Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/19 : Ratification au rabais par l'assemblée nationale du CETA liant l'UE et le Canada : 266 voix pour 213 contre ; abstention de 52 députés LREM et 6 MODEM et 479 suffrages exprimés sur 553 votants.

23/07/19 : Plan canicule, une cellule de crise a été mise en place à l'Hôtel de ville de Poitiers pour porter secours aux personnes en détresse inscrites sur le registre canicule. Pour s'y inscrire et bénéficier de conseils adaptés, un numéro : 0549308075

23/07/19 : En raison de la canicule, la Ville de Bayonne a installé un brumisateur, place de la Liberté, pour rafraichir les promeneurs en ce lieu même où demain mercredi à 22 h sera donné le coup d'envoi de ses célèbres fêtes depuis le balcon de la mairie.

23/07/19 : Vigilance canicule à Agen. La piscine Aquasud est ouverte non-stop tous les jours de 11h à 19h. Des salles rafraîchies sont également ouvertes notamment dans la médiathèque, la résidence La Salève ou encore la Salle des Illustres de la mairie.

23/07/19 : Mémoires & Partages lance un appel à un rassemblement à la mémoire de Mamoudou Barry, ce chercheur en droit à Rouen battu à mort vendredi soir. Ce rassemblement se tiendra jeudi 25 juillet à 18 h 30 sur le Parvis des droits de l'homme à Bordeaux.

23/07/19 : Canicule. EDF a décidé d'arrêter les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Golfech dans le Tarn-et-Garonne car l'eau de la Garonne qui sert à refroidir les réacteurs est trop chaude.

23/07/19 : Depuis le 19 juillet, au vu des conditions climatiques et de la hausse des températures, les maraudes du SAMU social ont été adaptées dans les rues de Bordeaux et de la métropole pour venir en aide aux personnes sans domicile.

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 24/07/19 | Sandra Patron nouvelle directrice du CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux

    Lire

    Sandra Patron vient d’être nommée par Nicolas Florian maire de Bordeaux, à la direction du CAPC musée d’art contemporain. Directrice du Musée régional d'art contemporain de Sérignan dans l'Hérault depuis 2014, elle prendra ses fonctions le 16 septembre 2019. Elle participera ainsi au travail de réaffirmation des priorités du CAPC, dont le soutien à la jeune création, et la création émergente.

  • 24/07/19 | Haute vigilance sur les lacs de la Touche-Poupard et du Cébron

    Lire

    Les fortes chaleurs ont favorisé le développement de cyanobactéries, des micro-algues, sur les lacs du Cébron et de la Touche-Poupard. Formant un dépôt à la surface, leur décomposition libère des toxines. En plus de l'interdiction de baignade déjà en vigueur, le département des Deux-Sèvres ajoute certaines précautions : les activités nautiques sont autorisées dans des conditions strictes, la consommation du poisson est prohibée et les animaux domestiques sont interdits de baignade.

  • 24/07/19 | Pissos (40) accueille les Rencontre(s) Itinérances Nature

    Lire

    Le Parc Naturel des Landes de Gascogne organise pour la 3ème fois les 21 et 22 septembre les Rencontre(s) Itinérances Nature. Cette manifestation permet de partager une vision du tourisme et de la pratique de loisirs respectueuse de l’environnement. Ces 2 jours d’échanges, de formations, de découvertes, de convivialité et de bien-être seront animés par des gens passionnés désireux de transmettre. Programme et inscription

  • 24/07/19 | Creuse : un hommage à Tolkien en tapisserie

    Lire

    La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson a conclu, en 2016, un partenariat avec l'Estate Tolkien Foundation, avec l'aide de l'Union Européenne. L'accord implique la création en quatre ans de treize tapisseries tissées à partir de l'œuvre originale de J.R.R Tolkien, créateur du Seigneur des Anneaux et de Bilbo le Hobbit. A ce jour, cinq des treize panneaux ont été réalisés. La fin des tissages et la présentation de la tenture sont prévus pour le printemps 2021.

  • 24/07/19 | Rendez-vous à Saint-Médard-en-Jalle plage !

    Lire

    Jalle Plage revient cette année les mercredi 24 et jeudi 25 juillet en Bords de Jalle ! Au programme : structures gonflables, jeux d'eau et d'adresse, espace détente et lecture avec la Bibliambule. Mas aussi des séances de sophrologie et de yoga. Le jeudi à partir de 14h « Décide toi Coco » invite à un jeu tous publics où les participants entrent dans un nouvel univers, où un élément du patrimoine alentour est en péril... Pour les sportifs, le Cap 33 tour propose des initiations à de nombreux sports dont course d’orientation, BMX, lutte, hockey sur gazon ou encore pelote basque. Et en soirée : focus sur le fitness !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | GrŒp à la conquête de l'Europe

24/12/2018 | Les artistes bordelais de GrŒp partent en tournée européenne. Une belle occasion de se faire connaître pour ce collectif encore naissant.

Les huit membres de GrOEp.

« Bruxelles est la capitale de l’Union européenne, donc elle répond a priori au principe de communauté. Pourtant, il existe des frontières en son sein, avec la présence des langues néerlandaise et française notamment », observe Axel Ingé. Le peintre vient de rentrer le 15 décembre d’un voyage de repérage d’une semaine à Bruxelles avec son collectif GrŒp. En septembre 2019, il élira résidence là-bas pour monter un projet artistique avec ses sept coéquipiers.

Âgés de 30 à 50 ans, les membres de GrŒp se sont rencontrés à l’annexe B, à Bordeaux, une ancienne école réhabilitée en ateliers d’artistes. Ils ont choisi ce nom qui signifie « groupe » en néerlandais, car l'un des leurs vient des Pays-Bas. À l’occasion du premier anniversaire de leur formation, ils ont lancé leur « projet BB’ ». Pourquoi ne pas quitter le quartier du Grand Parc pour aller créer de nouvelles oeuvres dans d’autres villes européennes ? Avec une particularité : le nom de toutes les destinations commence par la lettre « B », comme Bordeaux. Une belle manière d’aborder la problématique du déplacement dans l’Union européenne, par le biais de l’art.

Pour Bruxelles, les GrŒp travaillent autour du thème « Contre ma peau », la peau étant la toute première frontière, d’après Dalila Dalléas Bouzar, autre membre du groupe. « Frontières entre les langues, frontières entre les quartiers riches et les quartiers pauvres, le thème se décline à l’infini dans cette ville multifacette », assure cette artiste franco-algérienne. Les huit artistes exploreront également les notions d'engagement et de communauté sur place. La jeune femme dynamique alimente régulièrement le compte Facebook de GrOEp pour le faire connaître. Elle a créé une radio, « Radio GrOEp », où elle interviewe les artistes du collectif. « À Bruxelles, on enregistrera même des émissions en direct. »

Au fur et à mesure de leur visite dans la capitale belge, les Bordelais ont fait de nombreuses rencontres. « Nous avons discuté avec un groupe anticapitaliste de recherche pour une économie alternative, le GRESEA, mais aussi constaté avec surprise que les traces de la colonisation belge du Congo étaient encore très présentes dans la ville, tant au sein de l’Africa Museum, qui vient d’être rénové, que dans les rues avec les nombreuses sculptures rappelant cette époque », décrit Axel Ingé. Avant d’ajouter : « Nous avons vu tellement de choses, que nous rentrons finalement avec plus de questions que de réponses sur notre futur projet là-bas. » Une chose est sûre néanmoins, l’équipe veut organiser une résidence artistique à la Vallée, un lieu de création hybride situé dans une ancienne blanchisserie du quartier de Molenbeek.

 

Laurent Valera lutte contre le réchauffement climatique par le biais de ses installations. 

 « Nous allons partir à la rencontre des pays, mais aussi de nous-mêmes », analyse Laurent Valera. Le grand passionné d'écologie explore la thématique de l’eau. Pour dénoncer la fonte des glaces, il a réalisé une série de photographies sous l’océan, en y immergeant plusieurs drapeaux européens. Le globe-trotter, qui a exposé jusqu’en Tanzanie, travaille en ce moment sur une installation lourde de signification. Les pistolets cachés dans des livres, comme dans les films d'espionnage, sont remplacés par des robinets. Des armes tout aussi nocives pour l'homme puisqu'elles réduisent les ressources d'eau.

 

Dalila Dalléas Bouzar applique sa colle de peau de lapin sur la toile à droite.

 

Au bout d’un long couloir mauve, dans l’une des anciennes salles de classe de l’annexe B, Dalila Dalléas Bouzar partage son atelier avec Axel Ingé. Ce mardi 9 octobre après-midi, l’odeur de la colle de peau de lapin remplace celle de la craie des professeurs. L’artiste franco-algérienne, particulièrement sensible à la peinture classique, en utilise pour vernir sa toile inspirée de « La Cène » de Léonard de Vinci. Elle réincarne le Christ avec les traits de Bob Marley. 

 

Axel Ingé a exposé sa petite maison en bois à Berlin.

 

Dans ses mains, Axel Ingé tient une toute petite maison en bois, avec, sur une de ses faces, un morceau d’une immense carte, celle de l’Europe. « Nous ne nous rendons pas compte de la chance que nous avons de pouvoir circuler librement d’un pays à l’autre », assure le plasticien.

En résidence à Berlin l’année dernière, GrŒp s’était fixé un cahier des charges serré : faire tenir l’ensemble de leurs travaux dans une seule et même valise cabine de trente kilos. « Nous nous inscrivons dans la tradition des artistes de la Renaissance qui circulaient d’un pays à l'autre armés seulement d’un pinceau », ajoute Axel Ingé.

 

Béatrice Pontacq aime représenter des nuages,

 

Prêtés par la mairie, les locaux de l’annexe B ont un avenir incertain : leur location n’est assurée que jusqu’au mois de mai 2019. Béatrice Pontacq, qui se distingue par la représentation quasi systématique de nuages dans ses oeuvres, n’hésite pas à monter à l’étage pour aller emprunter un crayon à Emmanuel Aragon. Ce dernier frappe à la porte d’à côté, où Tommy Vissenberg le conseille pour réaliser des structures en terre cuite. Tous se retrouvent à midi pour déjeuner dans la cuisine, lieu qui a vu naître leur collectif. « C’est incroyable de voir tout ce que la dynamique de groupe nous a permis de faire en un an », constate Béatrice Pontacq. Les autres opinent du chef en buvant tranquillement leur café.

De la cuisine de l'annexe B au logement partagé pendant leur virée bruxelloise, GrŒp a réussi à faire une force d'une frontière difficile à franchir : celle des différents univers artistiques de ses membres. Une belle première étape pour ce groupe à la conquête de l'Europe.

Alix Fourcade
Par Alix Fourcade

Crédit Photo : Alix Fourcade

Partager sur Facebook
Vu par vous
3618
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !