Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Journées du patrimoine : à la découverte de l’orient de Guillaumet

12/09/2018 | Derrière l’exposition Gustave Guillaumet se cache l’histoire rocambolesque d’un tableau

Restauration de La Famine à Loix

Le musée des Beaux-Arts de La Rochelle présente une exposition exceptionnelle sur le peintre Guillaumet (1840-1887), reconnu d’intérêt national par le Ministère de la Culture parmi 20 expositions françaises. Visible au rez-de-chaussée du musée, l’exposition reste à découvrir lors des portes ouvertes du musée des Beaux Arts pour les deux journées du patrimoine ce week-end, avant de partir à Limoges (du 19 octobre au 4 février), puis à Roubaix. Pour ses derniers jours, le musée des Beaux-arts organise des concerts de musique berbère avec dégustation de cornes de gazelle et thé.

C’est une histoire rocambolesque qui est à l’origine de cette exposition. « A la base, le musée s’est constitué autour de l’œuvre d’Eugène Fromentin, un peintre orientaliste né et mort à La Rochelle », raconte la conservatrice Annick Notter, « Le musée s’est donc doté d’une collection d’œuvres orientalistes, dont deux œuvres majeurs de Gustave Guillaumet, un des artistes les plus emblématiques du genre. Un jour, un de ses descendants nous a contacté. Il avait vu nos tableaux, il nous a proposé de nous prêter ses collections. Il rêvait de voir un jour une rétrospective dédié au travail de son aïeul – il n’y a en avait pas eu une seule depuis 1899 ! ». L’équipe du musée décide de relever le défi. Une tâche ardue, les œuvres de Guillaumet étant disséminées entre plusieurs musées français comme Orsay ou Limoges, des collections privées et des musées nationaux algériens. Au cours de ses recherches, le musée retrouve la trace de La Famine, sans conteste l’œuvre la plus forte de Guillaumet, réalisée vers 1868.

Un tableau trop politique pour son temps

La Famine, détailsAvec La Famine, Guillaumet veut susciter la compassion. Ici, un détail de l'oeuvre.

A l’inverse de ses contemporains qui montrent un orient très chamarré et fantasmé, Guillaumet livre une vision très crue des réalités. Avec ce La Famine, il dépeint trois ans d’une grave famine en Algérie, conséquence de la colonisation et de la confiscation de terres arables aux tribus nomades au profit des colons. « Gustave Guillaumet peint ce grand tableau de 3,20 par 2,34 mètres avec les codes de la peinture d’histoire (1), à la manière des Scènes de massacre de Scio de Delacroix qu’il admire. Révolté, il veut indigner le public et susciter sa compassion », explique Annick Notter. A cause de sa forte connotation politique, le tableau fut mal reçu à sa présentation au Salon de 1869, jugé trop violent par la presse comme par le public. A la suite de cette expérience, Guillaumet abandonna définitivement la peinture d’Histoire pour se consacrer davantage à la peinture de genre. « Il s’attache dès lors à peindre des scènes des vies quotidienne des Algériens et réussi à se faire accepter jusque dans l’intimité des foyers, qu’il peint avec beaucoup d’empathie », poursuit la conservatrice. Il est le seul peintre l'époque à rentrer ainsi dans le quotidien des Algériens.

De Constantine à La Rochelle

A la mort de la veuve de Guillaumet, le tableau fut légué au musée d’Alger… Mais c’est dans les réserves du musée de Constantine qu’il est finalement retrouvé en 2014. Pour le musée des Beaux Arts de La Rochelle s’ensuivent alors des mois de rebondissements et de complications administratives : l’équipe met un an à recevoir l’autorisation d’aller voir le tableau, puis 9 mois pour obtenir le droit de le restaurer, et enfin 4 autres mois pour le faire sortir du territoire. Il arrive finalement en France en décembre 2017, où il est immédiatement pris en charge par le restaurateur Christian Morin, à Bergerac, qui recolle les morceaux, le rentoile et le monte sur un nouveau châssis en aluminium.

Campement

Campement fait partie des autres oeuvres de Guillaumet visible dans cette exposition.

Entre temps, le musée et la ville de La Rochelle ont lancé une campagne de financement participatif en vue d’obtenir 24 000€ pour financer la restauration du tableau. L’opération est un succès. Elle permet de l’envoyer pour restauration de sa peinture chez Pascale Brenelli, une restauratrice agréée basée à Loix, sur l’île de Ré. Un travail minutieux de 5 mois que la restauratrice réussit à réaliser en quatre, pour le vernissage de l’exposition début juin. Un double coup de maître pour le musée des Beaux-Arts, qui réalise ici la toute première exposition monographique dédiée à Guillaumet depuis 1899. Son descendant n’aura malheureusement pas le temps de la voir, il décédera avant son ouverture. Mais l’énergie déployée par l’équipe du musée des Beaux Arts de La Rochelle aura finalement été payante, puisque l’exposition a pu bénéficier de prêts exceptionnels du musée d’Orsay. « Outre trois grands tableaux de Salon, une cinquantaine de dessins a fait l’objet d’un prêt après avoir parfois nécessité une restauration préalable, un montage et un encadrement », précise Annick Notter. Des collectionneurs privés, la ville de Brantôme, les musées de Lille, Pau et de Carcassonne ont également prêtés leur Guillaumet, dont certains sont exposés pour la première fois. La scénographie de l’exposition du musée des Beaux-Arts sera reprise et adaptée aux collections des musées de Limoges et de Roubaix, qui possèdent eux-mêmes quelques toiles de Guillaumet et/ou de peintres orientalistes.

(1) style de peinture très en vogue à l’époque qui consistait à peindre des événements historiques ou liées à l’Antiquité.

 

La Séguia - Guillaumet

Après La Famine, Guillaumet s'attache aux scènes du quotidien, d'abord en exterieur, puis en interieur, comme ici avec La Séguia.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4904
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !