Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/09/21 : Bègles - Soirée festive le 24 septembre au Musée de la Création Franche pour le lancement d'une campagne de dons pour restaurer l'oeuvre totem du Musée, la sculpture Au crépuscule d’un automne, de Louis Chabaud installée en 1993 dans le parc.+ d'info

10/09/21 : A Bordeaux, l'I-Boat fête (déjà!) ses 10 ans les 1er ,2 et 3 octobre avec une programmation internationale pour 3 jours de fête en plein air. Un mini festival avec le DJ Ricardo Villalobos,le producteur Palms Trax ou encore Voilaaa Sound System+ d'info

09/09/21 : Vaccins - Du 13 au 17 septembre, de 8h à 18h, le centre de vaccination de Cenon situé 88 cours Victor Hugo, accueille les personnes (dès 12 ans) sans RDV. Des doses du vaccin Pfizer sont administrées.

03/09/21 : A partir du 6 septembre, et pour le mois, le Département de la Gironde aménage la piste cyclable de la RD 806, qui traverse Bernos-Beaulac, afin de créer un rampe pour les cyclistes et les cavaliers.

03/09/21 : Le mardi 7 septembre à 19h, le Muséum de Bordeaux accueille Hervé le Treut pour une conférence sur "Le changement climatique, hier, aujourd'hui et demain".

03/09/21 : La 11ème édition des Tribunes de la presse se tient du 14 au 16 octobre à Bordeaux, sur le thème "Que peut le politique?", et en présence de Cédric Villani, Asma Mahlla, Jean-Claude Mailly, Lucile Schmid, de Flore Vasseur, Elie Barnavi, Manuel Valls.

01/09/21 : Le dimanche 5 septembre dès 10h30, la Ville de Châtellerault organise la 12ème édition de la Fête du Sport en présence de plus de soixante clubs. Jusqu'à 18h, les associations proposeront des démonstrations : escrime, tennis, judo...

01/09/21 : Charente-Maritime : Madame Anne WINKOPP-TOCH, nouvelle sous-préfète de Saint-Jean-d’Angély, prendra ses fonctions officiellement lors d’une cérémonie lundi 06 septembre à 11h30, aux Monuments aux Morts, à Saint Jean d’Angély.

01/09/21 : La piscine municipale de Billère (64) met en place une nouvelle activité à destination des enfants de 4 et 5 ans, le Jardin aquatique. Objectif: initier, découvrir et sensibiliser au milieu aquatique. Renseignements: 05 59 77 48 05

01/09/21 : Au regard d'une situation hospitalière qui ne s'améliore pas, le préfet des Pyrénées-Atlantiques prolonge jusqu'au 5 septembre les mesures de "freinage" dont celle du pass sanitaire obligatoire dans les 5 centres commerciaux de plus de 20 000 m².

30/08/21 : Samedi 18 Septembre, la Ligue contre le cancer 33 et la Fédération Française de Randonnée 33 organisent des marches de 6 et 10km au départ du Moulin de Lansac pour sensibiliser sur la prévention et promouvoir les dépistages. Inscription: 05 40 05 01 00+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/09/21 | Royan et les Sentiers des Arts

    Lire

    Du 18 septembre au 14 novembre, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise les Sentiers des Arts afin de découvrir ou de redécouvrir les communes du territoires au travers d’un itinéraire artistique original. Pour la 1ère fois, l’art urbain et ses multiples déclinaisons graphiques seront mis à l’honneur avec 11 artistes de l’association cognaçaise Eprouvette. Ces artistes réalisent, lors d'une résidence artistique en cours, du 13 au 17 septembre, les fresques géantes qui orneront le parcours.

  • 16/09/21 | Bordeaux Euratlantique : Une nouvelle école d’ingénieurs

    Lire

    Le 15 septembre, le Campus François d’Assise à Bordeaux a posé la 1ère pierre d’une nouvelle école d’ingénieur, JUNIA, en présence d’Alain Rousset. Sur 2 500m², cette future école dont les locaux sont intégrés au projet de Campus François d'Assise sur le site Armagnac-Sud d'Euratlantique, pourra accueillir entre 200 et 300 étudiants en formation Bachelor et 450 étudiants en cycle ingénieur. Parmi ses thématiques : développements logiciels & big data appliqués aux usages de l'usine du futur, Cybersécurité et usine du futur, Smart building et Smart cities... La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne ce projet à hauteur de 6 M€.

  • 16/09/21 | Les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes

    Lire

    A l’occasion des Journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre, une cinquantaine de producteurs de foie gras, reconnu patrimoine culturel et gastronomique français, vont ouvrir leur porte au public. Pour trouver toutes les fermes participantes et pouvoir ainsi visiter leurs installations, échanger avec les professionnels ou déguster du foie gras, du magret et du confit, rendez-vous sur : https://patrimoine-foiegras.fr/

  • 15/09/21 | 48h pour (re)découvrir la nature

    Lire

    Les 2 et 3 octobre prochains, la Région Nouvelle-Aquitaine organise la 4ème édition des « 48h Nature ». Au travers de visites, d’animations, 100 % gratuits et ouverts à tous, les Néo-Aquitains pourront découvrir mais aussi contribuer à la préservation de la faune et la flore régionale dans les plus beaux sites naturels de la région. Pour découvrir le programme pour chaque département et effectuer une réservation, rdv sur le site Les 48h Nature

  • 15/09/21 | L'utopie architecturale verte de Luc Schuiten à Rochefort

    Lire

    La médiathèque de Rochefort accueille, du 17 septembre au 31 décembre 2021, l'exposition "Rocheforêt 2100, la climatisation par le végétal". Depuis près de 40 ans, l'architecte utopiste Luc Schuiten cherche inlassablement des solutions alternatives à la dégradation de l’environnement et à l’architecture d’objet de design. Il tente de gérer différemment les matériaux et les techniques, axe sa recherche sur des maisons bioclimatiques. Dans cette expo, il étudie le devenir de Rochefort d'ici 2100.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'Actualité du Roman Noir et des éditions Agullo

02/12/2020 | Árpád Soltész : Le bal des porcs- traduit du slovaque par Barbora Faure- Agullo Noir- 392 pages- 22 €- septembre 2020

Árpád Soltész : Le bal des porcs-  traduit du slovaque par Barbora Faure- Agullo Noir- 392 pages- 22 €- septembre 2020

Le romancier slovaque Árpád Soltész poursuit dans ce Bal des porcs l’œuvre de dénonciation de la corruption criminelle de son pays entamée avec son précédent roman, il était une fois à l’Est. Il le fait avec le même allant, noir et jubilatoire, et cette écriture particulière, au style journalistique décontracté, mélange d’humour à froid et de rage bouillonnante et contenue contre les effets de ces affaires délétères.

Tout débute avec la disparition d’une jeune fille après une soirée dans un lupanar pour huiles du régime ; son amie, elle aussi pensionnaire de cette maison de redressement où des adolescentes sont forcées de se prostituer, s’évade pour se réfugier auprès de la police. Il n’est pas sûr que ce soit la bonne option dans cette contrée ironiquement désignée comme « Le Joli Petit Pays sous la Minuscule Chaîne de Hautes Montagnes ». On y vit sous l’emprise sans conteste d’un personnel politique, tenu jusqu’au Président, par une espèce d’internationale de mafieux des proches régions d’Europe : car outre des Slovaques, on y retrouve des Hongrois, des Albanais, des Italiens. Les personnages multiplient les manières de s’enrichir le plus vite possible, tenant en laisse la police, la magistrature et le personnel politique, pratiquant le chantage et l’élimination physique de ceux qui n’acceptent pas de rentrer dans ce jeu. On voit, entre autres personnages à la fois grotesques et terrifiants, un certain Casse-dalles-figure immémoriale de tueur à gages- qui a toujours son sandwich préparé par sa femme pendant qu’il fait creuser les tombes par ceux qu’il exécute dans la forêt. Le livre conte la montée de cette emprise, les coups fourrés, les cassages de figure et les liquidations, l’architecture de ce système politico-mafieux, le trafic d’armes (dont on retrouvera certaines lors de l’attentat en 2015 du Bataclan en France), le trafic d’influence, l’extorsion de fonds, les expulsions de paysans de leur terres, le détournement des dotations agricoles, la chasse aux subventions européennes pour les centrales solaires…Car sous le ressort d’une fiction, c’est d’une histoire bien réelle dont il s’agit : celle de la « grandeur » et de la chute (relative) d’un personnel politique en Slovaquie, où l’assassinat d’un journaliste et de sa compagne a provoqué un séisme politique, en 2018. Mais le journaliste narrateur -double du romancier, lui-même célèbre enquêteur dans son pays- préfère les armes de la fiction pour raconter ces faits vrais, comme il le dit lui-même : « L’auteur de ce livre est un prostitué de journaleux et affabule sans le moindre scrupule. Son roman ne contient pas la moindre parcelle de vérité. L’action se déroule dans une région qui pourrait bien être la Slovaquie, mais qui ne l’est pas du tout. Si malgré tout vous vous reconnaissez dans l’un des personnages, n’hésitez pas et allez vous dénoncer tout de suite au commissariat ou à la procurature la plus proche. N’oubliez pas votre carte d’identité et votre brosse à dents. »

…Aux dernières nouvelles (septembre 2020), le procès du commanditaire présumé du double meurtre a abouti à son acquittement, les juges ayant estimé, je cite : « Ce jugement ne dit pas que les accusés sont innocents, ce jugement dit qu’il n’a pas été prouvé qu’ils sont coupables. »

 

Ainsi, les éditions Agullo (basées en banlieue de Bordeaux) continuent-elles leur puissant et fécond travail de découvertes de littératures étrangères. On citera parmi les dernières et les plus intéressantes parutions : À l’ombre de la Butte-aux-coqs, un roman lettonien de Oswalds Zebris sur le grand bazar tragique que connut ce pays au début du XXème, Autochtones, un roman russe de Maria Galina, promenade fantastique dans une cité d’une étrange et indicible peur, et encore Bratislava 68, été brûlant, autre récit slovaque de Viliam Klimáček, magnifique et poignante odyssée de ceux qui fuirent de chez eux au moment de l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes d’Urss et de ceux qui y restèrent. Toujours avec Agullo, on peut aller plus loin encore avec deux romans ayant pour cadre le Moyen -Orient, épopées rocambolesques et fortement déjantées de Saad Z. Hossain -Bagdad la grande évasion ! et Djinn City. Et on peut terminer, provisoirement, le voyage avec les romans noirs de l’italien Varesi (Or, encens et poussière). De quoi contenter notre fringale de lecture et de mondes littéraires nouveaux.

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : La Machine à Lire

Partager sur Facebook
Vu par vous
18241
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !