Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | L’Université de Pau et des Pays de l'Adour parmi les meilleures de France pour les licences

02/09/2014 | L’université de Pau et des Pays de l’Adour voit son efficacité saluée sur le plan national

Mohamed Amara (2e à partir de la d.) : "Une université de proximité qui joue son rôle".

Pour la deuxième année consécutive, l’Université de Pau et des Pays de l’Adour se classe à la 8e place nationale, sur 80 établissements, pour la réussite et l’accompagnement des étudiants pendant leur cursus de licence. Cette bonne nouvelle est saluée par son président, Mohammed Amara, au moment où près de 11 600 étudiants s’apprêtent à faire leur rentrée sur les campus de Pau, Bayonne, Anglet, Tarbes et Mont-de-Marsan.

Ce classement effectué par le ministère, s’appuie sur plusieurs constats. « Il reconnait que nous avons une capacité, au niveau de l’enseignement, à rattraper un certain nombre d’étudiants en difficulté » dit Mohamed Amara. Une spécificité dont celui-ci se montre d’autant plus satisfait que l’heure est aux grands regroupements des structures éducatives.  L’UPPA est, estime-t-il,  une université de proximité qui tient toute sa place dans un bassin de vie excentré sur le plan régional, et possédant une dynamique économique et culturelle propre.

Les chiffres, eux, parlent d’eux-mêmes. « 37% de nos étudiants sont des boursiers. Alors que la moyenne nationale est de 25%. Cela signifie que nous parvenons à aider des jeunes qui ont besoin de l'être. Dans le même temps,  nous bénéficions de la reconnaissance de familles de classes moyennes et supérieures qui acceptent de mettre leurs enfants chez nous, alors qu’elles pourraient les envoyer ailleurs. »

Le contrat avec l’Etat à renégocierLa bonne note attribuée à l’UPPA n’est pas le seul sujet du jour. L’université va en effet renégocier le contrat qu’elle a avec l’Etat, pour la période 2016-202 . Ces discussions concerneront en particulier la structuration de son enseignement, ou encore ses stratégies de recherche. Pour ne citer que deux chapitres parmi d’autres.

L’affaire est d’importance : sur un budget de 115 millions d’euros, les aides de l’Etat se montent à 85 millions. Qui plus est, cela soulève le débat des relations engagées avec le pôle universitaire bordelais.  Avec l’incertitude des liens qui, compte tenu des nouveaux découpages régionaux, pourraient être noués par la suite avec les universités de La Rochelle, Poitiers et Limoges. « Sur le plan aquitain, nous avons proposé de mettre en place un comité réunissant l’ensemble des établissements afin de coordonner l’offre de formation, la recherche et lancer certaines opérations ».

Le nouveau logo de l'UPPA

Un Eurocampus pour être plus visibleUn autre projet de taille consiste à créer un Eurocampus réunissant plusieurs universités espagnoles (Saragosse, Pays Basque, Navarre), l’UPPA, et le pôle bordelais. Depuis plusieurs années, des coopérations étroites sont en effet déjà nouées par l’université de Pays et des Pays de l’Adour avec ses voisines ibériques pour aboutir sur des doubles diplômes, des cotutelles de thèses etc. Mais la demande est forte, tant du ministère que des instances de Bruxelles, pour donner une « visibilité européenne » à ces accords de terrain. « Il nous faut donc aller plus loin et faire une proposition qui mette en valeur ces initiatives ».

Des partenariats jusqu'au MexiqueCela étant, le savoir-faire acquis par l’UPPA en matière de coopération internationale dépasse de loin les limites du vieux continent. Des liens noués avec l’Argentine ont par exemple permis  de développer un projet de coopération en sciences humaines et social, en partenariat avec le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques. De même, une formation consacrée à la gestion des déchets va être menée avec l’université mexicaine de Morelos, en liaison avec le Syndicat mixte de traitement des déchets créé en Béarn.

 Autant d’initiatives où l’Université de Pau et des Pays de l’Adour a largement recours aux technologies du numérique qui, avec la formation à distance, montent chez elle en puissance.

Innovation, recherche et chantiersParmi les autres nouveautés, on notera enfin le lancement d’une chaire Optima consacrée à l’innovation managériale locale, mais aussi la participation de l’UPPA à des projets de recherche et projets industriels consacrés au stockage souterrain du CO2, à celui de l’énergie, et à la géothermie.

Une formation en génie pétrolier, organisée avec Total et le gouvernement de Côte d’Ivoire, sera de même créée. Tandis qu’un laboratoire réunissant l’équipe de physique et chimie des polymères de l’IPREM et la société Urgo travaillera sur des produits innovants destinés au marché des adhésifs médicaux.

Tout cela, alors que divers chantiers doivent être lancés, ou vont bon train. Qu’il s’agisse par exemple à Pau du pôle de recherche en droit économie et gestion, ou encore de l’extension de l’institut spécialisé dans la recherche sur les matériaux (IPREM 2). Bayonne accueillant pour sa part un Institut des études transfrontalières européennes et internationales du Pays Basque.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3794
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !