Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Pau : le festival Hestiv’òc donne des couleurs au Sud

15/08/2016 | On chante. On danse. On s’amuse et on s’ouvre aux autres. Le festival Hestiv’òc se déroulera à Pau du jeudi 18 au dimanche 21 août.

Une cantèra donnera le coup d'envoi du festival, jeudi

Par les temps qui courent, la chose est toujours bonne à rappeler. La « cultura nosta » dont se prévalent les membres de l’association Accents du sud s’appuie sur des valeurs intangibles : « le partage, le respect, la tolérance, la paix ». C’est ce que les organisateurs du festival Hestiv’òc se plaisent à rappeler au moment où Pau s’apprête à vivre quatre jours de musique, de danse et de chants. Venus de part et d’autre des Pyrénées, mais aussi parfois de bien plus loin, les orchestres et troupes qui lui donnent vie vont se succéder du jeudi 18 au dimanche 21 août en plein cœur de la cité. Tous les spectacles sont gratuits.

Comme souvent en Béarn, tout débutera par des chants. Une « cantèra » géante réunissant une foule de choristes donnera le coup d’envoi des festivités jeudi à 19h30. Le haut du corps habillé de blanc et le cou entouré d’un foulard jaune, les interprètes réunis sur la place Royale entonneront l’incontournable « Bèth cèu de Pau » (beau ciel de Pau) ou encore « l’Aquera montanhas ». Cet air que l’ancien berger Jean Lassalle, devenu maire de Lourdios-Ichères et député des Pyrénées Atlantiques, avait entonné à pleine voix, pour mieux se faire entendre, devant ses collègues médusés de l’Assemblée Nationale. Iconoclaste et inoubliable.

Ce soir-là, un discours en occitan prononcé par François Bayrou du haut du balcon de la mairie résumera l’esprit de la fête. Puis, quelques jours durant, tout ne sera que plaisir et rencontres. Car, même si un soin particulier sera accordé cette année à la sécurité de l’événement, Hestiv’òc n’entend pas verser dans la frilosité.

L'Occitanie et bien au-delàOuverts à des influences multiples, les concerts ne manquent pas au programme. Les Ogres de Barback associés au bal Brotto-Lopez voyagent ainsi entre cornemuse des Landes de Gascogne et guitare rock. Tandis que les airs folks de Lou Tapage rappellent à ceux qui l’auraient oublié que l’Occitanie pousse une pointe jusque dans le Piémont italien.

Chants, musique et bals sont au programme

Pas de Béarnais sans voisins basques non plus : Kepa Junkera & Sorginak  là pour le souligner, alors que les musiciens de Que Quoi arrivent tout droit du pays « xarnègue ».
Musique métal des Gascons de Boisson Divine, jazz manouche de Savignoni, swing aux couleurs de Corogne servi par les Galiciens de Chotokoeu… D’autres exemples illustrent ce kaléidoscope sudiste. Parmi eux, on notera une « Nuit d’Encontre », prévue le dimanche 21, à partir de 18h. Des jeunes talents sélectionnés dans des régions aussi variées que l’Alsace, la Bretagne, le Pays basque, le Béarn, la Corse et l’ile de La Réunion y sont annoncés.

Une même diversité prévaut pour les fanfares qui sillonneront le centre-ville. Qu’elles soient « en espadrilles », qualifiées d’« anti dépressives », ou bien dites « d’assaut ».

Comelodians et gojatasLa grande scène installée sur la place Royale ne sera que l’un des poumons de la fête. Des paroles de filles, « las gojatas », interprétées par des comédiennes de la compagnie Douze pieds vont en effet résonner au théâtre Saint-Louis récemment rénové.

Un lieu agréable où l’un des personnages de Molière s’offrira également un délire saupoudré de gascon, de français, d’espagnol, d’italien et d’écossais par la grâce de Los Comelodians. La place de la Déportation étant pour sa part investie par le théâtre de rue, sur le mode antique avec « Electre », ou fantasque à travers « Lo Boçut ».
Quant aux ensembles polyphoniques, éléments essentiels de ces quatre journées, ils se relaieront tout le week-end, venus des Pyrénées-Atlantiques comme de Toulouse ou du Massif central.

En 2017, le festival essaimera en montagne et à ParisDes séances de cinéma ainsi que des bals et des spectacles de danse complèteront le tout. Sans oublier les animations proposées au jeune public : contes, goûter, ateliers de danse et de musique ainsi que les incontournables jeux béarnais.
Tout cela à deux pas d’un village gourmand où le canard fermier, les fromages de brebis et les vins du pays côtoieront les estanquets.

Bref, une formule 2016 très festive, en attendant de voir l’événement prendre une autre dimension l’année prochaine. Au moment où les subventions « sont difficiles à maintenir », les responsables d’Hestiv’òc essaient en effet d’envisager l’avenir sous un jour différent. En cherchant par exemple à élargir leurs partenariats et à faire jouer un rôle d’ambassadeur à l’événement qu’ils organisent. Car, expliquent-ils, le territoire dont Hestiv’òc porte les couleurs, possède « des atouts touristiques, économiques, sportifs, mais aussi culturels ».

Le discours fait penser à la démarche de « Pays de Béarn » initiée par François Bayrou après son élection à la mairie de Pau. Quoi qu’il en soit, des nouveautés sont envisagées pour 2017. Une version « sports d’hiver » du festival est ainsi prévue à Gourette du 17 au 19 mars, avec des concerts organisés dans une ambiance occitane. De même, une nuit « Accents du Sud » aura lieu en mai, à Paris. Les sponsors intéressés sont les bienvenus.

Le programme du festival :  http://www.hestivoc.com

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : www.hestivoc.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
5802
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !