Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

28/02/20 : Les producteurs des Pyrénées-Atlantiques reviennent chargés de médailles du Salon International de l'Agriculture : 95 au total, dont 19 médailles d'or, 41 médailles d'argent et 35 de bronze, produits et vins confondus.

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Gironde: 17 830 candidats aux municipales

    Lire

    Municipales: Dans les 535 communes de Gironde, ce sont 17 830 candidats qui se sont déclarés pour 8 887 sièges à pourvoir. Dans toutes les communes du département au moins une liste a été déposée. Dans les 231 communes de plus de 1 000 habitants, 496 listes ont été déposées soit 13 102 candidats (52% d’hommes et 47% de femmes) pour 5183 sièges à pourvoir. Bordeaux compte le plus grand nombre de listes, 10 listes déposées suivi de Mérignac avec 9 listes.

  • 28/02/20 | Municipales: 6 communes sans candidats dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Dans les 546 communes des Pyrénées-Atlantiques, 11 088 candidats se sont déclarés pour 7392 sièges à pourvoir. A Arrien, Urost, Higuères Souye, Pardies Pietat, Etsaut et Escout aucun candidat ne s'est présenté. Aucune élection ne pourra être organisée pour ce 1er tour. De nouveaux candidats pourront se déclarer entre les 2 tours et les élections pourront ainsi se tenir au 2nd tour. Si aucune candidature n’intervient pour le 2nd tour. Le préfet de département nomme alors une délégation spéciale chargée de gérer les affaires courantes de la commune et d’organiser de nouvelles élections dans un délai de 3 mois.

  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Kimsooja reçoit la médaille de la ville de Poitiers

17/01/2020 | Le maire de Poitiers, Alain Claeys, a remis à Kimsooja, artiste sud-coréenne qui a élaboré la 1re édition de l'exposition Traversées, la médaille de la ville.

Ce vendredi 10 janvier, Kimsooja a reçu des mains d'Alain Claeys, le maire de Poitiers, la médaille de la ville

L’artiste sud-coréenne Kimsooja a reçu ce vendredi 10 janvier des mains d’Alain Claeys, le maire de Poitiers, la médaille de la ville. Une reconnaissance pour celle qui a bénéficié d’une carte blanche pour installer l’exposition contemporaine, culturelle et patrimoniale sur la ville. Dans le même temps, elle a reçu un parapluie blanc de la célèbre et réputée fabrique de parapluies située Grand’rue à Poitiers. De quoi peut-être l’inspirer pour un prochain défi artistique ? En tout cas, Kimsooja semble être sous le charme de Poitiers. Elle l’a promis, elle reviendra notamment pour conseiller le prochain artiste à investir la ville pour la prochaine édition de Traversées dans deux ans.

Il est 17 heures, ce vendredi 10 janvier. Kimsooja, artiste sud-coréenne qui a élaboré l’exposition mêlant valorisation du patrimoine et découvertes d’oeuvres d’art contemporaines, arrive dans le bureau du maire de  Poitiers accompagnée par sa délégation. L’artiste s’apprête à recevoir la médaille de la ville. « Quand nous sommes partis dans cette aventure pour vous donner une carte blanche, j’étais partagé entre de l’enthousiasme et de l’interrogation », se souvient le maire, Alain Claeys. Au sein de la ville, le projet avait essuyé quelques critiques. « Certains se sont demandés pourquoi on faisait venir une artiste de l’extérieur, alors qu’il y en a beaucoup sur Poitiers. J’ai trouvé ce genre de réflexion stupide. Malgré le choix de Kimsooja avec une renommée internationale, la partie n’était pas gagnée… »

Traversées : le plus beau cadeau offert aux Poitevins

Cependant Alain Claeys ne regrette rien. Le maire a loué et apprécié le travail réalisé par Kimsooja pour la première édition de Traversées. « Elle a choisi, elle a conçu la traversée de Poitiers. Elle a donné sa vision de notre ville et ses coups de coeur. » C’est elle qui a retenu les différents lieux mis en avant et où sont exposées les différentes oeuvres. Du palais des ducs d’Aquitaine, à la sacristie de la chapelle Saint-Louis, au baptistère Saint-Jean, l’église Saint-Radegonde en passant par le faubourg du Pont Neuf et le confort moderne. « Vous avez partagé toute votre sensibilité pour découvrir ces lieux. Cela nous vous le devons car ce sont vos choix. » Des choix qui ont séduit les Poitevins et touristes, puisqu’à ce jour plus de 130 000 personnes ont déjà pu profiter de cette exposition dans les différents lieux de la ville. Kimsooja a su allier patrimoine et art contemporain. Les écoliers poitevins ont pu découvrir également leur ville, puisque plus de 500 enfants ont visité Traversées avec leurs enseignants. Traversées, une occasion de découvrir ou plutôt redécouvrir Poitiers. « Combien de Poitevins ont découvert le baptistère Saint-Jean, ont pris conscience que la tour Maubergeon était intégrée au palais des ducs d’Aquitaine. Je pense que c’est le plus beau cadeau que vous avez pu offrir aux Poitevins ». 

En plus de la médaille, Kimsooja a eu en cadeau un parapluie blanc de la fabrique située Grand'rue à Poitiers. Un accessoire qui pourrait l'inspirer pour une oeuvre future ?

C’est avec une certaine émotion que l’artiste a reçu la médaille de la ville remise par le maire, Alain Claeys. Il en a d’ailleurs profité pour lui remettre un cadeau supplémentaire. « Il vient de la Grand’rue, lui indique-t-il en tendant le papier cadeau d’une forme singulière. Je sais que vous  avez beaucoup aimé ce vieux magasin, celui de fabrique de parapluies. C’est avec plaisir que nous avons choisi de vous en offrir un » Une fois le papier cadeau ouvert, Kimsooja dévoile un beau parapluie de couleur blanche et partage une anecdote autour de cet accessoire qui peut devenir symbolique. « J’ai eu un projet autour du parapluie en lien avec les réfugiées quand j’étais  à New-York. Cela n’avait pas pu se faire… » peut-être que ce parapluie poitevin fera partie d’une de ces prochaines oeuvres.  

Partager sa médaille avec tout le monde

En tout cas, Kimsooja semble être totalement tombée sous le charme de Poitiers. « Quand je viens ici, j’ai l’impression de revenir à la maison », sourit-elle. Elle qui a déposé ses valises ou plutôt son conteneur à Poitiers, avec son oeuvre intitulée « Kimsooja, Bottari 1999-2019 ». Dans ce conteneur bariolé de couleurs, échoué sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean,  ses affaires y sont entreposées. « Je me sens vraiment chez moi. J’ai pris conscience que vous m’aviez laissé les clés de la ville. Une décision forte ». Sachant que Poitiers lui a apporté beaucoup, Kimsooja est vraiment reconnaissante vis-à-vis de la confiance qu’on lui a donnée . « J’ai beaucoup appris du point de vue historique sur cette ville. Ça va approfondir mon avenir artistique ». 

Alain Claeys et Kimsooja pose devant un cliché de l'oeuvre Archive of mind en évidence dans le bureau du maire de Poitiers

L’artiste en a profité  pour remercier tout le monde, le maire, le conseil municipal, la direction artistique de Traversées, pour la reconnaissance de son travail et la confiance qui lui a été accordée. « On devrait faire des copies de cette médaille pour la partager avec tout le monde, chaque citoyen, tous ceux qui ont participé à Traversées », indique-t-elle remplie d’enthousiasme. Kimsooja va sortir grandie encore plus de cette expérience où elle a pu partager ses valeurs et ses oeuvres dans un lieu qui lui était pourtant inconnu Traversées il y a encore quelques mois. « Je pense que j’ai réalisé ici le projet de mes rêves. J’ai pu m’exprimer à l’échelle d’une ville, c’est la première fois qu’on me proposait cela. Ça doit être le rêve de tous les artistes ».

Fort de ce succès, il devrait y avoir une deuxième édition de Traversées dans deux ans avec un nouvel artiste qui aurait également carte blanche. Poitiers se veut être une ville créatrice et de créativité. Kimsooja a d’ores et déjà promis d’aider et de conseiller son successeur dans cette tâche. « Je reviendrai volontiers soutenir le prochain artiste pour la prochaine édition de Traversées », conclut-elle. 

Il ne reste plus que ce week-end pour découvrir Traversées\Kimsooja. L'exposition se termine le 19 janvier. 

Plus d'informations : www.traversees-poitiers.fr

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2776
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !