Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/02/20 : Lac de Caussade. La préfète de Lot-et-Garonne vient de faire savoir qu'elle "engage une procédure à l'encontre de la Chambre d'agriculture visant à accomplir des travaux d'office afin d'effectuer la vidange de la retenue".

27/02/20 : « Rien n’est décidé sur l’intervention des forces de l’ordre, tout est encore à l’arbitrage du Premier ministre ». Voici ce qu’a dit le ministre de l’agriculture Didier Guillaume au président de la Chambre d’agriculture 47 ce matin au SIA.

27/02/20 : Elisabeth Borne, ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, se rendra ce vendredi à Bordeaux pour soutenir le candidat LaRem Thomas Cazenave aux prochaines élections municipales.

25/02/20 : Le Ministère des Sports a suspendu provisoirement, à titre conservatoire Michel Poueyts, directeur technique national au sein de la Fédération de pelote basque suite à sa mise en examen pour corruption avec un employé de la sous préfecture de Bayonne.

25/02/20 : Au SIA à Paris, les récompenses commencent à pleuvoir sur la Dordogne, hier ont été décernés 4 médailles d’or, 12 médailles d’argent et 12 médailles de bronze pour les produits, ainsi qu’un prix d’excellence au concours des vins du Sud-Ouest.

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/02/20 | Création d'un nouveau label "Les Sentinelles du Goût"

    Lire

    « Les Sentinelles du Goût ». Tel est le nom du nouveau label créé de concert par l’Institut du Goût Nouvelle-Aquitaine et trois étudiantes de Licence Pro "Valorisation, Animation et Médiation des Territoires Ruraux" de l’Université Bordeaux Montaigne. Ce label a pour but de protéger et de valoriser les savoir–faire et les goûts des produits traditionnels de la région.

  • 28/02/20 | Pour l'Arche en Charente, transformation numérique rime avec inclusion

    Lire

    L'association l'Arche en Charente encadre les activités de plusieurs établissements médico-sociaux, dont 3 ESAT pleinement insérés dans le tissu économique local à de multiples étapes de la filière du Cognac, de la production à l'expédition. L'association, lancée dans une profonde transformation numérique, vient d'obtenir une aide de 88 330 € de la Région (50% du budget prévisionnel). Et pour cause, le projet se double d'une démarche d'inclusion numérique au profit de ses employés en situation de handicap mental. Un atout majeur pour leur réinsertion professionnelle en milieu « ordinaire ».

  • 28/02/20 | Exposition "Espace Nature" à Rochefort Océan (17)

    Lire

    Du 25 février au 28 mars 2020, l’Expo Espace Nature aura lieu à Rochefort Océan, pour le plaisir des visiteurs qui découvriront au fil des photographies un périple de 18 mois sur le thème de l’écohabitat. L’occasion de découvrir d’autres modes et matériaux de construction en accord avec l’environnement. A travers ces images, l’exposition tend à ouvrir le champ des possibles dans l’esprit des visiteurs, en encourageant l’émergence de nouvelles pratiques.

  • 27/02/20 | L'octogénaire qui avait attaqué la mosquée de Bayonne est décédé

    Lire

    Claude Sinké, 84 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'attaque de la mosquée de Bayonne qui avait fait deux blessés est décédé. Placé en détention provisoire au Centre pénitencier de Mont-de-Marsan, le procureur de la ville a indiqué qu'il était décédé mercredi après avoir été conduit aux urgences de l'hôpital, son état de santé s'étant aggravé. Il disait vouloir "venger l'attentat de Notre Dame de Paris" dont il pensait que la responsabilité de l'incendie incombait à des musulmans.

  • 27/02/20 | La Charente-Maritime décroche le label "vélo et fromage" au SIA

    Lire

    Au Salon International de l'Agriculture de Paris, le Département de la Charente-maritime a obtenu le 26 février le label "Vélo & Fromages".Lancé en 2018 par l'Assemblée des Départements de France, ce label vise à faire découvrir aux amateurs de randonnées à vélo les produits fromagers du terroir. Le premier itinéraire labellisé en Charente-Maritime fait découvrir une quarantaine de sites fromagers sur un parcours de 154 km, qui démarre à l’entrée Nord du département, sur la Vélo Francette.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L’Occitanie fête ses racines à Pau

14/08/2017 | Ici, on chante, on danse et on parle occitan. Le festival Hestiv’òc se déroulera à Pau du 18 au 20 août

Des milliers de festivaliers sont attendus en Béarn du 18 au 20 août

L’Occitanie, c’est tout un monde. Cet univers culturel où la langue puise ses racines dans de multiples terroirs se décline de la garrigue provençale aux collines béarnaises, des volcans du Massif central aux briques roses de Toulouse. Sans négliger de mener quelques incursions dans certaines vallées italiennes ou encore vers les cimes catalanes du Val d’Aran. Cette diversité favorise l’ouverture aux autres. Un état d'esprit que résume bien le festival Hestiv’òc organisé chaque été à Pau. Celui-ci battra son plein du vendredi 18 au dimanche 20 août, avec quelques nouveautés à l’affiche.

Depuis treize ans, l'association "Accents du Sud", organisatrice de la manifestation se plaisent à rendre hommage à la « lenga nosta » en mêlant le parler, la musique et le chant. La convivialité aussi. Une joyeuse habitude que près de 60 000 festivaliers suivent désormais, affirme-telle.

L’entrée de tous les spectacles proposés étant gratuite, le chiffre est difficile à vérifier. Mais l’essentiel est ailleurs. Il tient à l'ambiance amicale et débridée qui préside à ces trois jours de rencontre.

Au pied du boulevard

Pour des raisons économiques et de sécurité, la fête occitane installera cette fois ci ses pénates et une partie de ses scènes non plus en face de la mairie qu'occupe François Bayrou mais au pied du boulevard des Pyrénées, du côté du stade Tissié, à deux pas de la gare SNCF.

Le lieu tend à prendre de l’importance dans la cité béarnaise. C’est de là que s’élance également le Tour de France et c’est là que des « totems » de métal célèbrent tout au long de l’année les vainqueurs de la Grande boucle.

Ce déménagement n’empêchera pas Hestiv’òc d’essaimer ses concerts et ses animations dans d’autres parties du centre-ville, de la place Royale aux halles et l’on en passe.

Après quelques mises en bouche musicales, le coup d’envoi du festival sera  donné par une cantera au cours de laquelle plusieurs centaines de personnes interprèteront des airs traditionnels. Parmi eux, l’incontournable « Aqueras Montanhas » qui a permis au député Jean Lassalle d’acquérir, sinon ses lettres de noblesse, du moins une solide réputation au sein de l’Assemblée nationale.

Polyphonie, folk, rock, jazz et « bal trad »

Les artistes et groupes invités pendant les trois jours ne manqueront pas non plus de personnalité. Cela ira du chant populaire occitan de Lo Barrut aux « polyphonies électro-tribales » des Marseillais de Uèi.

Le rock bigourdan de Papa Gahus donnera la réplique au jazz toulousain de Naviol tandis que les danses de bâtons proposées par Lo Paulotiau précèderont les rythmes tonifiants du jeune groupe catalan 9Son.

On verra également les chanteurs et les danseurs basques de H-Eden ainsi que de Lagunt Eta Maita croiser le chemin de Du Bartàs, un groupe qui chante en occitan et en arabe pour évoquer « les fatalités et les plaisirs de l’existence ».

D’autres encore nous plongeront dans le monde urbain et actuel de Voies off, le folk rock festif de Huntza ou « la fanfare féminine mais pas que » de Miss Trash.

Au total, pas moins de 30 spectacles parmi lesquels on notera au passage un bal traditionnel animé par la Companhia Crestian Josuèr tout comme une flash-mob à la sauce béarnaise baptisée Madisaut. Cette chorégraphie a été imaginée par l’association des Menestrèrs Gascons. Comme quoi, même en matière de racines, on n’arrête pas le progrès.

Seul élément de rigueur dans la tenue des festivaliers : le foulard jaune qui symbolise les couleurs du Béarn sera en vente sur place. Pour le reste, la bonne humeur suffit.

Pour en savoir plus : http://www.hestivoc.com/hestivoc-2017/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
8543
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !