aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/16 : Le vendredi 29 juillet, journée de jeûne et de prière, demandée par Mgr Pontier, président de la conférence des évêques de France, à la Cathédrale Saint-Caprais d'Agen, à 18h se déroulera une célébration Eucharistique pour la Paix

26/07/16 : Suite à l'odieux attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a annulé une visite qu'il devait effectuer pour se faire présenter tout le dispositif de sécurité des Fêtes de Bayonne qui débutent ce mercredi.

20/07/16 : Fierté pour le Comité régional Olympique et Sportif d'Aquitaine: 31 sportifs licenciés et 19 sportifs originaires de la Nouvelle-Aquitaine représenteront la France aux Jeux Olympiques (5-21 août) et Paralympiques (7-18 septembre) de Rio au Brésil!

19/07/16 : Le jury de la 23ème édition du Concours National de la Création d'Entreprises Agroalimentaires organisé depuis 1994 par Agropole se réunira le lundi 26 septembre prochain dans les salons du Sénat à Paris pour désigner ses lauréats.

19/07/16 : 1ère Nuit de la Noisette organisée par la Maison de la noisette le lundi 25 juillet à partir de 18h30 à Lacépède (47). Au programme : découverte de la ferme, casse-croûte paysan saveurs noisettes et balade nocturne sensorielle et contée

19/07/16 : Le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen propose Les Cinestivales : 1 film + 1 apéro-mix, jeudi 21 juillet. Au programme, à 18h30, la projection de « Paco De Lucia, légende du flamenco » et à 20h un Apéro-mix au bar et dans la cour du cinéma.

16/07/16 : A Périgueux, le bâtiment syndicat départemental de l'énergie de la Dordogne restera illuminé aux couleurs du drapeau français en hommage aux familles et aux victimes de l'attentat de Nice pendant une semaine.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 26/07/16 | Chômage : + 0,2% en juin en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Fin juin en Nouvelle Aquitaine il y avait 301 563 demandeurs d'emploi (catégorie A) tenus de rechercher un emploi et sans activité: + 0,2 % sur 3 mois (soit +731 personnes), + 0,2 % sur un mois et - 0,3 % sur un an. (France: - 0,2 % sur 3 mois + 0,2 % sur un mois et - 0,7 % sur un an. En Nouvelle Aquitaine, en juin, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A augmente de 0,7 % pour les moins de 25 ans (+0,5 % sur un mois et –5,9 % sur un an), de 0,3 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+0,1 % sur un mois et –0,5 % sur un an) et recule de 0,1 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus ( +3,7 % sur un an).

  • 26/07/16 | Viticulture : la mort de Denis Dubourdieu

    Lire

    La viticulture bordelaise est en deuil. Denis Dubourdieu qui vient de mourir à 67 ans lui a beaucoup apporté en tant que vigneron lui-même mais aussi qu'oenologue de réputation mondiale. Alain Rousset auprès duquel il avait conçu l'ISSV lui rend hommage "Denis Dubourdieu a transformé les vins de Bordeaux en profondeur. On le surnommait d'ailleurs avec beaucoup d'admiration « le pape du vin blanc » dans le monde entier. La planète vin n'est aujourd'hui plus la même sans lui. Je repense avec émotion à la création de l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV), dont il a rédigé le projet et dont il était le directeur.

  • 26/07/16 | Les (bons) chiffres du Big Festival 2016 de Biarritz

    Lire

    Le organisateurs du Big Festival ont livré leurs chiffres de l'édition 2016: 48 500 personnes ont défilé au BiG Village de la Côte des Basque durant 9 jours, 48 concerts ont été donnés sur 3 sites différents. 22 000 personnes étaient présentes au Stade Aguilera sur les deux soirs du BiG Live, 4 000 entrées ont été enregistrées chaque soir à la BiG boîte d'Iraty. Enfin, 280 bénévoles ont prêté main forte pendant toute la durée du festival qui, toujours selon le comité d'organisation a attiré plus de 90 000 festivaliers sur les 9 jours. En somme les chiffres qu'ils espéraient.

  • 26/07/16 | Le Feu d'artifice du 15 août à Biarritz maintenu

    Lire

    La lettre envoyée par un conseiller municipal de Biarritz, Frédéric Domège n'a fait que lever le feu qui couvait sous les cendres et auquel chacun pensait. "Etait-il prudent de maintenir le Feu d'artifice du 15 aoüt, apothéose de la saison en raison de l'état d'urgence et des événements dramatiques de Nice. Le maire de Biarritz, Michel Veunac a apporté sa réponse sans appel:" « Le feu d’artifice du 15 août aura lieu dans des conditions de sécurité définies en collaboration étroite et permanente avec les services de l’Etat.

  • 25/07/16 | Création de l’Atlas des paysages de Lot-et-Garonne

    Lire

    « Sa version numérique constitue une mine d’informations très riche sur les paysages de notre quotidien. Ce document est le résultat, d’abord d’un important travail bibliographique, puis de terrain et, enfin, d’analyse. L’atlas participe à l’affirmation de la reconnaissance d’une identité plurielle de paysages, façonnant une mosaïque propre au Lot-et-Garonne. » Pierre Camani président et sénateur de Lot-et-Garonne. A consulter sur : https://atlaspaysages.lotetgaronne.fr/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | L'Arbre et la Forêt, où la déportation pour homosexualité est enfin évoquée au cinéma

15/03/2010 |

Guy Marchand et son arbre

Jeudi soir 11 mars, Olivier Ducastel et Jacques Martineau sont venus présenter leur nouveau film au cinéma Jean Eustache de Pessac. Un portrait familial centré sur la figure du patriarche isolé (superbe Guy Marchand) qui aborde un thème cher aux deux cinéastes, le secret de famille, et s'intéresse à un sujet tabou, la déportation des homosexuels pendant la seconde guerre mondiale. Un tournant dans la carrière des réalisateurs avec leur film le plus grave. Alors que le cinéma français part en quête de rédemption (La Râfle, Liberté...), la paire de réalisateurs préfère simplement raconter une histoire sans avoir la prétention de pouvoir montrer l'horreur des camps de concentration.

A la fin du film, un carton nous informe que l'Etat français a attendu 2001 pour reconnaître ses torts dans les déportations pour homosexualité. Les réalisateurs ont rajouté ensuite, lors de l'échange avec le public, que les chiffres ne seront sûrement jamais connus puisque les témoignages manquent terriblement. L'histoire du film se déroule en 1999, dans une ambiance de fin de millénaire et de tempête. Le discours de Lionel Jospin n'a pas encore été prononcé et cela fait plus de 50 ans que Frederick, le père, garde son secret.

Le film débute par un deuil, celui du fils ainé. Comme dans Crustacés et Coquillages, un de leurs précédents films, moins grave mais tout aussi juste, le spectateur habitué des films français prévoit sans peine la suite des évènements. On se dit que la famille va pleurer, beaucoup, s'engueuler, se réconcilier et nous montrer ses blessures grandes ouvertes. Et comme dans Crustacés et Coquillages, le film nous surprend par sa justesse, sa déprime et sa retenue (seul le benjamin délaissé et alcoolique se laisse aller à des accès de rage). Le deuil n'est pas oublié au bout de deux scènes et il reste présent tout au long du film en filigrane. Mais le deuil est tout simplement mis en sourdine par le secret, thème moins larmoyant et plus énigmatique (forcément). Une ambiance assez lourde, ponctuée par des moments de grâce, d'humour mais surtout de contemplation intense. Ici, un plan de deux minutes au dessus de la cime des arbres sur fond de Wagner ; là, le visage parcheminé de Guy Marchand qui regarde par la fenêtre.

Le casting, mélange d'acteurs que l'on voit trop peu et de jeunes pousses prometteuses s'en sort merveilleusement bien dans ce décor simple. Une maison au milieu de la forêt et un arbre planté en 1943 comme seul repère symbolique. Pas de reconstitutions, juste le témoignage d'un homme (qu'on aurait aimé appuyé par quelques entretiens réels avec des rescapés, comme dans Shoah, pour plus de force). Sans misérabilisme, sans pathos, juste des mots et la figure grave de Guy Marchand. A la sortie du film, on croisera par un heureux hasard une classe de lycéens en larmes à la sortie du film La Râfle sur le Vel d'Hiv. Sûrement la différence entre le devoir de mémoire sans finesse (mais nécessaire pour les plus jeunes) et la mise en lumière subtil d'un sujet tabou.

Thomas Guillot

l'Arbre et la forêt, drame en huis clos d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau avec Guy Marchand, Françoise Fabian, Sabrina Seyvecou

Partager sur Facebook
Vu par vous
196
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !