Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/07/20 | Sécheresse : le département de la Haute-Vienne placé en vigilance

    Lire

    En Haute-Vienne, le débit des cours d’eau ainsi que le niveau des eaux souterraines accusent une baisse régulière préjudiciable aux milieux aquatiques et au niveau global de la ressource. Dans ces conditions, le préfet a décidé de prendre un arrêté reconnaissant cet état de vigilance pour l’ensemble du département. Tous les usagers de l’eau sont appelés à faire preuve de civisme et d’éco-responsablilité en modérant leur consommation.

  • 07/07/20 | Charente-Maritime : un emprunt de 22 millions € pour le Département

    Lire

    Le Département 17 tient sa session d'été du 6 au 10 juillet. Les finances y tiennent une place importante. Son président Dominique Bussereau estime à 47 millions € les recettes en moins d'ici fin 2020. Dont 40 millions rien qu'en droit de mutation. Se prévoyant une marge, le président met au vote cette semaine un budget supplémentaire à 57 millions €, avec un emprunt à 22 millions. Cinq millions seront dévolus aux primes des agents, 2 millions aux associations et 12 millions pour les routes.

  • 07/07/20 | Lascaux lance sa saison estivale

    Lire

    Les visiteurs étaient au rendez-vous avec plus de 5000 personnes accueillies lors du week-end de réouverture de Lascaux, les 4 et 5 juillet. Les visiteurs peuvent profiter tout l'été de visites "prestige", organisées chaque fin de journée pour ceux qui veulent se retrouver en tout petit groupe (12 personnes maximum), loin de l'affluence de la journée et avec un médiateur pendant deux heures. Des sessions acoustiques seront organisées tous les 15 jours au sein de la reproduction de la grotte. Plus d'infos : www.lascaux.fr

  • 07/07/20 | Un plan de développement ambitieux pour le Futuroscope

    Lire

    Le Département de la Vienne et le Futuroscope consolident leur partenariat. L’Assemblée Départementale a voté à l’unanimité lors de la Décision Modificative du 3 juillet un cadre juridique sécurisé qui permet au Futuroscope d'évoluer. Ce plan passe par la conception de trois attractions majeures, la création d’une nouvelle zone de tourisme et loisirs, un « Resort » aux portes du Parc, intégrant sur 224 000 m2 supplémentaires, deux hôtels thématisés, un restaurant nouvelle génération et un parc aqua-ludique. C’est un ambitieux plan d’investissements de 304 millions d’euros qui va voir le jour d’ici 2030.

  • 07/07/20 | Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière réouvre ses visites

    Lire

    Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière va reprendre les visites guidées à partir du vendredi 10 juillet. L'occasion de découvrir ce site qui produit grâce à l’eau de la rivière Maulde l’équivalent de la consommation en électricité d’une ville de 40 000 habitants chaque année. Le port du masque est obligatoire et les horaires de visites ont été réaménagés pour permettre d’accueillir du public en toute sécurité. Visites en extérieur uniquement et réservation obligatoire au 05 34 39 88 70 ou à visites.edf.vassiviere@manatour.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'actualité du roman : Leurs enfants après eux

29/11/2018 | Nicolas Mathieu : Leurs enfants après eux- Actes Sud-août 2018- 426 pages- 21,8€

Nicolas Mathieu : Leurs enfants après eux- Actes Sud-août 2018- 426 pages- 21,8€

Nous sommes dans la vallée de Heillange, du nom d’une petite ville (de fiction) située sans doute en Moselle, jadis sous occupation allemande entre 1871 et 1918 ; avec ses entreprises métallurgiques qui firent la prospérité puis la ruine des habitants, à la fin du XXème : Metalor, Socogem. Le récit débute comme un roman noir – une disparition d’un jeune homme suite à une violente bagarre, jamais élucidée -mais très vite, on s’éloigne de toute dimension criminelle pour y revenir parfois, fugacement. Mais sans se dérober à la prégnance d’une autre forme de violence, sociale, subie. Voilà le cadre général du second livre de Nicolas Mathieu qui vient de recevoir le prix Goncourt.

Pendant quatre étés, tous les deux ans, le lecteur suit l’itinéraire d’adolescents de leur quatorzième à leur vingtième année, qui se clôt avec la coupe du monde de football de 1998. Il y a là Anthony, « têtu et beau », en dépit de son oeil mi-clos, Hacine et Steph. Les deux premiers fils d’ouvriers, la troisième issue de la classe moyenne locale. Gravitent autour d’eux d’autres personnages, les parents des garçons, les ami(es) des héros ; et aussi le décor aveugle de l’ancienne usine, troué par les vitres cassées, dézinguées par les enfants, la statue géante de la Vierge qui domine la vallée «  monstre de piété qui, du haut de ses 10 mètres, veillait sur le sommeil des ouvriers », l’Usine le bistrot bien nommé théâtre de l’unique manifestation collective du récit et enfin, le lac où garçons et filles traînent l’ennui universellement partagé des vacances scolaires. Ne manque que la fausse évasion symbolisée par ces motocyclettes, Yamaha ou Suzuki, qui volent de main en main pour tracer des parcours minuscules. Le feston brutal de ces jeunes destinées se mesure dans la ronde non pas tant du désir amoureux, que dans le contact, chair à chair ; dans les essais ce que pourrait être, ailleurs, une vie différente, et que les filles paraissent réussir mieux que les garçons. Et pour raconter ce récit d’initiation contrariée, un style qui s’efface devant les personnages pour dire, avec la lucidité des vaincus ce qui aurait pu être et qui ne sera pas. Et c’est l’une des réussites majeures du roman que cette auto-analyse, souvent lapidaire, que tous les personnages font d’eux-mêmes et de leur condition sociale.

Nicolas Mathieu continue ainsi un parcours littéraire brillamment entamé avec Aux animaux la guerre, parfait roman noir et élégie pour la classe ouvrière des périphéries ( édité par Actes Sud collection Babel).

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : Mollat

Partager sur Facebook
Vu par vous
7642
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !