Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'Etat maintient ses engagements sur Lascaux IV

25/06/2013 | Le futur centre international d'art pariétal de Montignac devrait ouvrir en mai 2016. Le financement de ce dossier évalué à 50 millions d'euros semble bouclé.

Le centre international d'art pariétal évoquera l'ambiance de la grotte originelle

Le futur centre international d'art pariétal accueillera ses premiers visiteurs en mai 2016. Ce projet, évalué à 50 millions d'euros, consiste à la création d'une réplique intégrale de la grotte originelle. Le comité de pilotage, réuni hier à la préfecture de la Dordogne, a permis de préciser le financement de l'opération, qui est presque bouclé. L'aide de l'Etat est confirmée : 4 millions d'euros seront distribués sur trois ans. En ce qui concerne les 10 millions d'euros toujours manquants pour boucler le budget, ils devraient provenir de fonds européens. Un appel à du mécénat privé a également été lancé.

Le dossier Lascaux IV est en bonne voie. C’est ce qu’ont confirmé les trois principaux partenaires du dossier, l’Etat, la Région et le Conseil général de la Dordogne, à l’issue du comité de pilotage d'hier après-midi. Un des objectifs de la réunion était de préciser le financement de ce projet ambitieux, estimé à 50 millions d'euros H.T. Michel Delpuech, le préfet de région, a confirmé l'engagement de l'Etat, à hauteur de 4 millions d'euros, le même montant que celui qui a été accordé à la réalisation du fac similé de la grotte Chauvet. Cette somme sera répartie sur trois ans : un million en 2014, deux en 2015, et un en 2016. L'accord sera signé dans quelques jours. Hier l'Etat s'est aussi engagé à transmettre gratuitement au département de la Dordogne des données numériques. Des mesures ultra précises de la grotte originelle réalisées cette année et qui vont permettre de reproduire le plus précisément possible la cavité dans le futur centre d'art pariétal. La sanctuarisation de la colline devrait être effective d'ici la fin de l'année.  La Région  Aquitaine et le département de la Dordogne apporteront chacun : 16,6 millions d'euros. Les partenaires du dossier travaillent à mobiliser des fonds européens, non utilisés sur l'exercice qui s'achève, ou sur le suivant. L'objectif est de trouver 10,6 millions d'euros. Les deux millions manquants seront demandés au futur exploitant qui sera désigné d'ici la fin de l'année. Le calendrier se fait plus précis : l'avant projet détaillé qui permet de définir le cahier des charges devrait être validé demain mercredi, l'appel d'offres devrait être lancé en janvier pour un démarrage de chantier en mars prochain. 

Equipement touristique de référence Ce centre d'art pariétal se veut l'équipement touristique et culturel de référence au niveau international : il proposera aux 400.000 visiteurs annuels attendus une fidèle réplique de l’original. En 2016, les touristes pourront descendre dans un fac-similé reproduisant fidèlement la salle des taureaux, le diverticule axial, le passage, et la nef, dessinés il y a 18 000 ans.  Les autres lieux remarquables, scène du puits, cabinet des félins, difficiles d’accès, seront restitués par des moyens multimédias en trois dimensions. Le centre d’art pariétal a pour ambition de resituer la place de Lascaux au sein du patrimoine mondial. Pour compléter les aménagements, et pour "éviter toute impasse", Bernard Cazeau, souhaite recueillir des fonds privés sous la forme de mécénat défiscalisé. 
Appel à mécénat internationalIl a missionné l'entreprise de Jean Luc Soulé, Mec'ene qui intervient pour une large part de ses activités auprès de grands groupes afin de les accompagner dans leur démarche de mécénat et de communication d'influence en France et à l'étranger. "Cela fait quatre ans que nous travaillons en étroite collaboration avec le conseil général sur les projets de Lascaux III, et de Lascaux IV. Etant originaire de Montignac, je suis attaché à ces projets. Le terme Lascaux bénéficie d'une belle aura à l'international. Lascaux s'inscrit dans l'histoire de l'humanité, c'est une référence internationale au niveau de l'art pariétal. Nous n'avons pas besoin de convaincre sur ce qu'est Lascaux. Notre argumentaire consiste plutôt à expliquer ce que Lascaux IV représente en termes de développement économique pour la vallée de la Vézère et plus largement pour la Dordogne. Nous démarchons des grands groupes nationaux et internationaux, mais les PME régionales ou locales peuvent souscrire au projet, notamment à travers le volet artistitique de Lascaux IV." Le futur centre d'art pariétal comportera des lieux de création d'exposition de création contemporaine.  Sur le projet Lascaux III, l'exposition internationale, le Crédit agricole par l'intermédiaire de sa Fondation Agir en Charente Périgord a apporté 100 000 euros de mécénat. Il pourrait participer à Lascaux IV.  Le groupe coopératif Maïs Adour a mis un budget de 300 000 euros répartis sur les deux dossiers. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Photo Snohetta.

Partager sur Facebook
Vu par vous
928
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !