12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Journal d'un monstre: une pépite jeune public au Glob Théâtre

06/04/2009 |

Visuel Journal d'un monstre

Il est rassurant de se rendre compte que certains artistes ne prennent pas les enfants pour des pions. Que le règne du chérubin passif et consommateur peut-être détourné pour lui ouvrir les yeux sur un univers fantastique où le monstre contemporain remplace la fée clochette. Où les questions d'humanité et d'altérité peuvent être traitées dans un matériau brut et violent qui, suggéré plus que montré, sous-entend toute la complexité de nos sociétés. Qu'est-ce qu'un monstre, un vrai, non pas celui caché sous notre lit? C'est la question que pose Florence Lavaud dans son spectacle présenté au Glob Théâtre jusqu'au 10 avril. Une adaptation toute en intelligence et en finesse d'une nouvelle de Richard Matheson écrite en 1950 et parue sous le titre original « Born of Man and Woman ».


Une re-création bienheureuse

« Journal d'un monstre » est la première adaptation théâtrale de la nouvelle de Matheson. Une belle intuition pour la metteuse en scène qui n'avait jamais oublié cette lecture faite à l'âge de 15 ans. Créée une première fois en 2002, la pièce avait dû arrêter de tourner pour des questions logistiques, un décor beaucoup trop lourd à monter et trop onéreux. Pourtant apprécié du public et des professionnels, le monstre s'en était retourné à sa cave, patientant tranquillement jusqu'à sa ressortie publique en 2008. Une libération qui en valait la peine, n'était-ce que pour apprécier le travail de matérialisation du texte, cette mise en espace issue de l'imagination fertile de Florence Lavaud et de ses collaborations très réussies avec le comédien Karim Kadjar et l'équipe de création lumière, musique, costumes et accessoires. De cette cohésion artistique est né un joli monstre, un pied de nez aux gardiens de la fiction, tortionnaires voulant enfermer leur étrangeté à triple tours alors que celui-ci gagnait à être exposé. Une aventure littéraire et artistique également, pour une nouvelle figée sur papier dont l'auteur n'aurait jamais imaginé la voir un jour portée à la scène.

Une mise en scène aux confins de l'étrangeté
Il faut admettre que le spectacle vivant a toujours été téméraire en matière de jeune public. Prompte à créer des univers plus fantastiques que magiques, il en résulte souvent une production exigeante et inattendue, dans laquelle le monde de l'enfance sort des sentiers battus pour proposer une dimension impalpable entre le réel et l'imaginaire. Un entre-deux pouvant être quelquefois dérangeant et effrayant, se propageant par touches finement disséminées mais jamais gratuitement. Le « Journal d'un monstre » est de cette veine là, de cette facture troublante qui porte sur scène le cauchemar humain, ici sous la forme d'un être monstreux. Remarquable lorsqu'on y réfléchit de plus près car se faisant par le biais d'artifices artisanaux et desuets comparés à l'artillerie lourde de l'industrie cinématographique. C'est là toute l'ingéniosité de cette mise en scène qui met à profit les outils dont elle dispose pour en tirer le meilleur d'eux- mêmes. S'appuyant sur le jeu du comédien toujours juste dans l'hystérie, la monstruosité ou l'enfance, chaque mouvement est interrogé pour faire progressivement de cet être le monstre qu'on veut qu'il soit. Chaque paragraphe de cette micro nouvelle est revisité sous le prisme de créateurs qui réunissent leur technicité pour donner vie aux silences entre les mots, pour donner l'illusion d'un soir de pluie ou d'un bruit de chaine. Une immersion totale dans cette cave de la honte qui cache en son sein un personnage de fiction rappelant par bien des façons certains faits divers plus contemporains.

Monstre de science-fiction ou monstrueuse humanité?
« Aujourd'hui maman m'a appelé monstre ... Je me demande qu'est-ce que c'est qu'un monstre. » C'est sur ces mots que débute la pièce et c'est bien-entendu sur ces paroles que jouera le propos. Enfermé par ses parents à la cave, ce qui était un petit garçon de huit ans se transforme bientôt en monstre, confronté à l'hostilité extérieure. La question se pose, éclatante de sincérité car transposée dans la bouche d'un enfant malgré tout: qui est le véritable monstre dans cette histoire ? Peu de mots pour le dire mais un sens du phrasé et de la situation qui imposent l'ambiguïté et la dualité. Dans cette cave le temps de la lecture s'étire en habitant le personnage et les lieux, le sens de la nouvelle s'incarne en trois dimensions. Effaçant toute trace de naïveté, la mise en image est parlante et pleine d'enseignements. Le théâtre fantastique au service d'une parole individuelle et collective, certains auteurs tels qu' Edward Bond y avaient déjà pensé ... ici adapté pour le jeune public il se révèle être une évidence. Saluons dès lors le talent de Florence Lavaud, celui d'avoir su déceler dans cet écrin de texte une matière théâtrale féconde. Plus proche d'un laboratoire qu'une scène desordonnée, sa compagnie le "Chantier-Théâtre" scrute avec vivacité et sensibilité le monde de l'enfance dans le but avoué de provoquer des expériences visuelles au service du geste et de la parole. Et c'est avec élégance que l'alchimie s'opère, convoquant sur le plateau l'esprit de Matheson allié au savoir-faire d'une ordonnatrice de rêve éveillé, à l'imaginaire théâtral bien aiguisé.

Hélène Fiszpan

Journal d'un monstre mise en scène par Florence Lavaud, tiré de la nouvelle de Richard Matheson.
Au Glob Théâtre jusqu'au 10 avril. Renseignements et réservations: 05 56 69 06 66 / http://www.globtheatre.net/

Partager sur Facebook
Vu par vous
1044
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !