Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/05/21 | Le SunSka Festival annulé, mais remplacé

    Lire

    L'organisation du festival s'est « résignée » à annuler le SunSka, initialement prévu du 6 au 8 août prochains. « Nous rêvions juste de liberté » avance la direction du festival, qui a préféré annuler, ne sachant pas quels dispositifs sanitaires seront en vigueur au mois d'août. Afin de garder le lien avec son public, le festival se transformera en « Été SunSka », comme en 2020 : tous les jeudis à partir du 8 juillet, un évènement se déroulera au Domaine de Nodris, dans le Médoc, et le Festival organisera des concerts gratuits le long de la côte Atlantique.

  • 07/05/21 | Lavavaix-les-Mines (23) : un potager pour nourrir les écoliers

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-Mines en Creuse va créer un potager en permaculture qui fournira la cantine scolaire. Ce projet s’inscrit dans l’appel à manifestation d’intérêt du Cluster Ruralité qui a été lancé fin 2020 avec pour ambition de soutenir et d’accompagner les initiatives d’intérêt général issues du monde rural. La commune, grâce à cela, va bénéficier d’une aide de 50 000 euros.

  • 07/05/21 | Le Concours des Saveurs cherche des dégustateurs

    Lire

    Chaque année lors du Concours des Saveurs plus de 100 produits sont dégustés à l’aveugle afin de récompenser les meilleurs produits et recettes de la Région. Pour cette année 2021, la prochaine session aura lieu le 21 mai à Tulle. Elle recherche des jurés pour déguster différents produits comme les huiles de noix du Périgord AOP, les jus et confitures ou encore les vins de Corrèze et les vins Charentais IGP notamment. Pour s'inscrire.

  • 07/05/21 | Charente: la boucherie devient ambulante

    Lire

    La commune de Lignières-Sonneville en Charente accueille depuis 1950 une boucherie-charcuterie qui compte une boutique et un local de production. Elle souhaite désormais proposer ses produits dans les communes dépourvues de boucherie-charcuterie. Elle va donc se doter d’un camion-magasin pour répondre à la demande en forte croissance. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de les aider à acquérir ce bien.

  • 06/05/21 | Nouvelle forme de transport d'utilité sociale à Mourenx

    Lire

    L’Atelier Chantier d’Insertion CIEL réalise sur le bassin de Lacq des travaux d’utilité sociale à destination des acteurs locaux du bassin de Lacq au travers de plusieurs supports d’insertion. L’association met en place un projet de micro-transport d’utilité sociale pour permettre le déplacement des personnes en insertion. Dans un transport micro-collectif (8 personnes) ou individuel (4 personnes), les bénéficiaires pourront se déplacer jusqu'à 50km autour de Mourenx où se situe le garage social de la structure en charge de l’entretien et de la réparation des véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La belle résistance du festival de musique du Périgord noir

25/08/2020 | Pari réussi pour le festival du Périgord noir qui a été maintenu cet été. La saison n'est pas pour autant achevée avec la poursuite des actions pédagogiques.

Jean-Luc Soule, président fondateur du Festival de Périgord noir

Le festival de musique du Périgord noir a été un des rares événements culturels à avoir été maintenu au mois d'août. Les mélomanes ont eu droit à une petite dizaine de concerts, au lieu de la trentaine habituels. La 38e édition sous cette forme réduite a séduit le public. Le pari de maintenir un projet de son président Jean-Luc Soulé est donc réussi et ce en dépit du contexte sanitaire. La saison, avec la fin de l'été, n'est pas pour autant achevée. Les actions pédagogiques notamment vers les publics les plus fragiles se poursuivent avec le Bus de l'orgue qui prend une dimension régionale.

Le pari de maintenir la 38e édition du festival du Périgord noir cet été était osé, alors que la plupart des organisateurs des grands événements culturels ont jeté l'éponge en raison du contexte sanitaire lié à la Covid 19. Dès la fin mai, Jean-Luc Soulé, président fondateur du Festival indiquait vouloir maintenir un projet en proposant une programmation réduite. Les mélomanes ont eu droit à plusieurs concerts, du 6 au 10 août, une dizaine au total, au lieu de la trentaine de rendez-vous habituels. "Cette édition fut particulière, nous nous sommes adaptés au changement, au modèle sanitaire, à la nouvelle réglementation. Nous avons beaucoup travaillé avec le préfet et ses équipes pour faciliter le maintien de la saison. Les artistes étaient très désireux de jouer, la plupart n'avaient pas joué depuis plusieurs semaines. Il a fallu faire des choix, parfois douloureux, qui ont été imposés par la configuration  des lieux", explique Jean-Luc Soulé. Exemple, les églises de petite taille n'étaient plus adaptées du fait que la jauge du public ait été divisée par deux. Sur les concerts qui ont été maintenus, le public de mélomanes a répondu présent : à l'abbaye de Coly-saint Amand, deux concerts ont réuni quelque 300 personnes.
Dans plusieurs lieux, c'est le choix du plein air qui a été fait, notamment à Montignac. "Nous avions retenu Lascaux IV où nous aurions pu réunir 160 personnes, le concert de Montignac a au final rassemblé 400 personnes sur les terrasses de la Vézère. Nous avons pu maintenir l'action au cinéma avec Karol Beffa. Globalement, les places sont parties rapidement et malheureusement, nous n'avons pas pu satisfaire toutes les demandes," précise Jean-Luc Soulé. Pour le public, il y a eu forte attente, avec de nombreuses demandes par téléphone ou internet de spectateurs venant d'autres régions. Chaque concert a enregistré un réél engouement. Les artistes non européens, originaires du continent américain ou d'Asie n'ont pas pu participer. "Cette saison avec neuf concerts s'est bien passée, il y en avait 27 prévus initialement. Nous avons pu proposer un vrai programme avec du jazz, du baroque, de la musique de chambre, tous les registres que couvre le champ du festival étaient bien représentés. Nous avons réalisé une billetterie meilleure que nous le pensions au départ. Sur les aspects budgétaires, la saison estivale devrait être équilibrée en dépit de la progression des frais techniques et de logistiques. Les collectivités et les mécènes ont continué à nous accompagner sur cette édition particulière", indique Jean-Luc Soulé.

Le "Bus de l'orgue" poursuit sa route vers la Grande région

Le festival du Périgord noir ne s'achève pas avec la fin août : un des objectifs de son conseil d'admnistration est de faire partager la culture musicale avec les publics qui en sont les plus éloignés, notamment en milieu rural et hors des temps forts de l'été. Toutes une série d'actions pédagogiques sont montées à l'année à destination des classes de collèges et de primaires. Parmi ces actions, le bus de l'orgue, qui existe depuis dix ans. Sous forme d’ateliers ludiques et créatifs, animés gratuitement dans les établissements scolaires et les maisons médicalisées, il permet de découvrir l'univers de l'orgue et de se familiariser avec l’instrument. Des sorties « découvertes » sont également organisées avec les professeurs et leurs classes pour apprécier les plus beaux orgues du territoire départemental  (Sarlat, Belvès, Saint-Cyprien, Cadouin, etc) et désormais au sein de la Nouvelle-Aquitaine. "Depuis deux ans, le Bus de l'orgue s'inscrit dans une dimension régionale, il se déplace en Corrèze, et désormais dans la Vienne et dans le secteur de Niort. Nous répondons aux attentes de la Région, qui soutient cette action. Nous allons d'ailleurs financer un nouveau bus et de nouveaux matériels dont trois orgues pédagogiques. L'investissement qui représente 80 000 euros est pris en charge par l'Etat, le Conseil régional, la fondation Safran pour l'insertion. Une de nos volontés est de toucher tous les publics, les seniors résidant en EPHAD, mais aussi les personnes en situation de handicap avec parfois des pathologies lourdes. Ces séances permettent à ces personnes d'améliorer les capacités cognitives et affectives en favorisant les échanges autour de la musique. C'est un projet qui me tient à coeur, " détaille Jean-Luc Soulé. Le Bus de l'Orgue reprend donc la route dès les premiers jours de septembre  avec la rentrée scolaire : l'accent sera mis  sur le travail en petits groupes, compte tenu du contexte épidémiologique.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : archives aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6256
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !