Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | Eurorégion: avec l'Hermione, un axe Aquitaine-Euskadi

26/05/2018 | L'Hermione a certes raté sa participation au premier festival maritime de Pasaia de Pentecôte mais a répondu malgré tout à l'invitation. Un signe fort pour l'Eurorégion.

Hermione à Pasaia

Pour son deuxième grand voyage, l'Hermione navigue sur le thème, " Libres Ensemble de l'Atlantique à la Méditerranée", et une escale était prévue le 17 mai pour l'ouverture du premier festival de Pasaia en Euskadi jusqu'au 21 mai. Pour deux raisons: les liens établis entre le chantier de reconstruction du San Juan par Albaola à Pasaia et l'aventure de l'Hermione à Rochefort. Un exemple concret du projet euro-régional Nouvelle-Aquitaine-Euskadi-Navarre. Outre son escale, des gabiers basques et navarrais ont été embarqués sur la frégate. Mais les conditions météo ont retardé l'événement.

Comme un symbole: c'est  le Musée basque et de la tradition bayonnaise en bordure d'Adour qui avait été le théâtre de la présentation du Festival maritime qui avait lieu le week-end de Pentecôte à Pasaia avec la prévision d'une escale exceptionnelle de l'Hermione. Pour son deuxième grand voyage, intitulé "Libres Ensemble de l'Atlantique à la Méditerranée", une initiative citoyenne engagée par l'Organisation Internationale de la Francophonie et sous le patronage de Jean Claude Juncker, président de la Commission européenne devait être l'attraction de cette Première. Un geste fort aussi du Conseil régional Aquitaine qui a versé 4,8 millions d'euros d'investissement – sur 25 — pour ce navire qui a demandé 17 années de construction et s'est terminée en 2014.

 Izaskun Gomez, maire de Pasaia; Xabi Agote, président d'Albaola l'association qui  reconstruit le Galion du XVIe siècle, " Le San Juan" et directeur du Festival Maritime de Pasaia; Denis Itxaso, député de la Culture, du Tourisme, de la Jeunesse et des Sports de la Diputacion de Gipuzkoa; Gérard Pons, adjoint au maire de Rochefort, Bertrand Sallé, délégué général de l'Association Hermione - La Fayette, Sandrine Derville, vice-présidente du Conseil régional de Nouvelle Aquitaine en charge du tourisme et Mathieu Bergé, Conseiller régional de Nouvelle Aquitaine et membre du Bureau de l'Eurorégion Nouvelle-Aquitaine-Euskadi-Navarre étaient présents pour ce premier lancement.

Las!! De mauvaises conditions météo au large du Portugal et des vents contraires ont conduit cet équipage de 80 membres à mouiller aux Canaries et à ne parvenir sur le petit port basque que mardi soir, escortés par des dizaines de voiliers et rappelant sa présence dans la rade d'une canonnade.

La "résurrection" de la Frégate de La Fayette

Hermione et gabiers basques et navarrais

 Cette escale de choix n'est pas anodine. Car, cela ne se sait pas beaucoup, mais c'est de Pasajes qu'en 1777 le Marquis de La Fayette a effectué son premier départ pour l'Amérique, trois  ans avant que, sur ordre du roi, cet officier et homme politique originaire de Haute-Loire n'embarque pour se porter, en mars 1780, au secours des insurgés américains en lutte pour leur indépendance face aux Anglais. Et il débarque 38 jours plus tard à Boston. C'est à bord de l'Hermione que se réunira en mai 1781 à Philadelphie, le jeune congrès américain.

Construite au XVIIIe siècle, l'Hermione originale est une frégate à nulle autre pareille: navire de guerre en service de 1779 à 1793. C'est une frégate de 12 (en référence au calibre de ses canons) portant 26 canons de 12 livres et 8 canons supplémentaires  Navire de 6 livres. En jargon naval on la dénomme « frégate de 26 canons », bien qu'à l'origine elle en ait porté 34. Elle fait partie des frégates construites à partir de 1777 à l'arsenal de Rochefort. Elle sombra sur des rochers au large du Croisic en septembre 1793.

La construction de sa réplique a été, rappelons-le, réalisée grâce à l'association Hermione-La Fayette créée en 1992 grâce à l'initiative de quelques membres du Centre international de la Mer et plusieurs élus de Rochefort alors que la corderie royale de Rochefort venait d'être achevée. Il faudra cinq ans avant que le projet ne se mette en place avec la réussite que l'on sait. 7000 membres  sont venus se greffer à l'association et 4 millions de personnes sont venues sur le chantier jusqu'à la mise à l'eau de la frégate jusqu'à son voyage inaugural en 2015 en 13 étapes. Véritable attraction, elle a accueilli 250 000 visiteurs dans l'année.

La solidarité avec l'Association Albaola et le "San Juan"

L'association de l'Hermione La Fayette, avec le relais du Conseil régional Nouvelle Aquitaine et un de ses conseillers régionaux et  animateur de l'Eurorégion, Mathieu Bergé ont été sensibles à l'initiative prise par l'association basque espagnole Albeola qui s'est inscrite dans la même démarche que "les Gens du Nord" de l'Aquitaine. En effet, à travers la construction du "San Juan", celle-ci favorise la préservation, la défense et la sensibilisation du patrimoine et de l'histoire de la culture maritime basque, tant sur son territoire qu'à l'échelle internationale. Une association qui devait se concrétiser donc par cette participation à la Fête maritime de Pasaia. Mais l'association est allée au-delà. En effet, quatre gabiers basques et navarrais ont été formés à Rochefort à la manœuvre d'un grand voilier et sont embarqués depuis Pasaïa, après une formation à Rochefort. Ainsi Yvon, Garazi, Maïtena et Xabi ont rejoint un équipage qui compte 30 nations différentes sous le commandement de Yan Carriou. Parmi les dernières escales de l'Hermione figure Bordeaux à l'occasion de la Fête du vin, du 14 au 17 juin, avec comme dans chaque port, comme dans tous les ports traversés, possibilité de visiter ce superbe navire. Grâce à ses nouvelles frontières, la Nouvelle Aquitaine s'est donc enrichie d'un nouveau joyau pour valoriser et  développer son économie bleue.

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Phtos PQR et F.D

Partager sur Facebook
Vu par vous
7641
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !