Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Kimsooja reçoit la médaille de la ville de Poitiers

17/01/2020 | Le maire de Poitiers, Alain Claeys, a remis à Kimsooja, artiste sud-coréenne qui a élaboré la 1re édition de l'exposition Traversées, la médaille de la ville.

Ce vendredi 10 janvier, Kimsooja a reçu des mains d'Alain Claeys, le maire de Poitiers, la médaille de la ville

L’artiste sud-coréenne Kimsooja a reçu ce vendredi 10 janvier des mains d’Alain Claeys, le maire de Poitiers, la médaille de la ville. Une reconnaissance pour celle qui a bénéficié d’une carte blanche pour installer l’exposition contemporaine, culturelle et patrimoniale sur la ville. Dans le même temps, elle a reçu un parapluie blanc de la célèbre et réputée fabrique de parapluies située Grand’rue à Poitiers. De quoi peut-être l’inspirer pour un prochain défi artistique ? En tout cas, Kimsooja semble être sous le charme de Poitiers. Elle l’a promis, elle reviendra notamment pour conseiller le prochain artiste à investir la ville pour la prochaine édition de Traversées dans deux ans.

Il est 17 heures, ce vendredi 10 janvier. Kimsooja, artiste sud-coréenne qui a élaboré l’exposition mêlant valorisation du patrimoine et découvertes d’oeuvres d’art contemporaines, arrive dans le bureau du maire de  Poitiers accompagnée par sa délégation. L’artiste s’apprête à recevoir la médaille de la ville. « Quand nous sommes partis dans cette aventure pour vous donner une carte blanche, j’étais partagé entre de l’enthousiasme et de l’interrogation », se souvient le maire, Alain Claeys. Au sein de la ville, le projet avait essuyé quelques critiques. « Certains se sont demandés pourquoi on faisait venir une artiste de l’extérieur, alors qu’il y en a beaucoup sur Poitiers. J’ai trouvé ce genre de réflexion stupide. Malgré le choix de Kimsooja avec une renommée internationale, la partie n’était pas gagnée… »

Traversées : le plus beau cadeau offert aux Poitevins

Cependant Alain Claeys ne regrette rien. Le maire a loué et apprécié le travail réalisé par Kimsooja pour la première édition de Traversées. « Elle a choisi, elle a conçu la traversée de Poitiers. Elle a donné sa vision de notre ville et ses coups de coeur. » C’est elle qui a retenu les différents lieux mis en avant et où sont exposées les différentes oeuvres. Du palais des ducs d’Aquitaine, à la sacristie de la chapelle Saint-Louis, au baptistère Saint-Jean, l’église Saint-Radegonde en passant par le faubourg du Pont Neuf et le confort moderne. « Vous avez partagé toute votre sensibilité pour découvrir ces lieux. Cela nous vous le devons car ce sont vos choix. » Des choix qui ont séduit les Poitevins et touristes, puisqu’à ce jour plus de 130 000 personnes ont déjà pu profiter de cette exposition dans les différents lieux de la ville. Kimsooja a su allier patrimoine et art contemporain. Les écoliers poitevins ont pu découvrir également leur ville, puisque plus de 500 enfants ont visité Traversées avec leurs enseignants. Traversées, une occasion de découvrir ou plutôt redécouvrir Poitiers. « Combien de Poitevins ont découvert le baptistère Saint-Jean, ont pris conscience que la tour Maubergeon était intégrée au palais des ducs d’Aquitaine. Je pense que c’est le plus beau cadeau que vous avez pu offrir aux Poitevins ». 

En plus de la médaille, Kimsooja a eu en cadeau un parapluie blanc de la fabrique située Grand'rue à Poitiers. Un accessoire qui pourrait l'inspirer pour une oeuvre future ?

C’est avec une certaine émotion que l’artiste a reçu la médaille de la ville remise par le maire, Alain Claeys. Il en a d’ailleurs profité pour lui remettre un cadeau supplémentaire. « Il vient de la Grand’rue, lui indique-t-il en tendant le papier cadeau d’une forme singulière. Je sais que vous  avez beaucoup aimé ce vieux magasin, celui de fabrique de parapluies. C’est avec plaisir que nous avons choisi de vous en offrir un » Une fois le papier cadeau ouvert, Kimsooja dévoile un beau parapluie de couleur blanche et partage une anecdote autour de cet accessoire qui peut devenir symbolique. « J’ai eu un projet autour du parapluie en lien avec les réfugiées quand j’étais  à New-York. Cela n’avait pas pu se faire… » peut-être que ce parapluie poitevin fera partie d’une de ces prochaines oeuvres.  

Partager sa médaille avec tout le monde

En tout cas, Kimsooja semble être totalement tombée sous le charme de Poitiers. « Quand je viens ici, j’ai l’impression de revenir à la maison », sourit-elle. Elle qui a déposé ses valises ou plutôt son conteneur à Poitiers, avec son oeuvre intitulée « Kimsooja, Bottari 1999-2019 ». Dans ce conteneur bariolé de couleurs, échoué sur le parvis de la cathédrale Saint-Jean,  ses affaires y sont entreposées. « Je me sens vraiment chez moi. J’ai pris conscience que vous m’aviez laissé les clés de la ville. Une décision forte ». Sachant que Poitiers lui a apporté beaucoup, Kimsooja est vraiment reconnaissante vis-à-vis de la confiance qu’on lui a donnée . « J’ai beaucoup appris du point de vue historique sur cette ville. Ça va approfondir mon avenir artistique ». 

Alain Claeys et Kimsooja pose devant un cliché de l'oeuvre Archive of mind en évidence dans le bureau du maire de Poitiers

L’artiste en a profité  pour remercier tout le monde, le maire, le conseil municipal, la direction artistique de Traversées, pour la reconnaissance de son travail et la confiance qui lui a été accordée. « On devrait faire des copies de cette médaille pour la partager avec tout le monde, chaque citoyen, tous ceux qui ont participé à Traversées », indique-t-elle remplie d’enthousiasme. Kimsooja va sortir grandie encore plus de cette expérience où elle a pu partager ses valeurs et ses oeuvres dans un lieu qui lui était pourtant inconnu Traversées il y a encore quelques mois. « Je pense que j’ai réalisé ici le projet de mes rêves. J’ai pu m’exprimer à l’échelle d’une ville, c’est la première fois qu’on me proposait cela. Ça doit être le rêve de tous les artistes ».

Fort de ce succès, il devrait y avoir une deuxième édition de Traversées dans deux ans avec un nouvel artiste qui aurait également carte blanche. Poitiers se veut être une ville créatrice et de créativité. Kimsooja a d’ores et déjà promis d’aider et de conseiller son successeur dans cette tâche. « Je reviendrai volontiers soutenir le prochain artiste pour la prochaine édition de Traversées », conclut-elle. 

Il ne reste plus que ce week-end pour découvrir Traversées\Kimsooja. L'exposition se termine le 19 janvier. 

Plus d'informations : www.traversees-poitiers.fr

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3326
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !