Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'été des éditeurs: Aubéron.

01/08/2011 |

Séléction livres Aubéron, photo Anne DUPREZ, tous droits réservés.

Les éditions Aubéron publient des livres pour les lecteurs : « c'est bien là le sens, à la fois ample et modeste, que nous donnons à notre métier : offrir du bonheur de lecture ». Cela se voit, cela se sent, et surtout cela se lit. Loin de l'esbroufe publicitaire, loin des « gros coups », du people et du racoleur, mais au plus près de la transmission dans ce qu'elle a de plus vrai et de plus fort, les éditions Aubéron font de la belle ouvrage. Au sens noble du terme. Celui qui, proche du véritable artisanat, ne néglige ni le génie créateur artistique, ni la part minutieuse de labeur qui l'accompagne. En « intermédiaires utiles », les Burguete père et fils oeuvrent en passeurs d'images, de sensations et d'univers. En ces temps de vacances, Aqui a choisi deux chemins, parmi d'autres offerts au catalogue, au bonheur de lecture et dépaysement garantis.

  Le chirurgien et le berger, Meg Ostrum.

   A la fois livre d'enquête, d'histoire et de témoignage, "Le chirurgien et le berger" réconte l'épopée de Charles Schepens, sommité mondiale de l'ophtalmologie, alors qu'il était engagé dans la résistance sous le nom de monsieur PérotLe chirurgien et le berger, Meg Ostrum, éditions Aubéron 2011, photo éditeur tous droits réservés. et avant qu'il n'émigre  à Boston et ne fasse carrière en tant que père de la chirurgie moderne du décollement de la rétine. En 1942, le docteur Schepens devenu Jacques Pérot, s'installe en Pays Basque, à Mendive, village proche de la forêt d'Iraty, en zone frontière avec l'Espagne. Là, il remet en activité la scierie du village et son câble d'exploitation d'approvisionnement à travers la montagne et, se faisant passer pour collaborateur, il mystifie les Allemands et organise, sous la couverture de la Compagnie d'Iraty, un réseau d'évasion et de passage de documents de renseignements. Dans son action héroïque, il trouve appui sur la personnalité hors cadre d'un berger farfelu et fantasque: Jean Sarochard, considéré par les habitants comme "le plus grand menteur du village"... Le destin de ces personnages hors du commun nous est révélé par Meg Ostrum, consultante en muséographie dans le Vermont, aux Etats Unis, et dont les pas de randonneuse ont un jour porté sur le chemin de ces deux hommes, plusieurs années après, en 1983. Sa curiosité en éveil, elle retrouve le mystérieux monsieur Pérot à Boston, et reconstitue son histoire, nous livrant un récit passionnant. Poignant, parfait pour un été en chaise longue, mais au-delà aussi véritable témoignage d'une époque où le courage de certains a préservé la liberté de beaucoup. Traduit de l'américain par Xavier Guesnu.

 

Retour à Palerme, Jean-Pierre Cabanes.Retour à Palerme, Jean-Pierre Cabanes, éditions Aubéron 2011, photo éditeur tous droits réservés.

Aqui avait aimé "Ciao Bella", du même auteur, un roman paru en 2009 et qui avait déjà pour toile de fond l'Italie du Sud, sur fond de retour aux sources des origines par un mariage constant entre réalité d'alors (1935) et Antiquité. "Retour à Palerme" est également un voyage vers le passé: lorsque Etienne Barnier, historien, revient vers une Sicile qu'il a connue enfant, à l'occasion d'un colloque et après trente ans d'absence. S'ensuit une reconnaissance identitaire aux parfums de prise de conscience que le coeur de l'Italie du Sud bat parfois au rythme lourd de la loi des armes et de la cosa nostra. Une Italie que Jean-Pierre Cabanes connaît bien, au point d'en faire un portrait sans concession, comme on le ferait d'un être proche dont on aime aussi les rides et les cicatrices.

 

     Anne DUPREZ  

Photo de une, aqui presse tous droits réservés.
Photos couvertures ouvrages, éditions Aubéron tous droits réservés.
www.auberon.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
420
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !