Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Culture | La Chartreuse des Fraux, nouvel écrin du Festival du Périgord noir

10/08/2018 | Quatre concerts de jazz sont organisés ce week-end à la Chartreuse des Fraux à la Bachellerie dans le cadre du festival du Périgord noir. Un lieu à découvrir.

La chartreuse avec sa toiture en ardoises de Corrèze

Un des leitmotivs des organisateurs du festival du Périgord noir est de faire sortir la musique d'une approche trop traditionnelle. L'idée est de créer une relation étroite entre l'oeuvre, l'auditeur et le lieu. La 36e édition n'échappe pas à cette règle. Cette année, parmi les nouveaux lieux que les festivaliers auront l'occasion de découvrir, la chartreuse des Fraux sur la commune de la Bachellerie. Cette propriété privée accueille les samedi 11 et dimanche 12 août quatre concerts de jazz dont un hommage à l'écrivain musicien Boris Vian. Découverte avec sa propriétaire.

Pour accèder à la Chartreuse des Fraux, belle propriété de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, on emprunte un petit chemin qui nous conduit sur les hauteurs de la Bachellerie, depuis la route de Montignac. Le paysage qui s'offre alors à nous a quelque chose de magique.  Une atmosphère particulière se dégage. "Comme le souligne, la nouvelle propriétaire, Sophie Dupont, c'est à la fois un lieu préservé entouré de bois mais ouvert sans murs. Sophie Dupont et son mari Gaëtan Guyot, enseignants originaires de Lille ont eu un véritable coup de coeur pour ce domaine. "Nous avions l'habitude de passer nos vacances en Dordogne depuis plusieurs années mais notre projet de départ était d'acquérir une demeure du XVIIIe siècle dans notre région d'origine puis notre choix s'est porté sur ce site. De ce lieu se dégage une atmosphère particulière, à la fois de quiétude mais la présence de l'homme remonte à nuit des temps comme nous le précise l'ancienne propriétaire Marie-Hélène De Rancher, présente ce vendredi sur le domaine. Ses parents, aujourd'hui disparus, ont beaucoup oeuvré pendant un demi siècle pour redonner vie à cet ensemble de bâtiments. "Ma famille a du faire des choix, quand mes parents ont acheté, il y avait davantage de bâtiments. Il était impossible de tout conserver. Les travaux ont été colossaux" Aujourd'hui, quatre maisons formant un hameau s'intègrent au domaine parmi lesquelles, la maison du cuvier, la métairie, une bâtisse sous laquelle se trouve un cluzeau. "L'empreinte de l'homme est ici très ancienne depuis la préhistoire.  De nombreuses traces de l''époque mérovingienne subsistent. Au XVIIIe siècle, les Fraux sont une ancienne propriété viticole et agricole : on suppose qu'il y avait plus d'une centaine d'hectares exploités au 19e siècle.  C'est la crise du phylloxéra à la fin du XIXe qui va détruire le vignoble.

Le plus surprenant est la chartreuse. Elle s'élève sur la pente d'un vallon. La toiture a la particularité d'être en ardoises de Corrèze : elle est à longs pans brisés pour le corps de logis et à longs pans brisés et croupes pour les pavillons. Les anciens propriétaires ont beaucoup travaillé pour la restauration de cette toiture. Marie-Hélène De Rancher se souvient de son père allant récupérer des ardoises de Corrèze sur des bâtiments promis à la démollition et  les retailler. 

Le domaine représente un ensemble architectural remarquableUn lieu ouvert

Les nouveaux propriétaires souhaitent poursuivre l'oeuvre de leurs prédécesseurs : ils ont procédé à des travaux dans les quatre maisons du hameau, transformées en gîtes pour des locations saisonnières. Ici, la quiétude des lieux, l'absence de télévision et de réseau wifi sont un argument commercial. La qualité architecturale des bâtis est assez remarquable. On perçoit déjà les influences du Limousin, tout proche.

Le domaine représente un ensemble architectural remarquable.


"Ce domaine est devenu notre lieu de vie, nous avons franchi le pas en quittant notre région d'origine. Notre objectif est de remettre dans son jus XVIIIe l'intérieur de la chartreuse. Nous prévoyons notamment de remettre des parquets en chêne XVIIIe, de remettre les poutres apparentes des plafonds."  Sophie Dupont et Gaëtan Guyot souhaitent se documenter, trouver des documents se rapportant au domaine. Elle précise : "Nous ne souhaitons pas ouvrir le site au grand  public mais le lieu se veut ouvert pour de l'accueil de personnes souhaitant découvrir la région ou pour des manifestations ponctuelles, de qualité qui ont acquis une certaine notoriété. C'est notamment une des raisons pour laquelle nous avons accepté bien volontiers d'accueillir le festival du Périgord noir."
La magnifique grange XVIIIe,  accueille le samedi 11 et dimanche 12 août, quatre concerts de jazz. Dimanche, les élèves de la haute école de musique de Lausanne célèbreront l'écrivain musicien Boris Vian, Gauthier Toux , jeune pianiste français formé à Lausanne, reviendra en trio et en quatuor. Samedi après-midi, le public pourra découvrir "la relève en Aquitaine", la classe de jazz du Conservatoire de région de Bordeaux et Lilananda jazz Quartet quintet.  

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
8290
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Culture
Culture
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !