Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

10/01/18 : Arbres arrachés sur le Technopole Agen-Garonne. Ste-Colombe-en-Bruilhois et l’Agglo d’Agen condamnent ces dégradations « gratuites et stupides » et souhaitent que ces actes soient sanctionnés. Une plainte sera déposée dans les prochains jours.

10/01/18 : La ville de Villeneuve-sur-Lot en Lot-et-Garonne vient de se voir décerner le label « Ville active et sportive » par le Conseil National des Villes Actives et Sportives (CNVAS).

10/01/18 : Oriane Guéna, l'épouse d'Yves Guéna, ancien maire de Périgueux et ancien ministre, est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 93 ans, 22 mois après son mari. Elle aussi résistante, elle avait accompagné Yves Guéna dans tous ses combats.

24/12/17 : C'est Jean-François Hirigoyen, un chef d'entreprise de 55 ans, qui a été élu par le Conseil municipal de Saint-Jean-de-Luz en remplacement de Peyuco Duhart, décédé des suites d'un AVC. "De là où il est, il me guidera dans mes fonctions a-t-il énoncé.

22/12/17 : L'équipe de France féminine de handball, récemment sacrée championne du monde après avoir battu la Norvège en finale mondiale, va venir jouer en Dordogne. Ce sera en mars 2019 au Palio de Boulazac lors de la Golden League.

18/12/17 : La Rochelle accueille son premier bus entièrement électrique. Il circulera les deux prochaines semaines sur la ligne Illico4, tranversant le centre historique de la ville. Ce bus silencieux et non polluant a été conçu dans les Deux-Sèvres par Heuliez

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/01/18 | Le parlement européen interdit la pêche électrique

    Lire

    Le parlement vient de se prononcer pour une interdiction totale de la pêche électrique... en réalité déjà interdite depuis 1998. Mais en 2007, les Pays-Bas avaient obtenu une dérogation pour cette pratique à titre expérimental.Dix ans plus tard la Commission prévoyait d’autoriser la pêche électrique dans toute l’Europe. Pour Virginie Dozière député RG "le vote par le Parlement des amendements que nous avons défendus marque un coup d’arrêt à la tentative scandaleuse de la Commission qui espérait généraliser une pratique destructrice, dont les dangers sont scientifiquement établis, pour le profit de quelques grands groupes"

  • 16/01/18 | Franck Ferrand, le maître de l’Histoire, à Villeneuve/Lot le 27 janvier

    Lire

    Franck Ferrand, qui nous mène quotidiennement « Au cœur de l’histoire », sur Europe 1, à travers son émission éponyme, se rend le samedi 27 janvier, au théâtre Georges Leygues de Villeneuve/Lot, à 20h30, pour son spectacle « Histoire ». Ce dernier vient de publier aux éditions du Courrier du livre : « 3 minutes pour comprendre les 50 dates clés de l’histoire de France ».

  • 16/01/18 | 2017, un grand cru pour la Cité du Vin

    Lire

    A l’aube de son 2ème anniversaire, en mars prochain, la Cité du Vin à Bordeaux dresse le bilan sur l’année passée. En 2017, elle a attiré 445 000 visiteurs, de 176 nationalités, 1100 groupes et 400 évènements privés. Côté presse, plus de 1000 journalistes français et étrangers y ont été accueillis. Les deux premières expositions temporaires, « Bistrot! De Baudelaire à Picasso », de mars à juin, et « le Vignoble Invité Géorgie, berceau de la viticulture » d’août à novembre, ont réuni 92 500 visiteurs.

  • 15/01/18 | Alain Juppé comme Dominique Bussereau s'éloigne des "Républicains"

    Lire

    Un Juppéiste la veille, Dominique Bussereau président de Charente maritime et de l'Association des départements de France qui « s'est mis en congé des Républicains », à tout le moins jusqu'aux Européennes de l'an prochain...Alain Juppé, lui-même, le lendemain qui lors des voeux à a presse, en réponse à une question, déclare : « je n'ai pas payé ma cotisation de 2017 et n'ai pas l'intention de payer celle de 2018. » Le maire de Bordeaux qui avait à ses cotés Dominique Bussereau lors de la création de l'UMP va, lui aussi, observer la position de LR dans la perspective des élections européennes.

  • 13/01/18 | Le pont François Mitterrand élargi à 2X 3 voies cette année

    Lire

    A l'occasion de voeux très sobres aux corps constitués, et en présence de Geneviève Darrieussecq secrétaire d'Etat aux armées, le préfet Didier Lallement a annoncé, se tournant vers Alain Juppé, l'élargissement cette année à 2X3 voies du pont François Mitterrand, jusque là en rupture avec la rocade du fait de pistes cyclables. Par ailleurs rappelant les 368 morts de 2017 sur les routes de Nouvelle Aquitaine et saluant la "décision courageuse du gouvernement" il a indiqué que le 80km/h entrerait en vigueur le 1° juillet sur l'ensemble du réseau girondin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Pau : le festival Hestiv’òc donne des couleurs au Sud

15/08/2016 | On chante. On danse. On s’amuse et on s’ouvre aux autres. Le festival Hestiv’òc se déroulera à Pau du jeudi 18 au dimanche 21 août.

Une cantèra donnera le coup d'envoi du festival, jeudi

Par les temps qui courent, la chose est toujours bonne à rappeler. La « cultura nosta » dont se prévalent les membres de l’association Accents du sud s’appuie sur des valeurs intangibles : « le partage, le respect, la tolérance, la paix ». C’est ce que les organisateurs du festival Hestiv’òc se plaisent à rappeler au moment où Pau s’apprête à vivre quatre jours de musique, de danse et de chants. Venus de part et d’autre des Pyrénées, mais aussi parfois de bien plus loin, les orchestres et troupes qui lui donnent vie vont se succéder du jeudi 18 au dimanche 21 août en plein cœur de la cité. Tous les spectacles sont gratuits.

Comme souvent en Béarn, tout débutera par des chants. Une « cantèra » géante réunissant une foule de choristes donnera le coup d’envoi des festivités jeudi à 19h30. Le haut du corps habillé de blanc et le cou entouré d’un foulard jaune, les interprètes réunis sur la place Royale entonneront l’incontournable « Bèth cèu de Pau » (beau ciel de Pau) ou encore « l’Aquera montanhas ». Cet air que l’ancien berger Jean Lassalle, devenu maire de Lourdios-Ichères et député des Pyrénées Atlantiques, avait entonné à pleine voix, pour mieux se faire entendre, devant ses collègues médusés de l’Assemblée Nationale. Iconoclaste et inoubliable.

Ce soir-là, un discours en occitan prononcé par François Bayrou du haut du balcon de la mairie résumera l’esprit de la fête. Puis, quelques jours durant, tout ne sera que plaisir et rencontres. Car, même si un soin particulier sera accordé cette année à la sécurité de l’événement, Hestiv’òc n’entend pas verser dans la frilosité.

L'Occitanie et bien au-delàOuverts à des influences multiples, les concerts ne manquent pas au programme. Les Ogres de Barback associés au bal Brotto-Lopez voyagent ainsi entre cornemuse des Landes de Gascogne et guitare rock. Tandis que les airs folks de Lou Tapage rappellent à ceux qui l’auraient oublié que l’Occitanie pousse une pointe jusque dans le Piémont italien.

Chants, musique et bals sont au programme

Pas de Béarnais sans voisins basques non plus : Kepa Junkera & Sorginak  là pour le souligner, alors que les musiciens de Que Quoi arrivent tout droit du pays « xarnègue ».
Musique métal des Gascons de Boisson Divine, jazz manouche de Savignoni, swing aux couleurs de Corogne servi par les Galiciens de Chotokoeu… D’autres exemples illustrent ce kaléidoscope sudiste. Parmi eux, on notera une « Nuit d’Encontre », prévue le dimanche 21, à partir de 18h. Des jeunes talents sélectionnés dans des régions aussi variées que l’Alsace, la Bretagne, le Pays basque, le Béarn, la Corse et l’ile de La Réunion y sont annoncés.

Une même diversité prévaut pour les fanfares qui sillonneront le centre-ville. Qu’elles soient « en espadrilles », qualifiées d’« anti dépressives », ou bien dites « d’assaut ».

Comelodians et gojatasLa grande scène installée sur la place Royale ne sera que l’un des poumons de la fête. Des paroles de filles, « las gojatas », interprétées par des comédiennes de la compagnie Douze pieds vont en effet résonner au théâtre Saint-Louis récemment rénové.

Un lieu agréable où l’un des personnages de Molière s’offrira également un délire saupoudré de gascon, de français, d’espagnol, d’italien et d’écossais par la grâce de Los Comelodians. La place de la Déportation étant pour sa part investie par le théâtre de rue, sur le mode antique avec « Electre », ou fantasque à travers « Lo Boçut ».
Quant aux ensembles polyphoniques, éléments essentiels de ces quatre journées, ils se relaieront tout le week-end, venus des Pyrénées-Atlantiques comme de Toulouse ou du Massif central.

En 2017, le festival essaimera en montagne et à ParisDes séances de cinéma ainsi que des bals et des spectacles de danse complèteront le tout. Sans oublier les animations proposées au jeune public : contes, goûter, ateliers de danse et de musique ainsi que les incontournables jeux béarnais.
Tout cela à deux pas d’un village gourmand où le canard fermier, les fromages de brebis et les vins du pays côtoieront les estanquets.

Bref, une formule 2016 très festive, en attendant de voir l’événement prendre une autre dimension l’année prochaine. Au moment où les subventions « sont difficiles à maintenir », les responsables d’Hestiv’òc essaient en effet d’envisager l’avenir sous un jour différent. En cherchant par exemple à élargir leurs partenariats et à faire jouer un rôle d’ambassadeur à l’événement qu’ils organisent. Car, expliquent-ils, le territoire dont Hestiv’òc porte les couleurs, possède « des atouts touristiques, économiques, sportifs, mais aussi culturels ».

Le discours fait penser à la démarche de « Pays de Béarn » initiée par François Bayrou après son élection à la mairie de Pau. Quoi qu’il en soit, des nouveautés sont envisagées pour 2017. Une version « sports d’hiver » du festival est ainsi prévue à Gourette du 17 au 19 mars, avec des concerts organisés dans une ambiance occitane. De même, une nuit « Accents du Sud » aura lieu en mai, à Paris. Les sponsors intéressés sont les bienvenus.

Le programme du festival :  http://www.hestivoc.com

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : www.hestivoc.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
5760
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !