aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

04/12/16 : Président de la Fédération de surf depuis 2005, Jean-Luc Arassus a été reconduit à l'unanimité dans ses fonctions par l’Assemblée générale de la FFS ce dimanche à Bordeaux. Les présidents de clubs ont également conforté le comité directeur sortant.

02/12/16 : La ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé que la zone à 15 km des côtes de l'île d'Oléron, situé au coeur du Parc naturel marin, fera partie des prochains appels d'offres de L'Etat en vue d'y implanter un parc éolien.

01/12/16 : Huit courses à obstacles figureront le samedi 3 décembre, à partir de 12h15, au programme de la première journée du meeting d'hiver organisé sur l'hippodrome du Pont Long à Pau.+ d'info

30/11/16 : La Patinoire fait son grand retour à Villeneuve/Lot ! Samedi, elle sera inaugurée à 11h, Halle Lakanal, en plein centre-ville. Elle sera ouverte du 3 décembre au 1er janvier à partir de 10h. Tarif : 3€ la 1/2 heure (location des patins comprise)

30/11/16 : Un accord entre la Région et l'Etat est en cours pour la reprise par la Région de trois lignes TET (Trains d'Equilibre du Territoire) : Bordeaux-La Rochelle, Bordeaux-Limoges et Bordeaux-Ussel. Il sera examiné le 19 décembre à la Région.

28/11/16 : Pour encourager les déplacements à vélo, La Rochelle et les associations Vélo-école et Vive le vélo organisent une opération de conseils de sécurité et distribution gratuite de kit d'éclairages « Voir et être vu » du 28 novembre au 2 décembre 2016.

25/11/16 : La secrétaire d'Etat en charge des personnes âgées et de l'autonomie sera en visite en Charente-Maritime lundi 28 novembre. Pascale Boistard visitera en particulier les thermes de Saujon, spécialisés notamment dans l'accompagnement du vieillissement

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/12/16 | La menace de grippe aviaire s'étend près des Pyrénées

    Lire

    Une zone de protection de 3 kms, ainsi qu'une zone de surveillance de 10 kms située à cheval sur les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, ont été mises en place par les pouvoirs publics après la découverte d'un cas de grippe aviaire H5N8 dans un élevage d'Ibos (65). Celui-ci avait reçu un lot de canards en provenance d'une exploitation du Tarn proche de celle infectée par l'influenza. Dans les zones concernées, tous les mouvements de volailles sont interdits, ainsi que leurs rassemblements sur les foires et marchés. Le confinement des animaux est imposé.

  • 03/12/16 | RN21 : concertation sur la section « accès sud de Villeneuve-sur-Lot »

    Lire

    La section de la RN21 « accès sud de Villeneuve-sur-Lot » s'inscrit dans le programme de modernisation de la RN21 entre Agen et Villeneuve-sur-Lot. Ce projet prévoit une mise à 2x2 voies avec la création de carrefours giratoires et la suppression des accès directs. Une réunion publique d’information sur ce projet est organisée à l’attention des riverains et usagers de la RN21, le lundi 5 décembre à 20h à la salle des amandiers à Pujols.

  • 03/12/16 | Grippe aviaire : appel à la vigilance en Dordogne

    Lire

    À ce jour, aucun foyer d’influenza aviaire H5N8 n’a été détecté en Dordogne. C’est pourquoi, aucune mesure spécifique n’est donc prise. Seules les 37 communes intégrées dans la « zone à risque particulier » vis à vis du danger H5N8 dans la faune sauvage restent concernées par la claustration des basses cours sans dérogation et le confinement des élevages professionnels. La préfecture appelle à la vigilance tous les acteurs pour tout mettre en oeuvre pour se protéger de la propagation de ce virus. Plus d'infos : http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-et-indemnisations,

  • 03/12/16 | Appel à projet « Prototypage numérique » : 19 entreprises retenues sur le territoire de l'ex-Aquitaine !

    Lire

    Afin d'accompagner le développement de l'économie numérique, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a lancé cet été un appel à projet « Prototypage numérique » à destination de jeunes entreprises du numérique porteuses de projets. Sur les 153 dossiers de candidatures, un projet lot-et-garonnais a été retenu baptisé Horai qui est une messagerie instantanée et sécurisée dédiée aux professionnels de santé et à leurs patients.

  • 30/11/16 | Tout Agen court de nuit le 3 décembre !

    Lire

    Venez visiter, baskets aux pieds, Agen by night ! Le parcours vous conduira, bonnet du père Noël sur la tête et baskets aux pieds, au cœur de la ville. Épreuves ouvertes à tous, à partir de la catégorie Minime pour le 5km et à partir de la catégorie Cadet pour le 10 km. Nouveauté pour cette édition 2016 : des courses enfants seront organisées : 1500m pour les enfants nés en 2006 et 2007 et 800m pour les enfants nés en 2008 et après.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Interview : Focus sur le réseau des MJC, en Région et au-delà, avec Gilles Le Bail, délégué général de la FFMJC

14/05/2010 |

Gilles Le Bail, délégué général de la FFMJC lors de l'AG régionale

Le week-end dernier, entre la Biennale de l'architecture, la Foire Internationale de Bordeaux et la Convention Régionale d'Europe Écologie, pour ne citer qu'eux, se déroulait un événement moins médiatisé mais non moins important. Les 25 MJC de la Région Aquitaine se réunissaient pour leur Assemblée générale dans les murs de la nouvelle Maison des Jeunes, de la Culture et du Sport d'Eysines, ville de l'agglomération bordelaise. Gilles Le Bail, délégué général de la Fédération Française de Maisons de la Jeunesse et la Culture (FFMJC) était présent. L'occasion d'en savoir plus sur un réseau qui recouvre tout le territoire ( plus de 2 millions de français fréquentent les MJC, dont 500 000 jeunes), son rôle dans la société actuelle et son avenir sur fond de réforme des collectivités territoriales et de la taxe professionnelle.

@qui ! Quel est aujourd'hui le rôle des MJC dans notre société ?

GLB : Les MJC ont un rôle d'animation et de structuration du territoire. Elles développent des projets d'éducation populaire, elles agissent pour la démocratisation de l'accès aux savoirs, pour le développement des pratiques artistiques, la diffusion de la connaissance au plus grand nombre, à tous les âges de la vie. La FFMJC que je représente, a entrepris une relecture du projet des MJC pour lui redonner une visibilité et être en capacité de faire des propositions sur la société de demain auprès du gouvernement et sur le terrain. Un texte, coprésidé par l'Association des Maires de France (AMF) et l'Association des Départements de France (ADF) a été présenté auprès des parlementaires et de la presse le 20 octobre dernier. Elaboré avec les associations, les élus, les artistes et les jeunes, notre document intègre une grande partie de leurs propos et propositions. Car, au-delà de son contenu et de sa forme, le Manifeste est également une démarche de co-construction à la fois politique, au sens large du terme, hors de toute démarche politicienne, et toujours dans le respect des valeurs républicaines et laïques.

@qui ! Quelle est la pertinence d'un projet d'éducation populaire de nos jours ?

GLB : Le lien qu'il faut développer entre les concitoyens et les pouvoirs publics est à renforcer. Référons-nous au fort taux d'abstention des dernières élections, notamment chez les jeunes. L'avenir de notre démocratie en dépend. Il nous faut impérativement ré-interesser la société civile au débat public en balayant chacun devant notre porte. Les MJC qui sont des lieux où jeunes et adultes pratiquent des activités sportives, culturelles ou artistiques, doivent s'interroger sur comment remettre le débat public au sein de leur quotidien et continuer à former des citoyens actifs et responsables. C'est également le rôle que veut jouer le Manifeste. D'autre part, notre réflexion et notre champ de recherche se sont étendus au monde de l'université, de la recherche et du travail, de l'économie sociale et solidaire pour un balayage et un éclairage élargi et plus global.

@qui ! Quel est l'avenir des MJC à l'orée de  la réforme des collectivités territoriales et la perte du financement de la taxe professionnelle ?

GLB : La question se pose de savoir comment nous allons pouvoir  continuer à développer des services de proximité  avec des moyens en baisse. L'Etat se retire du local, et les associations et les collectivités qui sont en première ligne pour répondre aux besoins de la population s'interrogent sur leur capacité. Actée par le gouvernement fin décembre et active depuis le début de l'année, la réforme de la taxe professionnelle, qui n'est plus compensée par la taxe carbone, laisse tout le monde dans le plus grand flou. Les collectivités ont voté des budgets en baisse. La question est de savoir si l'Etat va compenser, et comment, le manque à gagner. Rappelons la forte fiscalité qui est imposée aux MJC sur la taxe sur les salaires. Le cas du Conseil général du 93 qui a voté son budget en déficit, alors que c'est constitutionnellement impossible, fait office de test. Nous sommes très attentifspour voir quelle  va être l'attitude de l'Etat et ce que Bercy va proposer pour que le Conseil Général ne soit pas en déficit. En attendant, des baisses de financement  de 10 à 30% dans les départements d'Aquitaine sont à envisager.

Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
313
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !