Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L’actualité du roman noir : L’homme qui a vu l’homme de Marin Ledun

19/02/2014 | Marin Ledun : L’homme qui a vu l’homme - Ombres Noires - 463 pages - 18 € - Janvier 2014

L’homme qui a vu l’homme de Marin Ledun

Les romans du genre qu’on aime se sont rarement intéressé au pays Basque et à ses conflits politiques. Tout juste, du côté Nord, peut-on citer « du Sable dans la bouche » d’Hervé Le Corre, [1]et aussi une aventure du Poulpe[2] et tout récemment « Le Chemin Des Morts » de François Sureau [3]. Si ce dernier récit ne relève pas de la fiction policière, il nous remet en mémoire les sanglantes tensions et les agissements des Groupes antiterroristes de libération (Gal) des années 1980.

L'Homme qui a vu l'homme - Marin Ledun
Acheter ce livre chez Mollat.com

« L’homme qui a vu l’homme  », le dernier livre de Marin Ledun traite, sous une forme romancée, mais avec un fort bagage documentaire, de la question basque, maintenant.

Le roman débute avec l’enlèvement d’un militant basque, sur une aire de l’ex-RN10, quelque part dans le sud du département des Landes, en janvier 2009. Jokin Sasco, c’est son nom, transportait une forte somme d’argent et le commando de droits communs et de militaires espagnols qui le « travaille » sévèrement, n’arrive pas  à le faire parler ; Jokin décède sous les tortures. Ses bourreaux, affolés, se débarrassent n’importe comment du corps.

Sa disparition, dénoncée par sa famille dans une conférence de presse sous haute tension, déclenche, dans le chaudron basque, une agitation sans pareille : militants nationalistes, policiers, barbouzes se surveillent, s’intimident  dans un climat de plus en plus menaçant. Iban Urtiz , jeune journaliste de 27 ans, certes basque par son père, mais totalement ignorant du  sujet, s’en empare à bras-le- corps.  Est-ce la volonté plus ou moins consciente de se rapprocher du pays d’un père qu’il n’a pas connu ? Ou plutôt l’idée qu’il se fait du métier de journaliste ? Ou encore l’intérêt pour les yeux noirs, la silhouette fragile et la détermination d’ Etzia, la sœur du disparu ? Tout cela à la fois, sans doute.

Toujours est-il que, comme une « force qui va », Iban fonce dans les méandres sombres, bientôt sanglants, d’une enquête qui n’en finit pas. Délaissant une autre tempête- Klaus- qui ravage le paysage des Landes, il s’immerge dans celle-ci. Son travail acharné finit par débusquer les tueurs qui sont sur sa trace comme des fauves attirés par l’odeur du sang : car ce n’est pas l’un des moindres mérites du livre que de monter des protagonistes saisis par cette affaire, soit  tétanisés par elle, soit comme possédés.  Eléa Viscaye, qui fut la compagne du disparu, a subi les affres d’une sauvage détention clandestine et en est meurtrie comme tant d’autres militants « suspectés » et enlevés par les barbouzes ; Marko, journaliste basque  est également obsédé par la recherche de la vérité ; des truands dopés aux amphètes se consacrent à  la fonte des haltères entre deux sales opérations ;  Peio, le frère du disparu, est un militant raidi dans ses certitudes. Tous, jusqu’à la trouble figure du procureur de Bayonne, accumulent, en une puissante galerie de personnages, interrogations, doutes, mensonges, voire désespoir. Bien sûr l’auteur ne trace pas un trait d’égalité entre tous ces destins : mais jusque dans la crapulerie et la bestialité des plus ignobles, on décèle une parcelle de commune appartenance à une histoire partagée.  Ou plus exactement la part de vérité de chacun, si abominable  soit-elle chez  certains, n’est pas détachable d’un ensemble.

Iban arrivera-t-il à  savoir ? C’est au lecteur de le découvrir, avec cette  piste quand même :  celle qui rapproche le récit de Marin Ledun des noires illustrations  du pouvoir  et des agissements de ses sbires, telles que les dénoncent, par exemple, le grand écrivain italien Leonardo Sciacia. Et une méthode littéraire faite d’une écriture tendue, percutante et directe pour dire toute l’étendue des forces obscures à la manœuvre.

[1] Réédité dans le recueil Trois  de Chute, aux  éditions Pleine Page - 13 €
[2] Le G A L l’égout de Roger Martin - Éditions Baleine
[3] Éditions Gallimard- septembre 2013 - 7,5 €

Bernard Daguerre
Par Bernard Daguerre

Crédit Photo : Editions Ombres Noires

Partager sur Facebook
Vu par vous
865
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !