Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Imagina 2008 - retour sur l'événement de l'année pour les pros et « acrocs » des nouvelles technologies 3D

08/02/2008 |

Forum Imagina 2008

A Monte Carlo, près du Casino Royal, au Forum Grimaldi, plus de 40 exposants, leaders sur le marché mondial du graphisme; des concepteurs, développeurs, éditeurs, distributeurs ou encore simples utilisateurs et passionnés de technologies n'ont pu manquer leur grand rendez vous.

Imagina c'est trois jours d'expositions, conférences et de workshops autour du numérique et de la 3D, en particulier dans les mondes de l'architecture et des jeux vidéo. Un événement unique, d'autant plus qu'il se déroule sur un terrain neutre et permet de voir toute cette industrie en perspective.

Après quelques années d'absence, Imagina revient avec une nouvelle formule. Les exposants se sont beaucoup plus ciblés sur l'application concrète de la 3D dans différents domaines - la simulation de conduite, sécurité routière, urbanisme, aménagement du territoire. Par ailleurs, les conférences, avec une participation importante d'invités internationaux, sont devenues plus accessibles au grand public, faute de prix exorbitants.

PIM et workshops

En dehors d'une présence permanente dans le Hall d'Exposition, les vendeurs ont eu notamment recours aux « PIM » et « workshops ». Au cours de ces PIMs (privileged information meetings) - des sessions de travail spéciales, le Vendeur venait donc présenter ses solutions à des clients potentiels selectionnés en amont parmi la liste d'invités. Parallèlement, les exposants furent offerts la possibilité d'organiser des ateliers-démonstrations (workshops) dans un espace spécialement aménagé à cet effet. Celà tombait bien puisqu'à première vue, certains stands étaient bien moins interactifs que l'on ne pourrait le croire. Parfois il était difficile de deviner ce qu'on est bien supposé admirer: un poste de travail ultra sophistiqué, un logiciel de rendu hyper réaliste ou les services d'un présentateur, parlant une langue bien hermétique.
Il faut être bien renseigné, au préalable, afin de pouvoir apprécier le travail de certains!

Imagina Awards

Avec des usages divers et variés, l'application de nouvelles technologies numériques concerne aussi bien l'architecture, le paysage et l'aménagement du territoire, l'industrie que les jeux vidéo. Ce furent d'ailleurs les principales catégories dans lesquelles le jury a réparti, cette année, les 16 « Imagina Awards » ; prix qui récompensent l'usage des technologies de modélisation, de visualisation et de simulation 3D appliquées à un métier, qu'il soit artistique, industriel ou d'ingénierie.

Créer sa propre réalité virtuelle

Tel un petit enfant dans un magasin à jouets, on ne cessaiEXPOIMAGINAt d'être émerveillé par les différentes solutions et applications de la 3D, les unes plus renversantes que les autres. Par exemple, des simulateurs de conduite, équipés d'un système de suivi des comportements du conducteur derrière le volant. Un logiciel de monitoring permanent des mouvements de tête, du regard, qui sert à détecter des signes de somnolence, de perte de vigilence, pour en avertir le conducteur à l'aide d'effets sonores. Un dispositif réservé encore aux plus riches (30 000 € l'exemplaire), mais de plus en plus répandu. Autre invention, une imprimante 3D (!) permettant, à partir de fichiers numériques 3D, de générer des volumes réels (fines couches de poudre collées une après l'autre) et en couleur. Ceux-ci allant de prototypes d'une semelle de chaussure à une maquette d'architecture. Et ce n'est pas fini; les visiteurs se rappellaient tous certainement de « Matrix » en endossant un casque qui les plongeait dans un autre espace. Les technologies deviennent effectivement plus accessibles et efficaces dans les différents domaines de l'industrie en prolongeant ainsi les capacités de l'homme; lui permettant de voir, en relief et temps réel, ce qui, jusqu'à présent, ne semblait appartenir qu'à la sphère de l'imagination. Fini le temps de s'épater aves les géométries carrées de Cobaye. Fini la rigolade, c'est bel et bien réel. Enfin, avec la « 3D temps reel », plus besoin de rester « scotché » à une image statique, ce à quoi devrait ressembler notre maison. Pourquoi pas se balader de manière interactive entre son jardin et sa salle de bain? Ajoutons à cela une simulation de croissance des plantes dans notre futur jardin et il ne nous reste qu'àembarquer dans le simulateur conduite Renault pour se rendre au travail.

Astérix débarque à Imagina

Accessibles surtout aux professionnels et la presse, les conférences ont été l'endroit de partage d'expériences par, entre autres, les artistes d'effets visuels. La rencontre avec les créateurs des trucages dans la plus grande production du cinéma français - quelques 80 millions €- Astérix aux Jeux Olympiques, a suscité beaucoup d'attention. Selon le modèle anglo saxon, la société L'EST - en charge de la supervision des effets spéciaux, a réparti les 1300 plans truqués parmi trois grands prestateurs dans la domaine : BUF, Mikros Images et Dubois, en fonction de leur expertise. Des mois de travail se condensent en quelques secondes d'animation de pointe, mais la fatigue des auteurs resortait bien dans leurs présentations, manquant quelque peu de dynamique. Surtout lorsqu'on les compare aux prestations de leurs confrères de Londres responsables des effets pour le dernier Harry Potter ou Children of men.

Pas de decors ? ni de figurants ? .... fond bleu !

Heureusement Christian Guillon, directeur de L'EST n'a pas manqué l'occasion pour évoquer les plusieurs inconvénients du métier:« Le problème c'est que tout le monde est maintenant habitué qu'on peut presque tout corriger en post-production. » remarque C. Guillon: «... même quand le cadreur sort du décor; ou un objet, qui n'est pas censé être là, traîne dans le cadre, le metteur en scène ne s'en fait pas: « on a pas le temps, Ils vont gommer ça en post-prod.» rassure-t-il. » Etant donné les problèmes de disponibilité des nombreuses stars présentes dans le film, un recours au fameux tournage sur fond bleu s'avère incontournable. « Le metteur en scène nous annonce un jour que Tony Parker va faire une apparition dans le film... » raconte C. Guillon: « ...tout le monde était excité, mais personne ne savait à ce moment ce qu'allait faire Parker dans le film; donc, sans décor, ni figurants, il a du être filmé sur fond bleu; et maintenant à nous de coller ça avec le décor qui va être construit plus tard dans une scène qui n'est pas encore tournée. » Ah, cette réalité virtuelle de cinéma...

Bien que la 3D reste un domaine peu accessible, des événements comme Imagina pourraient le rendre beaucoup plus proche.... pourraient, s'ils étaient plus médiatisés et les vendeurs plus compréhensibles. Mais tout va bon train.

 

Piotr Czarzasty, Pawel Czarzasty
 
Pour plus d'infos: www.imagina.mc

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
511
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !