aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | L'exposition "Procession" revisite la collection du CAPC

10/03/2014 | Depuis le 5 mars dernier, et ce jusqu'au 16 novembre prochain, la nouvelle exposition du CAPC propose un regard neuf sur les oeuvres de la collection du musée

Procession, du 5 mars au 16 novembre 2014 au CAPC

"Il était une fois, des oeuvres qui auraient pu dire ça, ou ça, ou encore ça...", voici en quelque sorte le début de l'histoire que le CAPC raconte depuis le 5 mars dernier. Aux manettes de "Procession", titre de cette exposition, la bédéiste Julie Maroh et l'illustratrice Maya Mihindou, deux regards neufs et avisés qui réinterprètent une sélection d'oeuvres de la collection du musée. Déployée sur 1000m², cette histoire dans l'exposition propose aux visiteurs un récit où les oeuvres déjà existantes se prolongent et se redécouvrent, abordant ainsi différents thèmes avec, en ligne de mire, la relation à l'Autre.

Elle est à l'origine d'un des films qui a fait couler le plus d'encre ces derniers mois. Julie Maroh, créatrice en 2011 de la bande-dessinée Le Bleu est une couleur chaude, devenue au cinéma La vie d'Adèle en 2013, a fait appel à l'illustratrice Maya Mihindou pour mener cette procession au sein du CAPC. Toutes deux, elles ont mené un travail singulier: mettre un scène un récit, écrire une histoire à partir d'oeuvres de la collection du musée bordelais, mêler leurs talents de bédéiste et d'illustratrice aux talents d'autres artistes dont les oeuvres composent la collection du CAPC. Une histoire dans l'exposition très réussie où le regard se dédouble: il voit d'une part la création de départ, celle qui existait et existe encore en tant que telle et, d'autre part, il voit ce que cette dernière inspire et de quelle manière son exposition dans un musée la fait vivre, à travers ici les regards croisés des deux jeunes femmes. Choisissant parmi le millier d'oeuvres de la collection du musée bordelais, Julie Maroh est restée fidèle à ses aspirations en proposant une sélection lui permettant d'évoquer, en cinq actes, la question du conflit et de la cohabitation

La question de l'identité culturelle au centre de cette Procession N'étant pas systématiquement sur place pour faire son choix, Julie Maroh a procédé en ligne pour sélectionner les oeuvres qui constitueraient ce récit: "J'ai consulté longuement la collection du CAPC sur Internet en fonctionnant essentiellement par mots-clé, mettant le conflit et la cohabitation en tête de mes recherches. Ensuite, les choses se sont faites de manière plutôt instinctive". L'instinct, c'est en effet une sensation éprouvée lors de cette exposition où la dimension nouvelle et puissante que prennent les oeuvres présentées rendent compte d'un travail cohérent, spontané, instinctif oui. Traitée à la manière d'un roman graphique, cette problématique du conflit et de la cohabitation s'articule en cinq moments qui se succèdent chronologiquement: état des lieux, soumission, exil, confrontation et métissage, chacun de ces tableaux étant éclairé ou assombri par une crainte qui s'affiche en lettres capitales sur le sol: "La peur de la perte de l'identité culturelle".

 Une visite à faire comme "une marche à travers l'expérience physique de l'Autre" Illustrations greffées, phrases ou bribes de phrases ajoutées, bulles accolées... Cette histoire dans l'exposition racontée par Julie Maroh et Maya Mihindou fait se succéder différentes situations lors desquelles la question de l'Autre est omniprésente. A travers des lettres, des passages sonores, des tableaux, cette Procession interroge le visiteur en abordant les thèmes de l'exil, de la soumission, de la clandestinité, de la langue, du plaisir et , à l'inverse, du déplaisir. De ce fait, les oeuvres de la collection du CAPC sélectionnées par les deux jeunes femmes, sont chargées d'une nouvelle force, d'un sens supplémentaire, à l'image des travaux de Claude Caillol, Hervé di Rosa ou encore Pierre Molinier qui prennent place dans ce récit de manière très singulière, chacune des oeuvres ajoutant à sa propre identité ce que J.Maroh et M.Mihindou ont souhaité leur faire dire de neuf, de nécessaire dans cette "histoire dans l'exposition". Puissante, intrigante, parfois dérangeante, cette Procession rappelle combien l'Art est Art quand il interroge, quand il bouscule et invte le visiteur à aller au-delà de ce qu'il voit.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : Arthur Pequin

Partager sur Facebook
Vu par vous
1662
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !