18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Culture | La belle aventure de la grotte de Lascaux continue à travers ses répliques

09/05/2015 | Depuis plus de 70 ans, date de sa découverte fortuite, on refait Lascaux en image au fil des innovations technologiques et artistiques.

Le travail des hommes préhistoriques de Lascaux est connu dans le monde entier grâce au fac similé

Exceptionnelle par la beauté de ses peintures, la grotte de Lascaux demeure aujourd’hui pour le monde entier, l’image emblématique de l’art pariétal. Depuis plus de 70 ans, date de sa découverte fortuite, on refait Lascaux en image au fil des innovations technologiques et artistiques. Les élus du Département ont souhaité aller plus loin avec Lascaux III, l’exposition internationale qui voyage désormais à travers le monde. En juillet 2016, ce sera l’ouverture de Lascaux IV, le centre international d’art pariétal, qui offrira au monde la reproduction intégrale de la grotte originelle.

Le 18 juillet 1983, Lascaux II accueillait ses premiers visiteurs. Le succès s’est construit au fil du temps grâce à la qualité des reproductions de la grotte originale.  Il s'agit de la réplique exacte en trois dimensions de deux galeries de la grotte originale, la salle des taureaux et le diverticule axial, réunissant 90 % des peintures préhistoriques de la grotte originelle, fermée au public depuis 1963, sur décision du ministre de la culture de l'époque, André Malraux. Les recherches menées au cours des dernières décennies permettent de situer l’iconographie de Lascaux à la charnière du Solutréen et du magdalénien, il y a 17 000 ans. Lascaux II est géré par la Sémitour. "Ce site est actuellement le plus visité de Dordogne avec 300 000 visiteurs. Entre 2011 et 2013, nous avons entrepris une campagne de rénovation des peintures. Aujourd'hui, grâce à l'exposition internationale consacrée à Lascaux, la fréquentation est en hausse. Les gens, notamment les Périgourdins, redécouvrent Lascaux II. Ce site a contribué au développement du tourisme en Dordogne, ces 30 dernières années . Sans Lascaux II, il n'y aurait sans doute pas eu les  fac-similés des autres grottes, par exemple les répliques de vallon pont d'Arques ou d'Altamira en Espagne. Avec l'ouverture de Lascaux IV, le futur centre international d'art pariétal, en juillet 2016, dont la Sémitour a la gestion, il n'est pas question de fermer ce site. Il doit nécessairement évoluer mais restera ouvert, notamment pour le public scolaire, ou en complément à la visite du Thot ou de Lascaux IV," assure André Barbé, directeur de la Sémitour. Toute la saison estivale, des visites en nocturnes sont proposées en petits groupes, cette année tous les vendredis du 3 juilllet au 28 août. 

Lascaux III, à Paris du 20 mai à fin aoûtLes hommes préhistoriques qui ont rendu célèbres les grottes de Lascaux ne se doutaient pas que leurs dessins et peintures allaient voyager à travers de nombreux pays. Lascaux III est une exposition à la fois artistique et scientifique. Elle  propose la reconstitution de la nef de Lascaux. L’exposition se présente sous la forme d’une série de dispositifs multimédias et interactifs, sur près de 800 m2, autour des cinq fac-similés de la nef et du puits : l’empreinte, les deux bisons adossés, la frise des cerfs, la paroi de la vache noire  et la scène du puits. Des vidéos, des objets préhistoriques et des bornes interactives la complètent et  suscitent  la réflexion sur les conditions de réalisation des œuvres et contribuent à la découverte du mode de vie de l’homme de Cro-Magnon. Après un passage à Bordeaux, l'exposition  internationale consacrée à la célébre grotte a entamé son tour du monde : Chicago, Houston, Montréal, Bruxelles où l'exposition a accueilli 95 000 visiteurs. "Elle rencontre un vrai succès auprès du public, elle a accueilli plus de 800 000 visiteurs depuis son inauguration à Bordeaux en octobre 2012. Dans quelques jours, elle sera présentée à Paris, à la porte de Versailles, du 20 mai au 31 août. Le million de visiteurs devrait être dépassé d'ici la fin de l'été. L'opérateur nous a demandé 500 mètres carrés supplémentaires. Les filières agricoles seront présentes à Paris, et accompagneront l'exposition," précise André Barbé. Lascaux III poursuit deux objectifs : le premier est de susciter l'émotion, de faire prendre conscience de cet héritage de humanité ;  le second est de devenir un outil de promotion touristique pour la Dordogne. "A travers l'exposition, nous devons donner envie aux visiteurs de découvrir la richesse de notre patrimoine, de notre gastronomie, de nos sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco, de visiter à partir de l'été 2016, le futur centre international d'art pariétal, qui sera la réplique intégrale de la grotte, observe André Barbé. Pour Lascaux III, d'autres destinations sont prévues : Tokyo, Séoul ou en discussions. 

Les artistes de Lascaux IV LascauxIV, le clone parfait ?Le projet du futur centre international d'art pariétal, plus connu sous le nom de Lascaux IV, est né au milieu des années 2000. Il répondait à l'impérieuse nécessité de la sanctuarisation totale de la colline de Lascaux, voulue par l'Etat. De quoi s'agit il ? . Lascaux IV présentera au public le fac-similé complet de la grotte originale. Les technologies numériques et une scénographie innovante seront omniprésentes. Et pas question pour le maître d'ouvrage, de proposer un Disneyland de l'art pariétal. Chaque étape de ce vaste projet, de 50 millions hors taxe, est validé par un comité d'experts scientifiques. Les 800 mètres carrés de fac similés, de véritables oeuvres artistiques, sont en cours de réalisation  au sein des ateliers des fac similés du Périgord, filiale de la Sémitour.  Le chantier se poursuit sans retard. "Chaque visiteur sera doté d'un compagnon de visite, une sorte de torche numérique permettant dans sa langue maternelle d'obtenir des commentaires, des informations sur l'art pariétal, des vidéos. Le visiteur pourra aussi partager en temps réel ces informations et vidéos sur les réseaux sociaux," détaille André Barbé.  A un an de l'ouverture,  on a une idée plus précise du billet d'entrée. Le prix d'entrée moyen sera de 9,90 euros. Mais un adulte sans réduction devra payer 16 euros. Ce site devrait recevoir à terme 400 000 visiteurs par an et contribuer au développement de la fréquentation touristique de la Dordogne. L'objectif  du comité du tourisme est d'accueillir un million de visiteurs supplémentaires d'ici 2020.  L'enjeu est aussi économique.

La visite de Lascaux IV se fera avec un compagnon de visite 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4239
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !