Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 01/12/20 | Irrigation : les interdictions de prélèvement se prolongent avec l'automne

    Lire

    C'est presque exceptionnel pour la saison. La ressource en eau et notamment les nappes souterraines étant à la baisse, le préfet de Charente-Maritime a interdit jusqu'au 15 janvier 2021 les prélèvements d’eau en vue du remplissage ou du maintien à niveau des retenues à usage d’irrigation sur le bassin versant de l’Antenne Rouzille, qu'ils soient à partir de forages en nappe souterraine, de cours d’eau, les plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau.

  • 01/12/20 | Gironde : neuf rencontres pour imaginer la société du futur

    Lire

    Le Conseil départemental de la Gironde organise, jusqu'au 18 décembre, la dixième édition des conseils de territoire. Ce cycle de rencontres met la résilience territoriale au cœur des échanges, dont le prochain se déroulera le jeudi 3 décembre à Bordeaux dès 9h. Crise sanitaire oblige, ce conseil de territoire se déroulera en visioconférence en présence de Jean-Luc Gleyze, Président du Département, Christine Bost, 1ère vice-présidente en charge du développement des territoires et Jacques Respaud, conseiller départemental du canton de Bordeaux 5.

  • 01/12/20 | La fibre se déploie dans les Landes

    Lire

    Le Syndicat d’équipement des communes des Landes (Sydec 40) bénéficie d’un accompagnement financier de la Région Nouvelle-Aquitaine en matière de développement du très haut débit. Le Sydec 40 a fixé définitivement en 2019 le périmètre de la 2ème phase de son action. Lors de la commission permanente du 23 novembre dernier, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’aider le Sydec 40 de 10 millions d’euros, sous la forme d’un apport en fonds de concours, pour 61 000 prises supplémentaires.

  • 01/12/20 | Dordogne: Une nouvelle station multi-acteur au BioGNV

    Lire

    Afin d’opérer une transition vers une sortie du diesel, la société Gaz’Up 24 à Boulazac, portée par des entreprises de transport routier comme Doumen ou Sirmet, est chargée de la construction et de l’exploitation d’une station GNV/BioGNV. L’ouverture de cette nouvelle station en Nouvelle-Aquitaine est prévue pour janvier 2021. La Région accompagne ce projet à hauteur de 285 682 euros.

  • 01/12/20 | Creuse : Flayat revitalise son centre-bourgs

    Lire

    Dans le cadre de la revitalisation de son centre-bourgs, la commune de Flayat en Creuse va rénover l’ancien bâtiment de La Poste pour le transformer en tiers-lieu et egalement en faire un lieu d’hébergement touristique. Cette rénovation va bénéficier d’une subvention de la Région Nouvelle-Aquitaine de 36 706 euros, attribuée lors de la commission permanente du 23 novembre dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'actualité du Roman : Son dernier coup d’archet

26/03/2019 | Yvan Blanloeil : l’homme qui se souvient de sa mort- Éditions Lire des marges- 149 pages- Février 2019- 17€- 03/19

Yvan Blanloeil : l’homme qui se souvient de sa mort- Éditions Lire des marges- 149 pages- Février 2019- 17€- 03/19

Figure majeure du théâtre bordelais, musicien, inventeur d’une nouvelle forme de représentation, l’Audio Spectacle, Yvan Blanloeil, disparu le 19 novembre dernier, véritable homme- orchestre de tant d’arts vivants était également romancier. En témoigne ce livre qui vient de paraître aux éditions bordelaises Lire des marges.

Sotie, brûlot, bourré à craquer de nonsenses et de mauvais jeux de mots délibérément revendiqués, l’homme qui se souvient de sa mort est un objet littéraire difficilement identifiable ; mais est-ce bien nécessaire ? Prenons plutôt une entrée logique et explicative : un homme se penche sur son passé au seuil de sa mort et remonte l’horloge de son temps personnel. Oui, mais qui est-il ? Le narrateur s’adresse à lui en le tutoyant et passe vite de l’état post mortem à un état embryonnaire : comme dans le célèbre roman anglais Tristram Shandy ( texte fondateur de notre bagage littéraire européen ) le personnage existe déjà en état intra utérin ; et son existence est ainsi énoncée : « nous parlons d’un état dans lequel aucune chronologie ne paraît pertinente, où l’on ne distingue pas l’avant de l’après. Le temps est un jambon découpé en tranches discontinues, mélangées par un joueur de poker professionnel qui triche. L’enfance est postérieure à l’âge adulte, tout le monde le sait mais personne ne s’en vante ». Dès lors le lecteur est entraîné, vagabondant tout au long d’un périple loufoque, cultivant une auto- dérision réjouissante  ; sans logique (et pourtant les formules mathématiques propres à contenir l’espace- temps de l’histoire affleurent parfois), cauchemardesque aussi lorsque le héros, jeune, se trouve enfermé dans un bunker de notre côte atlantique, manquant d’être enseveli sous le sable qu’il a imprudemment creusé...Le salut par l’évasion lui vient alors d’un scaphandre trouvé au fond l’Océan grâce auquel il échappe à la vigilance de deux individus vêtus de gabardines grises et coiffés de chapeaux de feutre le long de couloirs d’un train, puis d’un métro...Des passages dans un cirque, puis dans un gouffre, parsèment encore sa vie mais surtout la rencontre avec Lorimar Miller, douce et mystérieuse figure féminine comme échappée d’un film d’Orson Welles (au hasard Citizen Kane ?), et glorifiée par pas moins de 155 épithètes, adjectifs, participes présents... Joyeusement les comptes sont réglés avec la religion (Lourdes et « sa célèbre piste d’atterrissage des Enceintes-Vierges ») et avec un monument de la littérature européenne, Le Petit Prince, sévèrement canonné à plusieurs reprises jusqu’à couler définitivement au fond de notre mémoire.

Un délicieux plaisir de lecture rehaussé par un style fluide et élégant, proprement cinématographique, léger comme du Queneau, iconoclaste et tendre comme un poème de Prévert. Merci, Yvan !

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : Editions Lire des Marges

Partager sur Facebook
Vu par vous
3688
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !