Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L'université populaire de Bordeaux démarre son cycle sur l'Amérique Latine à l'Institut Cervantes, tous les mercredis jusqu'au 15 décembre

14/10/2010 |

 Nos aqui da America Latina... Daniel Zanini H

Préparez vos cartables et aiguisez votre esprit critique, l'Université populaire de Bordeaux fait sa rentrée ! Cycles thématiques tous les soirs, du lundi au vendredi à 18h30. Ce mercredi et pour dix séances jusqu'à la fin de l'année (15/12/2010), l'Institut Cervantès accueille un cycle intitulé "Engagement dans la Culture Latino-Américaine" à 18H, horaire exceptionnel. Mais rassurez vous, en cas d'absence, vous ne serez pas collés. A l'Université Populaire de Bordeaux(UPB), pas de devoirs, pas de contrôles, pas même de cours magistraux, mais des ateliers ouverts à tous avec "le droit de se tromper" pour seul mot d'ordre. Rencontre avec les organisateurs de l'Université Populaire de Bordeaux.

Mercredi 13 octobre commence le cycle de dix séances autour de la culture latino-américaine à l'institut Cervantès. Une histoire générale du XXème siècle pour acquérir quelques clés de compréhension avant d'attaquer des sujets aussi précis que passionnants. Entre autres, la dictature chilienne, les regards de femmes par le cinéma et de nombreuses lectures et tables rondes. Un cycle aux couleurs de l'Amérique Latine, engagé et convivial. Et pour l'illustrer, la première séance débutera et finira en chanson (accompagnement au piano, s'il vous plaît !). Une manière de dire que l'on peut apprendre collectivement en s'amusant.

"On m'a toujours dit que j'étais nul et je l'ai cru..." se plaint avec nostalgie une étudiante du club du troisième âge. "C'est normal, répondent les jeunes organisateurs de l'UPB, on a tous une histoire difficile avec le savoir."
Certains baissent les bras, déclarant : "réfléchir c'est pas pour moi !" Mais après le désenchantement, qu'est ce qu'il y a ? Le désespoir collectif. A l'université des cancres, on nous aide à recracher la pomme d'Adam qui est restée coincée. Celle qui empêche de respirer. Mais pour cela , hors de question de "jeter des seaux de culture sur les pauvres en espérant que ça pousse !" Si l'UPB refuse la qualification d'infirmière, elle accepte volontiers celle de laboratoire... où tout le monde devient chercheur !
L'UPB ne propose pas une diffusion stricto sensu du savoir, mais un cheminement, un accouchement. Chacun construit son savoir, en petits groupes, travaillant sur des documents. Un professeur anime l'atelier et donne des pistes. Mais rien ne peux se faire sans une volonté commune d'apprendre car "c'est par la discussion et la rencontre que le savoir circule". Alors dans l'université du futur, finis les cours ennuyeux et les maîtres de conférence pontifiants. Finis les face-à-faces entre un professeur qui sait et des spectateurs qui ne savent pas. Selon Hugo, "il ne faut pas avoir peur de se tromper, même s'il faut afficher les erreurs."

"Mieux vaut se tromper qu'être trompé" slogan de Mai 68
La jeune équipe de l'UPB s'est rencontrée lors du mouvement étudiant contre la LRU. Quatre mois de lutte durant lesquelles ils se sont posés la question de la privatisation du savoir. Une réflexion qui les a conduit à créer une université populaire."Lorsqu'on est pris par la conviction de pouvoir faire quelque chose ensemble, après on se s'arrête plus !" , nous confie Sid, le regard brillant, avant de conclure sur le droit d'échouer : "c'est le mythe de la réussite qui paralyse. On expérimente !"
Après avoir usé le principe de la conférence l'année dernière, désormais, l'UPB expérimente le droit de se tromper. L'idée est simple : si l'on dépasse les timidités qui paralysent, emporté par un apprentissage vraiment collectif, on apprend soi-même à toute vitesse. Alors tous les soirs de la semaine de 18h30 à 20h30, les ateliers du savoir sont ouvert à tous les savoirs particuliers !

Tous les soirs, du lundi au vendredi à 18h30.
La semaine commence rive droite, au centre social de Queyries, par les petits ateliers d'auto-défense médiatique et se termine accoudé au zinc au centre Paul Bert. Durant le reste de la semaine, un cycle sur "les années 30", les mardis au centre social du Grand Parc et un autre autour " des mondes musulmans", les jeudis, au centre social de Saint Michel.

Université populaire de Bordeaux (UPB)

photo : Daniel Zanini H

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
757
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !