Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/07/19 : Ce vendredi 19 juillet à 11 h, dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département à Agen, une session spéciale se tiendra lors de laquelle les élus départementaux se prononceront sur le lancement d’un budget participatif citoyen et sa mise en oeuvre.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : Soldes d'été. Selon des chiffres de la CCI Bordeaux-Gironde, "60% des commerçants bordelais déclarent une baisse de fréquentation durant la 1ère semaine des soldes. En cause : la canicule et les ventes privées".

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.

17/07/19 : Elizabeth Borne nommée ministre de la transition écologique va cumuler ce poste avec celui des Transports qu'elle occupait déjà mais sans rang de ministre d'Etat comme son prédécesseur François de Rugy.

16/07/19 : L'allemande Ursula Von der Leyen a été élue ce 16 juillet présidente de la Commission européenne à une courte majorité - 383 voix sur 747 membres - par le parlement de Strasbourg après un discours où elle avait annoncé un « green deal » pour l'Union.

16/07/19 : Le maire de Cenon sur la rive droite de Bordeaux qui s'oppose à l'occupation illégale du parc du Loret par quelques 200 caravanes "évangélistes" de passage s'est vu notifier l'obligation préfectorale d'accepter leur présence jusqu'au 24 juillet.

16/07/19 : Elections municipales 2020: ce sera les 15 et 22 mars a fait savoir le ministère de l'intérieur ce 16 juillet avec comme date limite de dépôt des candidatures le 27 février.

16/07/19 : "Il s'agit d'une décision personnelle": Emmanuel Macron après la démission de François de Rugy du ministère de la transition écologique. L'obligation, après celle de Nicolas Hulot, de trouver un-une remplaçant(e) dans ce poste éminemment stratégique

14/07/19 : Jean-Jacques Lasserre, président du Conseil départemental des Pyrénées Atlantiques et Colette Capdevielle, avocate, ancienne députée du Pays basque font partie des personnes auxquelles la Légion d'honneur a été attribuée ce 14 juillet.

13/07/19 : Haute-Vienne : les travaux de modernisation de la ligne SCNF POLT vont démarrer le 22 juillet entre Limoges et Fromental. Un projet à 51 millions d'euros.

13/07/19 : Vienne : c'est la fin des travaux sur la ligne Paris-Bordeaux, entre Saint-Benoît et Vivonne, annonce la SNCF dans un communiqué du 12 juillet. 13 km de voies ont été restaurées pour 20 millions d'euros financés par SNCF Réseau.

12/07/19 : Le festival La Rochelle Cinema qui s'est tenu du 2 juin au 7 juillet a connu un vif succès, avec 86 492 entrées, soit la 2e meilleure année en termes de fréquentation dans l’histoire du festival. Rendez-vous l'année prochaine du 26 juin au 5 juillet.

12/07/19 : Du 14 au 26 juillet, la gare de Vayres sera fermée en raison de travaux, les arrêts de trains seront également supprimés. Les travaux de sécurisation de l'accès aux quais, ainsi que d'élargissement de la voie, seront effectuées de nuit.

12/07/19 : JO 2024. Le président de Bordeaux-Métropole, Patrick Bobet, vient d'annoncer la candidature commune Lacanau-Bordeaux Métropole pour l’organisation des épreuves de surf aux JO de Paris 2024.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/07/19 | Cet été, don du sang en bord de mer

    Lire

    Pour l’EFS, l’été représente une période sensible à cause de la baisse de fréquentation des collectes. L’établissement prend donc ses quartiers d’été en bord de mer, dans les campings et sur les différents lieux de vacances de la Nouvelle-Aquitaine. La collecte peut également se faire dans une des 14 maisons de dons qui proposent durant cette période estivale des animations mais aussi des smoothies concoctés spécialement pour l’occasion.

  • 17/07/19 | Ce mercredi aux arènes de Bayonne "Cendrillon" par Thierry Malandain

    Lire

    Le chorégraphe Thierry Malandain et sa compagnie internationale investissent les arènes de Bayonne, ce 17 juillet à 21h30 pour interpréter "Cendrillon". Édifiées pour la tauromachie, les arènes de Bayonne sont aussi, à la période estivale, la plus grande salle de spectacle du Pays Basque. Une scène « hors gabarit » sera installée dans le ruedo. Accès: 20€ - 15€ (tarif étudiant jusqu’à 26 ans, groupes de 10 personnes et plus, carte d’adhérent des Amis du Ballet - 10€) Billetterie www.malandainballet.com Offices de tourisme de Bayonne, Anglet, Biarritz

  • 17/07/19 | La Caravane des Sports, c'est reparti sur les routes de la Vienne !

    Lire

    A partir du mardi 16 juillet, la Caravane des Sports parcourt les routes de la Vienne pour proposer à la jeunesse une journée sportive et ludique. Faisant étape dans une quinzaine de communes viennoises, des professionnels sportifs du département proposeront diverses animations autour de seize disciplines dont l’escalade, le secourisme, ou encore le molkky. La Caravane des sports, des activités sportives ludiques et gratuites pour tous jeunes de la Vienne. Pour plus de renseignements : www.lavienne86.fr

  • 17/07/19 | Les dés sont lancés au Festival Ludique International de Parthenay

    Lire

    Du 10 au 21 juillet se déroule la 34e édition du FLIP (Festival Ludique International de Parthenay). Une référence. Cette année, 350 professionnels, artistes, créateurs et éditeurs viennent animer la ville transformée le temps de l’événement en plateaux de jeux. Ce festival gratuit propose de découvrir plus de 4 000 jeux et jouets. De quoi ravir les 170 000 visi-joueurs. Alors pour s’amuser, en famille ou entre amis, il ne reste plus qu’à se rendre à Parthenay.

  • 17/07/19 | Hausse de la fréquentation de la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l'Image d'Angoulême

    Lire

    Le 1° semestre 2019, la Cité de la BD a enregistré une hausse de 19% de sa fréquentation. Hors festival, elle a accueilli 10 610 spectateurs de plus que l'an dernier à la même période. Des chiffres qui résultent d'une dynamique d'attractivité qui porte ses fruits et qui reflètent la politique volontariste développée par l'établissement pour partir à la conquête de nouveaux publics.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Jeunes acteurs en résidence cherchent public à Calabre

06/08/2016 | 16 jeunes comédiens, auteurs et metteurs en scène des théâtres parisiens s'invitent dans la campagne girondine pour 6 jours de festival.

Pampa 2016

Cet été, Shakespeare et Pinocchio s'invitent dans vos campagnes. Le festival Pampa, porté par un collectif de 16 jeunes professionnels du théâtre, anime le lieu-dit de Calabre, près de Sainte-Foy-La Grande (33), du 15 au 21 août. Au programme, 7 spectacles en plein air, des concerts, une découverte des vins de la région et beaucoup de bonne humeur. Né d'une amitié et d'une passion commune, le festival investit le jardin d'une maison de campagne pour un marathon de représentations ouvertes à tous. Récit d'une utopie joyeuse.

On croirait à des vacances entre amis, mais ces jeunes-là travaillent dur. Les 16 membres du collectif Pampa, qui quittent, le temps d'un été, tournages et scènes parisiennes, exportent en Aquitaine leur passion pour le jeu. Cette année, ils reviennent avec 4 spectacles, le parrainage de l'acteur Pierre Cassignard, foyen d'origine, deux partenariats avec le TNBA et le Jeune Théâtre National, et le désir de se faire connaître.

 « Nous avons avant tout envie que ce soit un moment de fête » sourit Loyse Delhomme, administratrice du festival. Pour elle comme pour ses amis bénévoles, le plaisir partagé de cette parenthèse estivale, qui leur offre une liberté de création rarement possible/ressentie à Paris, est au centre du projet. Il n'en est pas moins éprouvant. Entre séquences de travail intensives et acrobaties financières, les efforts à fournir sont énormes.

 Alice au pays des vignes

 Pampa naît d'une amitié toute simple. Quand Matthieu Dessertine entre au Conservatoire, il commence à écrire ses propres textes. Son ami Anthony Boullonnois, dont la mère possède une maison de famille au lieu-dit de Calabre, à la frontière entre Gironde et Dordogne. Rapidement, le lien est tissé. Chaque été, les deux comédiens encore étudiants rejoignent le Sud-Ouest accompagnés de leurs camarades et montent des spectacles dans le jardin. Pendant près de 7 ans, le projet vit, grandit, puis sommeille. Il reprend en 2015 sous une forme plus solide.

Pampa 2016

 A la mi-juillet, l'équipe se rassemble près de la tour de Montfaucon, au milieu des collines, entre les forêts et les vignes « C'est très beau » s'émeut Loyse « Et très fatigant, aussi ». Tous les jours, les 14 acteurs-metteurs en scène-auteurs, aidés de deux régisseurs, entament à 9h du matin un cycle de répétitions qui dure jusqu'à la nuit. Ils adaptent, jouent, organisent, construisent le décor. Le cadre est spartiate - budget serré oblige - mais reste esthétique. Surtout, il vise à rapprocher le spectateur. Les pièces montées par Pampa se déroulent en plein air, sur terre battue, au milieu d'un public qui entoure l'espace de jeu.

L'expérience du collectif est radicale. La vie en communauté, cimentée par des amitiés déjà anciennes et une passion commune pour le théâtre, s'éprouve au fil de semaines de travail intensif et de partage minutieux des tâches : « Les rôles sont donnés en amont et tout est soumis au vote, même le pôle ménage. Pendant l'année scolaire, on a décidé de se voir deux fois par mois en réunion. Autant dire qu'à 16, la réunion prend toute la journée. » s'amuse Loyse.

700 € de subventions pour 16

 Si le moral est bon, les finances le sont moins. « Très vite s'est posée une vraie question » se souvient Loyse : « Comment est-ce qu'on monte un spectacle quand on est 16 et sans grands moyens ? » Les jeunes organisateurs, « joyeux créanciers d'un emprunt de 10000 € » comme elle s'en amuse, peinent à trouver des soutiens. Partout, les budgets dévolus à la culture se réduisent.

 Pour Pampa, cela signifie 700€ de subventions annuelles, pour 20 représentations et 16 bénévoles à temps plein. « Je pense que c'est le problème de notre génération » regrette Loyse, sans pour autant se laisser abattre : « Il faut qu'on se débrouille par nous-même. Ca signifie inventer totalement autre chose »

 Malgré ces difficultés, elle insiste sur le prix modique des billets. 5 €, pas plus. « Cela nous tient vraiment à cœur, parce que nous voulons rester accessibles à tous » explique-t-elle, déterminée à attirer les habitants de la campagne environnante et à les convaincre d'envoyer leurs enfants aux représentations jeune public prévues dans la journée. « Mais le plus étonnant, c'est que la réaction des gens est souvent de nous dire « 5€ ? Mais vous êtes du théâtre amateur » Comme si la valeur du spectacle dépendait de son prix.

 Ils ne sont pourtant pas les seuls. A Villeréal, le collectif La vie brève fixe à 10 € l'entrée de ses spectacles. Pour le Nouveau Théâtre Populaire, c'est 5€. Et chers ou non, les acteurs de Pampa, actifs sur des scènes nationales, au cinéma et à la télévision, se défendent de toute façon de faire preuve d'amateurisme. « Certes, nous jouons pour des entrées à 5€ et sans vrai décor, mais nous sommes des professionnels. Et nous avons une vraie exigence de créativité et d'écriture »

 Soigner ses mots, parler à tous

 L'amour des textes – les leurs comme ceux des autres - est central. La programmation éclectique du festival est un choix. Les grands classiques (Ivanov, de Tchekhov, Comme il vous plaira, de Shakespeare) côtoient des œuvres contemporaines et plusieurs cartes blanches à des compagnies locales. Cette année, Pampa fait aussi le choix d'ouvrir sa scène à des spectacles « pour enfants » : Pinocchio, et Alice ou quel genre de problème te pose le fait d'être un lapin. L'occasion d'une vraie redécouverte : « Les gens ramènent toujours ces pièces aux dessins animés » s'amuse Loyse « Mais avant d'être des Disney, c'était de la littérature, des romans très bien écrits »

 Ce désir de retrouver les textes en intégrant jusqu'aux plus jeunes rejoint l'idée du tarif bas : Pampa refuse d'exclure. Pour les acteurs, la vraie victoire serait d'attirer jusqu'au théâtre ceux qui auraient d'ordinaire passé leur chemin. Ce désir d'ouverture ne va pas sans une conscience aïgue du territoire qui les accueille.

 Les difficultés économiques et sociales de Sainte-Foy-La-Grande, la ville voisine, « sinistrée » selon Loyse, les pousse à s'engager. « Au-delà de l'art" confie Loyse, "on partage une envie politique et sociale de faire bouger les choses à notre petit niveau, avec nos petits moyens. On se rend compte de la détresse de certains, et on a envie de lutter contre leur isolement. Voire, plus tard, de les faire écrire avec nous » Un projet d'atelier-théâtre avec les habitants de la Bastide est aujourd'hui dans les cartons. Comme le reste, il exigera d'eux un peu de moyens matériels, et beaucoup d'énergie.

Pampa 2016

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : Pampa

Partager sur Facebook
Vu par vous
8090
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !