre de la 7e édition de la Fête nationale de l’estampe, qui se tiendra le 26 mai à Bordeaux, le musée des Beaux-Arts consacre une exposition aux gravures de Francisco de Goya y Lucientes, dit Goya. En partenariat avec l’Instituto Cervantes de Bordeaux, cette sélection d’estampes a été réalisée par la Chalcographie Nationale de l’Académie des Beaux-Arts de San Fernando à Madrid. Déjà présentée dans la capitale espagnole, « Goya physionomiste » sera visible jusqu’au 23 septembre à Bordeaux, et voyagera ensuite dans toute l’Europe.

Mondialement connu pour ses peintures, à l’image du « Tres de mayo » (« Trois mai »), cette célébrissime huile qui célèbre la résistance espagnole en 1808, Goya l’est un peu moins pour ses gravures. Dans le cadre de la Fête nationale de l’estampe, qui se tiendra le 26 mai à Bordeaux, le musée des Beaux-Arts a voulu présenter une autre facette du peintre officiel de la Cour du Roi d’Espagne Ferdinand VII : Goya, graveur.

Trente-neuf gravures, issues des séries « Caprices » (1797-1799), « Désastres de la guerre » (1810-1820) et « Disparates » (1816-1823), ont été sélectionnées par la Chalcographie Nationale de l’Académie des Beaux-Arts de San Fernando à Madrid, parmi la collection de l’Instituto Cervantes de Madrid, pour cette exposition. La chalcographie est l'art de la gravure sur cuivre. Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux, qui possède pourtant une quinzaine de gravures de Goya, n’expose qu’un seul élément de sa collection personnelle dans cette rétrospective : un portrait du peintre réalisé par Pierre-André Brouillet, d’après celui de Vicente Lopez Portaña, en 1894.

Portrait de Goya par Pierre-André Brouillet

Zoom sur les visages

Les visages constituent le nœud de « Goya physionomiste ». Chaque gravure exposée s’accompagne d’ailleurs de plusieurs agrandissements photographiques de têtes. Et pour cause, Goya s’appuyait sur des textes de physiognomonie pour leur réalisation. Cette science, inspirée des Grecs comme Aristote, détermine le caractère d’une personne en se basant sur les traits de son visage. Au XIXe siècle, cette théorie revient à la mode et figure dans plusieurs recueils notoires, comme l’encyclopédie de Moreau de la Sarthe (1806-1809). 

Des oreilles poilues, comme celles de loups, des gueules déformées, aux faux airs de méduse. Les personnages ont plus des têtes de gargouille que de personnes normalement constituées. « Le visage goyesque est empreint d’une certaine brutalité, dans le sens où il n’occulte pas les sentiments », explique Juan Bordes, directeur de la Chalcographie Nationale de Madrid et commissaire de l’exposition.

Maladie mentale et humour

En suivant les textes de la physiognomonie, Goya se concentre à établir des parallèles entre l’humain et l’animal, comme dans « La farandole de charlatans », où les hommes ont des têtes de loup. Goya déforme aussi les faces affectées par les maladies mentales et a recours à la caricature. Dans la série « Disparates », un homme effaré a la tête qui bouge si vite que trois têtes sont dessinées au départ de son cou.

 

Gravures de la série  

L’humour fait partie intégrante de ces gravures, comme dans cette estampe de la série « Caprices », où un personnage squelettique allume une torche grâce à la flatulence qu’un enfant laisse échapper dans ses bras. Difficile de ne pas penser au graveur Philippe Mohlitz ici, qui faisait l’objet de la rétrospective du musée des Beaux-Arts pour la Fête de l’estampe de l’année dernière, et qui avait aussi recours à ces procédés d’humour, teinté d’une pointe morbide.

Des œuvres plus démocratiques

« La gravure était la plus démocratique des œuvres d’art, elle pouvait être reproduite en centaines d’exemplaires », explique Juan Bordas. Même si sa diffusion rencontre quelques difficultés avec l’Inquisition qui règne à l’époque, les gravures de Goya ont certainement plus voyagé que ses peintures. « Pour un premier tirage de la série « Caprices », il y avait déjà 200 exemplaires, pour vous donner un ordre d’idée », ajoute le commissaire de l’exposition. 

L’instituto Cervantes de Madrid possède l’intégralité des cuivres des gravures de Goya, mais ne les utilise plus pour faire de nouvelles copies aujourd’hui. « Demandez-moi de vous citer quatre grands noms de la gravure, je vous dis, sans hésiter : Dürer, Rembrandt, Picasso et Goya. Pour la peinture, Goya ne fera pas forcément partie des quatre meilleurs », s’amuse Juan Bordas. « Goya physionomiste » fait donc sa première étape à Bordeaux, ville qui a vu mourir l’artiste, jusqu’au 26 septembre, avant de partir voyager ensuite ailleurs.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
3552
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Le livre « Alain Rousset, le Décentralisateur de la République » Culture | 29/09/2020

Entre les Lignes : « Alain Rousset, le décentralisateur de la République » (ed Le Bord de l'eau)

L'équipe du bureau des tournages au côté de Régine Anglard conseillère départementale Culture | 22/09/2020

Ca tourne toujours pour le Bureau d'accueil des tournages de la Dordogne

 Jean-Patrick Manchette, de L'Affaire N'Gustro aux Lettres du Mauvais temps Culture | 10/09/2020

L'actualité du Roman Noir : Jean-Patrick Manchette, de L'Affaire N'Gustro aux Lettres du Mauvais temps

Lascaux IV, a ouvert le 15 décembre 2016 Culture | 09/09/2020

Depuis 80 ans, Lascaux fait partager le patrimoine de l'humanité

scènes ensemble 2020 Culture | 07/09/2020

Culture : un collectif pour rassurer les spectateurs sur Bordeaux Métropole

Benjamin Biolay et Julie Gayet Culture | 04/09/2020

Angoulême : les temps forts du festival du film francophone

Dominique Besnehard et Marie-France Brière en compagnie du maire d'Angoulême Xavier Bonnefond, de l'ex président d'agglomération Jean-François Dauré et du président du Département François Bonneau, en août 2019 devant l'Eperon Culture | 27/08/2020

Cinéma : L’Eperon, renaissance d’une salle mythique à Angoulême

Jean-Luc Soule, président fondateur du Festival de Périgord noir Culture | 25/08/2020

La belle résistance du festival de musique du Périgord noir

Laetitia Bibié Culture | 13/08/2020

Entre les lignes: Rencontre avec Laetitia Bibié, auteure d’une fable moderne sur la condition féminine

Exposition "Plus que parfaits" à l'Opéra National de Bordeaux Culture | 11/08/2020

L’exposition « Plus que parfaits, métamorphose des corps en scène » reprend ses quartiers à l’Opéra National de Bordeaux

La danseuse et chorégraphe flamenca Patricia Guerrero Culture | 05/08/2020

Arte Flamenco, des Rendez-vous malgré tout !

Contemplations : « Les installations de Denis Tricot et Mathieu Harzo guident le visiteur à travers la forêt jusqu’à l’estuaire. » Culture | 19/07/2020

Multiples expositions à L’Echappée Nature du Parc de l’Estuaire

Marie-France Brière et Dominique Besnehard ont annoncé la programmation du FFA 2020 au théâtre d'Angoulême le 10 juillet Culture | 11/07/2020

Angoulême : le festival du film francophone maintient sa programmation

Eric Vigner, présente la saisonthéâtrale de Pau 2020-2021 Culture | 08/07/2020

"Une nouvelle saison théâtrale comme une mise en scène", Eric Vigner directeur artistique du Théâtre de Pau

Gardé en résidence Culture | 05/07/2020

Six photographes bordelais présentent le confinement, autrement