Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Julie et Camille Berthollet, une vraie complicité pour la musique

21/08/2016 | Les soeurs Berthollet donnaient un concert ce vendredi soir dans l'église de St- Léon -sur- Vézère. Rencontre avec ces deux très jeunes femmes, de 17 et 19 ans.

Julie et Camille Berthollet, en répétition en l'église de Saint Léon sur Vézère

Révélée au grand public par l'étourdissant «Eté» de Vivaldi, à l'émission Prodiges en décembre 2014, Camille Berthollet, 17 ans, était l'invitée du festival du Périgord noir. Accompagnée de Julie, son aînée, âgée de 19 ans, elle a offert un magnifique concert ce vendredi soir, en l'église de Saint-Léon sur Vézère, consacré à Haendel, Ravel, Saint Saens, Beethoven. Rarement l'une sans l'autre, les deux soeurs, ont entamé une carrière prometteuse en solo et en duo. Elles partagent une vraie complicité dans leur passion pour la musique et dans la vie.

Le village de Saint-Léon-sur-Vézère, classé parmi les plus beaux villages de France, a quelque chose de magique avec son église, la Vézère et ses bords de rivière où touristes et locaux aiment se promener. Par cet après-midi d'été, quelques canoës glissent sur l'eau. Dans l'église, deux très jeunes femmes, maîtrisent à la perfection le violon, le violoncelle et le piano pour Camillle et le violon, l'alto et le piano pour Julie. Camille et Julie, ce sont les soeurs Berthollet. Agées respectivement de 17 et de 19 ans, elles répètent le concert qu'elles proposeront le soir même dans le cadre du festival du Périgord noir. "C'est notre première venue en Périgord. Ce festival jouit d'une belle renommée et privilégie les jeunes solistes. Nous avons accepté l'invitation, notre emploi du temps le permettait. Et l'endroit a quelque chose de fabuleux."
Depuis leur plus jeune âge, les deux soeurs, originaires de Haute-Savoie, entourées de parents bienveillants, mélomanes, mais non musiciens, partagent une passion commune pour la musique. Julie, l'aînée,  a débuté le violon à 4 ans et Julie a "complètement flashé sur le violoncelle à l'âge de 3 ans.  Les deux jeunes femmes ont toutes deux entamé une carrière en solo et en duo. Camille et Julie ont déjà remporté plusieurs concours internationaux. Leur parcours, elles le doivent à beaucoup de travail et de passion. Les soeurs Berthollet jouent aujourd'hui très souvent en duo. "Entre nous, il n'y a aucune rivalité, mais beaucoup de complicité. Etre soeurs et partager une passion commune, c'est une chance. Nous nous connaissons depuis toujours, nous savons comment l'autre réagit, c'est une vraie force, précise Camille.

Un deuxième disque à l'automne

"Lorsque nous préparons un concert en duo, le choix des compositeurs et des morceaux se fait en commun. Nous sommes souvent d'accord," poursuit Julie. Vendredi soir, elles ont choisi Ravel, Beethoven, Vittorio Monti, Haendel. Julie a largement participé au premier disque de Camille, publié chez Warner dans la foulée de l'émission Prodiges, actuellement disque d'or, une belle performance. Un second disque est en préparation : la sortie est annoncée pour l'automne, mais les deux soeurs ne veulent pas dévoiler le contenu.
Les deux jeunes femmes partagent leur temps entre les concerts, les tournées en France et à l'étranger. Si la musique occupe une très large place dans leur vie, les deux soeurs apprécient également aller au cinéma, lire ou encore faire du sport. "Nous prenons aussi le temps de partager des moments avec nos amis. C'est important. Notre vie n'est pas si différente que celle des autres jeunes de notre âge, insiste la cadette. Julie et Camille poursuivent leurs rêves. Le premier serait de jouer dans une grande salle, le Carnegie Hall à New-York ou encore le Musikverein de Vienne.  Etre dirigée par un grand chef d'orchestre, tel que le vénézuelien Gustavo Dudamel Ramírez, serait tout simplement génial, s'exclame Camille, en secouant légèrement ses boucles rousses.  Depuis deux ans, les soeurs Berthollet donnent une visibilité à la musique classique au delà des fréquences habituelles. "Nous assistons aujourd'hui à l'émergence d'une jeune génération de solistes en musique classique. On s'en rend compte dans les concours internationaux et dans les écoles de musique en France et à l'international. C'est très positif, observe Julie.  Que rêver de plus ? «Maintenant, j'aimerais jouer de beaux instruments, dit Camille, j''aimerais bien qu'on m'en propose un ou qu'on me soutienne pour en financer un, par mécénat par exemple. Un stradivarius ? Le rêve".  

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
10003
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !