Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'actualité du roman : Leurs enfants après eux

29/11/2018 | Nicolas Mathieu : Leurs enfants après eux- Actes Sud-août 2018- 426 pages- 21,8€

Nicolas Mathieu : Leurs enfants après eux- Actes Sud-août 2018- 426 pages- 21,8€

Nous sommes dans la vallée de Heillange, du nom d’une petite ville (de fiction) située sans doute en Moselle, jadis sous occupation allemande entre 1871 et 1918 ; avec ses entreprises métallurgiques qui firent la prospérité puis la ruine des habitants, à la fin du XXème : Metalor, Socogem. Le récit débute comme un roman noir – une disparition d’un jeune homme suite à une violente bagarre, jamais élucidée -mais très vite, on s’éloigne de toute dimension criminelle pour y revenir parfois, fugacement. Mais sans se dérober à la prégnance d’une autre forme de violence, sociale, subie. Voilà le cadre général du second livre de Nicolas Mathieu qui vient de recevoir le prix Goncourt.

Pendant quatre étés, tous les deux ans, le lecteur suit l’itinéraire d’adolescents de leur quatorzième à leur vingtième année, qui se clôt avec la coupe du monde de football de 1998. Il y a là Anthony, « têtu et beau », en dépit de son oeil mi-clos, Hacine et Steph. Les deux premiers fils d’ouvriers, la troisième issue de la classe moyenne locale. Gravitent autour d’eux d’autres personnages, les parents des garçons, les ami(es) des héros ; et aussi le décor aveugle de l’ancienne usine, troué par les vitres cassées, dézinguées par les enfants, la statue géante de la Vierge qui domine la vallée «  monstre de piété qui, du haut de ses 10 mètres, veillait sur le sommeil des ouvriers », l’Usine le bistrot bien nommé théâtre de l’unique manifestation collective du récit et enfin, le lac où garçons et filles traînent l’ennui universellement partagé des vacances scolaires. Ne manque que la fausse évasion symbolisée par ces motocyclettes, Yamaha ou Suzuki, qui volent de main en main pour tracer des parcours minuscules. Le feston brutal de ces jeunes destinées se mesure dans la ronde non pas tant du désir amoureux, que dans le contact, chair à chair ; dans les essais ce que pourrait être, ailleurs, une vie différente, et que les filles paraissent réussir mieux que les garçons. Et pour raconter ce récit d’initiation contrariée, un style qui s’efface devant les personnages pour dire, avec la lucidité des vaincus ce qui aurait pu être et qui ne sera pas. Et c’est l’une des réussites majeures du roman que cette auto-analyse, souvent lapidaire, que tous les personnages font d’eux-mêmes et de leur condition sociale.

Nicolas Mathieu continue ainsi un parcours littéraire brillamment entamé avec Aux animaux la guerre, parfait roman noir et élégie pour la classe ouvrière des périphéries ( édité par Actes Sud collection Babel).

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : Mollat

Partager sur Facebook
Vu par vous
6833
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !