18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | Journées du Patrimoine : Bordeaux et la Métropole sortent le grand jeu

14/09/2015 | Depuis son label "ville d'art et d'histoire" obtenu en 2009, Bordeaux affiche fièrement son passé à l'occasion des journées européennes du patrimoine

La crypte de la Basilique Saint Seurin réouvre au public

Les 19 et 20 septembre prochain, la Métropole fait un saut dans le temps. Centrée autour du thème "Patrimoine du XXIème siècle, une histoire d'avenir", la 34ème édition des journées européenne du patrimoine proposera encore de belles surprises aux curieux comme aux amateurs d'Histoire. Avec 203 manifestations autour de 130 sites, cette mise en valeur du patrimoine local est aussi une occasion de mettre en lumière les nombreuses associations qui, par la culture, contribuent à faire vivre le territoire.

L’une des grandes nouveautés qui ponctuera ces deux jours de festivités, c’est la basilique Saint-Seurin, à Bordeaux qui rouvre les portes de sa crypte, l’un des plus anciens vestiges de l’histoire de la ville, dans des conditions d’accessibilité qu’elle « n’avait pas connue depuis les années 60 » selon Fabien Robert, adjoint au maire de Bordeaux en charge de la culture. Après plusieurs années d’études archéologiques, elle rouvrira ses portes officiellement ce samedi 19 septembre à 19 heures. L La soirée inaugurale à la Basilique Saint-Michel sera aussi l’un des moments forts : réalisée en partenariat avec la « Semaine digitale » et l’association Organ'Phantom, elle sera l’occasion d’un spectacle unique, entre projection graphique et concert d’orgue par Eva Darracq, organiste et professeur au Conservatoire de Bordeaux. Les plus jeunes ne seront pas oubliés, avec notamment de nombreuses animations proposées au Musée d’Aquitaine. Les ballades, entre le Grand Parc, les faubourgs de la Chartreuse et le centre ancien de Bordeaux, proposeront aussi de beaux moments de découverte. 

Des labels prestigieuxDepuis l’inscription du Port de la Lune au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 2007 et son label « Ville d’art et d’histoire », l’autrefois belle endormie affichera ce week-end toute sa diversité. Et ce n’est pas son statut de « European Best Destination » décerné cette année qui va l’en empêcher, bien au contraire. « Nous travaillons depuis 20 ans à la mise en valeur de notre patrimoine », soulignait ce matin le maire de Bordeaux, Alain Juppé. « Ces journées sont un moyen de mettre en lumière des édifices majeurs, et de justifier le statut de Bordeaux en tant que deuxième ville en matière de monuments historiques protégés. Cette mise en valeur du patrimoine local, c’est aussi une lutte pour l’intégration, un levier de développement et d’attractivité essentiel pour la ville ». 

Un contexte en débatsCes journées du patrimoine interviennent pourtant dans un contexte particulier, avec le projet de loi sur la création, le patrimoine et l’architecture qui sera débattu en Commission à l’Assemblée ce mercredi. Peu avare en critiques, le maire de Bordeaux a tenu à souligner sa crainte face à cette nouvelle loi. « Cela inquiète beaucoup les collectivités locales et tous les amoureux du patrimoine. Au nom de la simplification et de la décentralisation, le risque est que les collectivités se retrouvent toutes seules pour élaborer leur plan local d’urbanisme patrimonial. Le projet pose donc beaucoup de questions, notamment sur l’accompagnement scientifique et financier de l’Etat qui disparaît, mais aussi la façon de garantir la cohérence nationale des politiques qui seront menées et la pérennité des professions patrimoniales. Si ce projet de loi est voté, il faudra également redéfinir complètement le rôle des commissions nationales. Il fait donc l’unanimité contre lui », a souligné Alain Juppé.

En matière de Patrimoine plus récent, une balade proposée à vélo emmènera les curieux entre le Bois de Bordeaux et le nouveau stade, qu’il faudra désormais appeller... Matmut Atlantique, nouvelle qui a suscité l’ire du public lors de l’annonce le 3 septembre dernier. Pour Fabien Robert, il n’y a pas lieu à polémiquer sur ce nouveau nom, inscrit pour 10 ans. « Nous savions qu’il allait y avoir du naming et qu’une marque allait apposer son nom au Nouveau Stade, c’est déjà le cas avec Allianz à l’Arena de Munich ou à l’Allianz Riviera de Nice, c’est une pratique devenue courante ». Reste que le nom ne plaît pas beaucoup, et que les Ultramarines, groupe de supporters des Girondins, a lancé, quelques heures après que le nom soit dévoilé, une « consultation populaire » pour proposer cinq noms, justifiants : un stade c’est un patrimoine, pas un panneau publicitaire ambulant ». Stade Claude Bez, Stade du Port de la Lune ou encore Stade de Guyenne figurent parmi les propositions. Là encore, Fabien Robert a une réponse. « Ce groupe de supporters est-il prêt à mettre des millions sur la table ? » Il est sûr qu’avec un contrat signé par la Matmut qui s’établirait à 3,9 millions d’euros par an pendant dix ans, difficile de lutter contre... 

Des visites connectées Pour ceux qui voudraient prolonger la visite, la mise en ligne récente de deux applications mobiles peuvent les y aider. D’abord, « OhAhCheck », sorte de réseau social dédié aux amoureux du patrimoine (dont Bordeaux est une des villes pilotes avec Pau, Périgueux et Sarlat). Le but de cette application lancée en bêta en juillet dernier ? Tenter de faire découvrir des sites patrimoniaux et touristiques aux utilisateurs, le tout en partageant et en commentant les découvertes. Lors des journées du patrimoine, l’application organise un évènement spécial : une visite insolite d’un lieu patrimonial. Le 19 septembre sera aussi l’occasion pour le Musée d’Aquitaine de lancer sa toute nouvelle application mobile : baptisée Quantum Arcana, il s’agit d’un « serious game » qui compile 45 mini-jeux et aide à mieux comprendre les différents métiers du musée et leur rôle dans la conservation des œuvres. En attendant, le week-end s’annonce également chargé pour la Métropole, entre des ateliers musicaux à Piscine Les Bains, une promenade urbaine entre les châteaux à Cenon, la visite de la première Cité Castor de France (achevée en 1951) à Pessac et la découverte d’une ferme pédagogique à Mérignac, il y en aura pour tous les goûts et toutes les passions. 

Programme complet sur : www.bordeaux.fr/journees-europeennes-du-patrimoine

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4417
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !